Retour sur l’expérimentation coffre-fort numérique

Publié par Guillaume Zanin

Le 16 mai dernier, Reconnect a participé à la journée nationale de la cohésion sociale et du numérique, organisée par la DGCS, l’UNCCAS et l’Agence du numérique.

Une journée riche qui a permis d’aborder de nombreux thèmes, notamment un cher à Reconnect, l’utilisation du coffre-fort numérique au sein des Centre communaux d’action social (CCAS).

[Si vous voulez un résumé plus exhaustif des autres thèmes abordés durant la journée ou voir l’intégralité des tables rondes de la matinée, vous pouvez cliquer ici.]

L’expérimentation « coffre-fort numérique »

L’expérimentation coffre-fort numérique, lancée depuis juillet 2016, visait à mettre en place des coffres-forts numériques au sein de Centre communaux d’action sociale et ainsi définir les conditions d’une mise en place réussie de ce type d’outil. Cette expérimentation d’une durée d’un an s’est faite au sein de 16 CCAS avec 5 solutions de coffre-forts numériques différentes (Adileos, CDC Arkhineo/Primobox, Coffreo, Digiposte et Le cloud solidaire de Reconnect). Ces offreurs proposaient soit un coffre-fort numérique généraliste comme Digiposte soit un coffre-fort numérique spécialisé comme Le cloud solidaire. Comme l’ont partagé les participants de l’expérimentation eux-mêmes, les CCAS constituent des structures adaptées à la mise en place d’un coffre-fort numérique car ils sont souvent la première porte que nombre de personnes rencontrant des difficultés à conserver et mobiliser leurs documents officiels poussent afin d’accéder à leurs droits.

Sur la base d’un tirage au sort, Reconnect a mis à disposition à titre gracieux le cloud solidaire aux CCAS d’Amiens, de Bordeaux et de Talence.

Un bilan encourageant

La principale conclusion présentée lors de la table ronde était que tant les professionnels et les bénéficiaires jugent l’outil utile (95% des personnes concernées) mais que l’utilisation effective des solutions a été restreinte.

Cette utilisation peu satisfaisante par rapport aux objectifs de départ peut être expliquée en partie selon nous par le manque de moyens prévus pour l’accompagnement à l’utilisation de la solution. David Soubrie, Sous-directeur des Professions sociales, de l’emploi et des territoires à la DGCS n’a d’ailleurs pas manqué d’insister sur l’importance de cette dimension durant son intervention. Nous ne pouvons que nous associer à ce constat, nous qui défendons l’idée que la mise à disposition de notre cloud solidaire n’est qu’une partie de notre activité, qui doit être complétée par l’accompagnement à l’utilisation pour les bénéficiaires mais aussi pour les professionnels.

A noter également, l’UNCCAS et la DGCS soulignent que la mise en place d’un coffre-fort numérique a souvent aussi eu comme effet bénéfique de lancer une réflexion globale sur le numérique au sein des CCAS, et plus spécifiquement une réflexion sur l’accompagnement des personnes vers le numérique.

Des recommandations pertinentes

Nous partageons par ailleurs la majorité des recommandations formulés par la DGCS et l’UNCCAS dans leur bilan de l’expérimentation. Nous sommes ainsi par exemple d’avis qu’il faut, quand la situation l’appelle, interopérer le coffre-fort numérique avec les outils utilisés au sein du CCAS. Cela entre totalement en cohérence avec la philosophie de Reconnect, qui voit dans son cloud solidaire une « brique » à insérer au bon endroit dans l’architecture de chaque accompagnement pour y être le plus utile possible.

Une autre recommandation qui nous paraît très intéressante est celle de la mise en place d’un label « Coffre-fort numérique solidaire ». Ce label permettrait aux différents offreurs de coffre-fort numériques de bénéficier après obtention auprès des acteurs du social de la reconnaissance du respect d’un nombre de critères nécessaires à l’utilisation d’un coffre-fort numérique dans l’activité d’accompagnement social.

Sur la base de ce bilan, la DGCS et l’UNCCAS ont également produit un Vademecum sur le coffre-fort numérique, ressource qui pourra certainement inciter des CCAS à franchir le pas dans leur volonté de proposer un coffre-fort numérique.

Le cloud solidaire de Reconnect et les CCAS

En conclusion, nous remercions la DGCS, l’UNCCAS et les CCAS d’avoir pu participé à cette expérimentation. Nous nous réjouissons surtout de collaborer avec des CCAS, structures essentielles de l’action sociale, expérience que voulons consolider et approfondir. Ainsi, notre collaboration avec le CCAS d’Amiens va se prolonger au-delà de l’expérimentation, nous sommes en discussion pour faire de même avec les CCAS de Bordeaux et Talence, nous approfondissons notre relation avec le Centre d’action sociale de la Ville de Paris (CASVP), pour ne citer que quelques-uns de nos chantiers.

Inscrire Reconnect dans les pratiques d’accompagnement des CCAS présente un intérêt certain pour l’ensemble des publics accompagnés. Cette collaboration nous aide par ailleurs à développer notre expertise sur de nouveaux profils et d’adapter en conséquence nos solutions techniques et d’accompagnement. Nous évoluons aux contacts des pratiques que nous soutenons, afin de rester au plus près des attentes des professionnels et des bénéficiaires.