Au-delà du pitch : Favoriser le développement intérieur et les communautés collaboratives pour l’excellence des entreprises en démarrage

Leçons tirées par une gestionnaire de programme novice sur la manière de gérer un programme d’accélération de classe mondiale.

Real Ventures
Real Ventures

--

Auteure : Lisa Séguin

Image prise lors de la première semaine de la programmation FounderFuel 2023, où la cohorte a participé à un programme de développement pour les fondateur.rice.s de deux jours animé par MadeToTilt.

Le 4 août 2023 a marqué le dernier jour officiel de la cohorte FounderFuel 2023. Après quatre mois de travail exténuant, il n’y avait pas de meilleure façon de commémorer la fin du programme que par un brunch.

Assise à la table, j’ai regardé les visages des entrepreneur.e.s que j’avais appris à connaître si bien. En repensant au moment où tout a commencé, j’ai ressenti une immense fierté et une grande admiration pour ce que ce groupe d’individus exceptionnels avait accompli en si peu de temps. Chaque entrepreneur.e a développé des éléments clés de son entreprise, a présenté des pitches convaincants et de qualité professionnelle lors de la journée de démonstration, et a réalisé des progrès substantiels sur son marché. L’évolution personnelle que j’ai observée chez chacun.e entrepreneur.e depuis notre première rencontre en avril est tout aussi remarquable.

Tout cela ne se serait pas produit sans une série de conversations fortuites entre John Stokes, Mike Cegelski, Chris Arsenault et Katy Yam. FounderFuel a été créé par Real Ventures en 2011, mais il avait été absent du marché pendant deux ans, laissant un vide remarquable dans l’écosystème des entreprises en démarrages. Au-delà de son rôle dans la promotion des investissements en préamorçage, FounderFuel était réputée pour l’organisation de rencontres sociales dynamiques, notamment notre emblématique Journée de démonstration, où les rencontres créatives entre les entrepreneur.e.s, les investisseur.e.s et les membres de la communauté se sont multipliées.

Après de nombreuses conversations, il a été décidé en janvier que FounderFuel ferait son retour triomphal cette année. Cette relance a marqué un moment historique puisque Panache Ventures et Inovia Capital ont uni leurs forces à celles de Real Ventures pour la première fois afin de propulser l’accélérateur emblématique.

En réfléchissant à mon parcours en tant que gestionnaire de programme novice pour le premier accélérateur d’entreprises en démarrage soutenu par un capital-risque au Canada, je suis ravie de partager certaines des idées et des connaissances les plus importantes que j’ai acquises.

Les communautés collaboratives construisent des écosystèmes dynamiques

La communauté a toujours été une force motrice de l’histoire de FounderFuel. Sans communauté, la création d’un programme de classe mondiale serait une tâche insurmontable.

Bien que je travaille chez Real Ventures depuis un certain temps, c’était la première fois que j’assumais le rôle de gestionnaire d’un programme d’accélération. Je m’attendais à une courbe d’apprentissage abrupte et rapide. Outre le soutien indéfectible de mes collègues de Real Ventures, Katy Yam, directrice générale de FounderFuel, a joué un rôle essentiel en me guidant tout au long du programme grâce à son leadership compatissant et à sa connaissance approfondie du secteur.

De plus, j’ai bénéficié de la sagesse et des conseils des gestionnaires de programme chevronnés Sarah Bezeau Gervais (ancienne gestionnaire du programme FounderFuel et actuelle directrice des opérations de Startup en Résidence) et Justine Marchand (ancienne gestionnaire principale du programme Techstars Montreal AI et actuelle responsable des opérations du projet 1K), qui ont toutes deux laissé une marque indélébile sur cet écosystème. Dire que leurs conseils ont été utiles serait un euphémisme. Chaque semaine, elles ont pris le temps de me rencontrer, de relever les défis et de me conseiller sur les prochaines étapes importantes. Je leur suis très reconnaissante pour leur générosité et leur sagesse.

Un autre pilier indispensable de la programmation de FounderFuel est constitué par ses mentor.e.s dévoué.e.s. Bien que notre dernière cohorte remonte à 2020, ils et elles n’ont pas hésité à nous contacter. Leurs réponses ont été extrêmement positives, exprimant leur impatience de voir le programme revenir et demandant quand ils et elles pourraient commencer à travailler avec la cohorte. Tout au long du programme, les conseils donnés et les présentations faites par les mentor.e.s ont permis à plusieurs entreprises en démarrage de prendre des virages décisifs, dont certains sont aujourd’hui au cœur de la stratégie de leur entreprise. Il ne fait aucun doute que ce groupe de bénévoles généreux.euses a une portée considérable sur la réussite des équipes d’entrepreneur.e.s qui participent au programme.

Les accélérateurs et incubateurs canadiens ont également répondu à nos appels lorsque le moment est venu de recruter des candidat.e.s pour le programme. Nombre d’entre eux ont apporté leur soutien en promouvant activement notre offre et en nous ouvrant gracieusement leurs portes, ce qui nous a permis d’organiser des séances d’information dans leurs bureaux. Nous avons voyagé d’un océan à l’autre pour rencontrer et parler avec le plus grand nombre possible d’entrepreneur.e.s. Notre campagne de recrutement a été un succès — nous avons reçu certaines des candidatures les plus solides jamais reçues — grâce en grande partie à l’esprit de collaboration de la communauté des accélérateurs et des incubateurs. Nous avons également renforcé nos liens avec les pôles technologiques à l’échelle nationale et avons acquis une compréhension et une appréciation plus approfondies de leurs écosystèmes locaux et de leur mode de fonctionnement.

Construire des relations fortes et durables avec les commanditaires

FounderFuel a la chance de travailler avec un groupe de commanditaires exceptionnels, dont beaucoup soutiennent fermement notre mission depuis des années. L’une des premières choses que Katy m’a expliquées lorsque j’ai accepté de soutenir la cohorte, c’est notre approche de la collaboration avec les commanditaires.

Dans mon rôle précédent de responsable marketing dans une entreprises en démarrage de technologie d’IA, j’ai souvent négocié des parrainages d’événements pour renforcer la présence de notre marque et développer notre entonnoir de ventes. Ces négociations ont été, pour la plupart, très arides et transactionnelles. Les organisateur.ice.s me présentaient différentes formules de base, chacune comprenant des avantages non négociables.

L’approche de FounderFuel est tout à fait différente. Notre objectif est d’établir des relations avec les partenaires du programme et non de conclure des transactions. Nous nous concentrons principalement sur l’alignement des valeurs. La mission de FounderFuel est de développer les compétences et l’état d’esprit des entrepreneur.e.s qui façonnent l’avenir, afin qu’ils et elles puissent créer des entreprises durables et à fort impact. Nous valorisons la communauté, la collaboration et la curiosité. Nous recherchons activement des partenaires qui partagent ces valeurs fondamentales et qui désirent collaborer avec nous pour les promouvoir. Au-delà de leur contribution à la programmation de FounderFuel, nous recherchons des partenaires qui s’engagent à travailler avec nous pour favoriser la croissance et le développement de l’écosystème plus large des entreprises en démarrage technologiques.

Deuxièmement, nous ne proposons pas de formules de commandite standard (voulez-vous le forfait bronze, argent ou or?). Au contraire, nous travaillons en étroite collaboration avec chaque partenaire pour comprendre ses objectifs et ses domaines d’expertise. Ensemble, nous élaborons un accord de commandite personnalisé qui reflète nos valeurs communes tout en s’alignant sur les objectifs uniques de chaque organisation. Bien que cette approche nécessite souvent un peu plus de flexibilité et de créativité, les résultats dépassent largement l’effort initial. Elle nous permet de cultiver des relations profondes et durables avec nos partenaires, ce qui se traduit par une programmation à laquelle les entrepreneur.e.s ont vraiment hâte de participer.

Le développement intérieur des entrepreneur.e.s d’entreprises en démarrage est essentiel pour créer des entreprises saines et durables

Real Ventures est la première organisation dans laquelle j’ai travaillé qui encourage ses employé.e.s à apporter leur plein potentiel au travail chaque jour et qui fait partie intégrante du processus de développement personnel. Avant de me joindre à Real Ventures, mon concept de croissance professionnelle tournait autour du renforcement des compétences, comme l’amélioration de mes capacités d’écriture ou d’expression en public, ou la maîtrise d’outils et de plateformes. Aujourd’hui, la croissance a une tout autre signification pour moi. Grâce à la formation (offerte par l’entreprise) et aux conversations approfondies avec les membres de l’équipe, tant en groupe qu’en tête-à-tête, mon parcours de croissance a pris une nouvelle direction. Aujourd’hui, je me pose en priorité des questions telles que : Comment est-ce que je me sens en ce moment et comment ces sentiments influencent-ils mes décisions? Cette personne met-elle en doute mon intelligence ou est-il possible que je lui renvoie mon propre sentiment d’insécurité? Est-ce que j’écoute activement ce que dit mon ou ma collègue ou est-ce que je pense à ce que je veux dire ensuite?

Avec FounderFuel cette année, nous nous sommes à nouveau associés aux conférenciers renommés Pete Strom et Aithan Shapira de Made to Tilt pour élaborer un programme de développement des entrepreneur.e.s qui les aide à approfondir leur conscience de soi et à mieux comprendre leurs relations avec les personnes qui les entourent. Le programme de cette année s’est inspiré du cadre de Inner Development Goals, des pratiques de conscious leadership et des idées de leaders d’opinion tels que Robert Keegan et Lisa Laskow Lahey, James Clear, Daniel Coyle, Douglas Stone, et Sheila Heen.

Les chiffres sont éloquents. Lors de notre dernière réunion annuelle, l’équipe a partagé quelques statistiques révélatrices :

  • 48 % des entrepreneur.e.s souffrent d’épuisement professionnel
  • 55 % des co-entrepreneur.e.s se séparent dans les quatre ans
  • 48 % des entrepreneur.e.s divorcent contre 40 % en moyenne pour les premiers mariages
  • 30 % des entrepreneur.e.s souffrent de dépression
  • 72 % des entrepreneur.e.s voient leur santé mentale affectée de manière négative

Il est difficile de croire que ces dures réalités ne contribuent pas au taux d’échec de 65 % à 75 % des entreprises en démarrage soutenues par le capital-risque (celles qui ne produisent jamais de rendement). Ces statistiques, associées au remarquable développement personnel dont j’ai été témoin chez chaque entrepreneur.e tout au long du programme, m’ont fermement convaincue que le travail de développement intérieur n’est pas seulement utile, mais qu’il est essentiel à la création d’entreprises solides et durables.

Se souvenir que nous sommes là les un.e.s pour les autres

La gestion d’un programme d’accélération implique de jongler avec de nombreux éléments mobiles dans un délai serré. À partir du moment où nous avons reçu le feu vert pour la cohorte 2023, nous avons eu un peu plus de six mois pour concevoir un programme, trouver des conférencier.ère.s, recueillir des candidatures et mener quatre mois de programmation intensive, en plus d’organiser la plus grande journée de démonstration du Canada — qui devait également être planifiée et coordonnée. Facile, n’est-ce pas?

Je n’ai pas peur d’admettre que, malgré tous nos efforts, certaines erreurs ont été commises. Tout ne s’est pas déroulé parfaitement. Dans ces moments difficiles, ce qui nous a véritablement ancré.e.s est la conviction profonde que nous étions là les un.e.s pour les autres.

Permettez-moi de préciser que cela ne signifie pas que les membres de l’équipe sont toujours d’accord. Lorsque des conflits sont apparus ou que des erreurs ont été commises, au lieu de chercher à avoir raison ou à rejeter la faute sur autrui, nous nous sommes efforcé.e.s de nous en tenir à la vérité fondamentale, à savoir que chacun d’entre nous s’efforçait de mettre en œuvre un programme exceptionnel. Nous nous soucions les un.e.s des autres et il était essentiel que nous collaborions pour résoudre les problèmes qui se posaient. De plus, nous nous sommes engagé.e.s à parler de manière authentique. Bien que ce ne soit pas toujours le chemin le plus facile, cette pratique a permis de favoriser un environnement ouvert et confiant.

La compassion donne des résultats extraordinaires

Il y a deux enseignements clés qui m’ont marqué à la suite de ma première expérience avec FounderFuel. Tout d’abord, la création d’entreprises durables et à fort impact est un effort collectif. Trois grandes sociétés d’investissement en capital-risque du Canada — Real Ventures, Inovia Capital et Panache Ventures — se sont réunies pour offrir un programme d’accélération exceptionnel, en particulier en cette période de réduction des investissements de préamorçage. Certains pourraient plaisanter et qualifier ce niveau de collaboration de « très canadien » — et nous y souscrivons de tout cœur. Compte tenu des résultats remarquables obtenus, je pense qu’il s’agit d’un modèle qui mérite d’être envisagé par d’autres organisations. Aucune de nos réalisations n’aurait été possible sans le soutien indéfectible de l’équipe de Real Ventures, de nos partenaires en capital-risque, de nos mentor.e.s dévoué.e.s, de nos commanditaires de confiance, de nos généreux.euses bénévoles et de nos collègues accélérateurs et incubateurs.

La deuxième leçon cruciale qui a été renforcée au cours de ce programme est que des résultats exceptionnels peuvent être obtenus lorsque nous dirigeons avec compassion. Tout au long du programme, nos principes directeurs ont été de nous soutenir mutuellement, de communiquer de manière authentique et d’entretenir la compassion au sein de notre équipe et de notre communauté. Est-ce que tout a été parfaitement exécuté? Non, la perfection nous a échappé. Mais avons-nous rempli notre mission, à savoir donner aux entrepreneur.e.s les moyens de cultiver les compétences et l’état d’esprit nécessaires à la création d’entreprises révolutionnaires? À en juger par les réponses extrêmement positives à notre sondage de satisfaction auprès des entrepreneur.e.s, par la croissance remarquable observée dans chaque entreprise au cours du programme et par les commentaires que nous avons reçus de la communauté après la Journée de démonstration, je dirais sans hésiter : « Absolument! ». La peur peut conduire les entreprises temporairement, mais les organisations qui dirigent avec amour sont plus susceptibles de résister à l’épreuve du temps.

Pour en savoir plus sur nos réflexions sur la façon de faire évoluer votre startup inscrivez-vous à l’infolettre de Real Ventures et suivez-nous sur Twitter, LinkedIn et Facebook.

--

--

Real Ventures
Real Ventures

Canada’s leading early-stage VC firm dedicated to serving entrepreneurs and nurturing the communities in which they thrive.