Comment trouver des idées de startup ?

10 principes pour bien commencer

Trouver la « billion-dollar idea »…. À écouter ceux qui désirent se lancer mais n’osent pas encore, cela semble être le point de départ déterminant. Tant qu’ils ne sont pas certains de l’avoir découverte, ils continuent de se remuer les méninges… ou de se tourner les pouces ;)

« J’attends d’avoir une bonne idée pour me lancer. »
« Mon idée de startup va me rendre riche ! » « J’ai une idée mais je ne peux pas en parler, j’ai peur qu’on me la pique. »

Autant d’aprioris basés sur ce mythe : une startup commence par une idée. Que cela soit clair : une idée ne vaut rien. Les idées sont monnaie courante. Tout le monde en a, tout le temps. Si les idées rendaient riche, ça se saurait.

A TheFamily on veut casser le culte des idées. Alors on a décidé de célébrer les problèmes ! On vous livre quelques principes pour bien les appréhender.

1. Attaquez-vous à un problème

Une aventure entrepreneuriale ne commence pas par une idée mais par un problème. Il y a quelque chose qui vous empêche de bien dormir la nuit, quelque chose qui vous obsède.
S’attacher à une solution est dangereux si elle s’avère inutile. Alors que pour un problème donné, il peut y avoir un nombre infini de solutions. L’entrepreneuriat est une quête continue pour trouver une solution à un problème qui compte.

“Plus le problème est grand, plus vous créerez de la valeur!”

2. Utilisez la technologie pour réaliser l’impossible

A TheFamily, on s’intéresse aux startups scalables — des sociétés dites technologiques aux coûts variables très faibles.
Mais attention, technologique ne veut pas forcément dire technique ou complexe ! La révolution numérique, en façonnant de nouveaux usages, apporte des opportunités dans des marchés qui n’ont pas un caractère technologique. Des entreprises dites technologiques telles que Facebook et Amazon, apportent avant tout une solution à un problème important et se servent de la technologie existante pour leur trouver d’autres applications. Ne limitez pas votre ambition à ce qui vous semble faisable.

“Si vous êtes vraiment attaché à un problème,
vous trouverez des solutions encore inexplorées.”

3. Sortez des sentiers battus

Les meilleures startups sont celles qui créent leur propre catégorie. Elles tentent d’investir un marché qui n’existe pas encore, mais qui, une fois lancé, viendra perturber les industries établies.

L’innovation réside dans un changement de paradigme ( pas forcément dans une percée technologique, comme expliqué plus haut).

Airbnb n’est pas l’idée de trouver une chambre chez l’habitant. Les fondateurs ne se sont pas dit : “Et si on renversait l’industrie de l’hôtellerie et de l’immobilier ? ”. Ils ont attaqué de front un problème donné : celui de trouver un lieu où dormir.

“Si vous ne gênez personne, c’est que votre succès ne compte pas.
Il faut vouloir changer radicalement le monde pour réussir !”

4. Tuez l’effet Hollywood

Si Hollywood ne sait pas prédire le futur, c’est parce que les scénaristes de science-fiction cherchent des idées qui semblent plausibles aujourd’hui. C’est facile d’imaginer une voiture volante, mais personne n’a vu venir Uber !
Evitez les idées d’entreprises avec un risque usage faible et un risque marché fort. Pourquoi ? Tout le monde est déjà dessus, avec des moyens qui vous dépassent. Si vous cherchez l’inverse et attaquez des choses impossibles, vous aurez l’avantage d’avoir tout le temps pour explorer les possibilités.

“Ne cherchez pas la continuité logique des choses :
une bonne idée choque. C’est un cygne noir.”

5. Cherchez des problèmes que vous vivez au quotidien

D’abord, vous vous assurez que le problème existe réellement pour vous.
Et si vous le vivez, c’est qu’il y a de bonnes chances que les autres le vivent aussi. De plus, en étant suffisamment honnête avec vous-même, vous saurez profondément si ce problème est important ou non.

Si une startup ne marche pas, c’est qu’elle fabrique quelque chose dont tout le monde se fout. Nul besoin de chercher trop longtemps : quand un problème compte, cela saute aux yeux.

“Il est beaucoup plus facile de vendre des anti douleurs que des vitamines.”

6. Ne sous-estimez pas les niches

Plutôt que de proposer quelque chose que tout le monde veut un peu, offrez une solution qu’un petit nombre de gens veulent désespérément.

Une niche est un excellent point de départ parce que vos utilisateurs seront prêts à tout pour obtenir votre solution, même si elle n’est pas encore au point.

Le risque n’est pas d’être confiné à une niche à terme, c’est de ne pas avoir essayé de bâtir quelque chose qui compte.

7. Cherchez des bonnes “mauvaises idées”

L’opportunité entrepreneuriale se trouve à l’intersection des bonnes et des mauvaises idées.

D’un côté, les bonnes idées sont dominées par les grandes entreprises, donc hors de votre portée. De l’autre, la majorité des idées sont simplement… mauvaises !

Si vous êtes attaché à une idée, vous ne saurez pas de quel côté elle se trouve. Alors que si vous tentez de résoudre un problème, vous pouvez réitérer jusqu’à trouver le juste milieu.

8. Vivez dans le futur au présent

Un entrepreneur se doit d’avoir une vision. Les personnes qui vivent dans le futur sont généralement optimistes, enthousiastes, imperméables à la critique… Bref, vivre dans le futur vous donne un avantage psychologique formidable par rapport au reste du monde.

Nuance : il n’est pas question ici de s’acharner sur des prévisions à 50 ans d’horizon ! Restez conscients que le timing et le contexte sont des facteurs extrêmement importants dans la réussite d’une startup.

“Vivez dans le futur, mais trouvez les solutions à des problèmes actuels.”

9. Ne vous laissez pas intimider

Il y a plusieurs facettes à cette règle, mais elle se résume à un principe :
ne vous préoccupez pas du bruit autour de vous.

Ce n’est pas parce que d’autres proposent déjà votre solution qu’il ne faut pas se lancer. Le « first mover advantage » n’existe pas, c’est plutôt l’inverse. Le premier commet toutes les erreurs avant tout le monde… et se voit rafler le monopole par le dernier venu !

Les marchés fragmentés, bien que saturés de propositions de valeurs, présentent une réelle opportunité. Pourquoi ? La fragmentation, c’est justement un problème en soi !

Enfin, n’imaginez pas qu’il faut un énorme budget marketing pour se démarquer des autres. Vous n’avez pas besoin de com’ pour réussir. Il vous faut simplement un problème rencontré par une niche qui vous est accessible.

“Le Marketing ne transforme pas une mauvaise idée en bonne idée,
elle la fait juste passer de inconnue à connue.”

10. Enlevez le filtre de la « sexitude »

Pour finir, n’essayez pas de lancer le prochain Twitter : les bonnes idées de startup ne sont souvent pas sexy. Si vous voulez résoudre un problème qui compte, vous devez être prêt à traiter les gênes dont personne ne veut s’occuper. Les plus belles opportunités se trouvent là où on ne les attend pas. La seule chose qui compte c’est de produire de la valeur autour de vous.

Un problème est avant tout une opportunité ! Saisissez-là et souvenez-vous :

YOUR SOLUTION IS NOT MY FUCKING PROBLEM ☺


One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.