The Networker : un magazine H24

Illustration : Scott Gillis

Après un premier numéro qui explore les mythologies du web, ses grandes gueules et créatures digitales, le deuxième numéro de The Networker marque le pas, pour rouler encore plus vite.

Il s’attaque au temps, dimension ultime et immuable que l’Homme, après la lune, cherche à s’approprier et modifier à sa guise. On a suivi le curseur jusqu’au bout de la page, on a scrollé des heures pour comprendre le web, pour chercher ses limites et définir son périmètre. Nous avons peut-être perdu le pari, mais, entre-temps, nous avons découvert que rien n’est pour toujours.

Les informations ont un prix, mais les fausses sont encore plus chères

“Le temps où on pouvait compter les uns sur les autres est quasiment révolu” explique la chancelière allemande Angela Merkel lors du G7 à Taormine, le 28 mai dernier. Les scandales russo-américains, les leaks à profusion et les récents témoignages de l’ancien directeur du FBI James Comey laissent présager des temps difficiles.

Et si l’accès aux informations est aujourd’hui une évidence, leur véracité est remise systématiquement en question. Les informations, de plus en plus volatiles, ont été propulsées par une production de masse d’actualités. Vraies ou fausses, importantes ou futiles. Peu importe. La production de masse d’actualités et le rythme effréné de la consommation de clics ne peuvent pas ralentir.

Ainsi, la messagerie Slack et un système de notifications constantes nous poussent à gratter la frontière diurne de notre temps de travail jusqu’à la nuit. Faudra-t-il bientôt sacrifier nos heures de sommeil pour tenir le pas ? La technologie est prête à nous aider. Le sommeil, un caprice du corps humain.

La proximité du proxy

Pourtant, Angela a été claire et la France est en marche : la société a changé de vitesse et roule H24. Les supermarchés aussi doivent suivre le tempo. Le modèle du mall américain, avec ses ronds-points et ses grands parkings qui ont dessiné le paysage périurbain de nos villes, cherche son avenir ailleurs et s’oriente vers de nouveaux modèles. Comment ? A travers la proximité, une meilleure expérience client, un service de livraison 24 heures sur 24 et l’utilisation de drones. 7-Eleven aurait-il gagné le combat contre Walmart ?

“Les jeunes ne veulent plus travailler chez Danone”

Le paradigme a également changé au travail. Dans un monde instable et sans repères, ce n’est pas avec un CDI que l’on pourra retenir les jeunes talents. Les millennials, les jeunes nés après 1984, ne ressemblent en rien à la jeunesse qui les a précédés. Comme expliqué par l’écrivain américain Simon Sinek dans son speech mythique Millennials in the Workplace, les jeunes connaissent aujourd’hui uniquement la instant gratification.

Éduqués par l’immédiateté du like et des chatbots, de la commande en ligne de sushi, musique ou partenaires, les millennials refusent le temps de l’entreprise en essayant de réinventer une nouvelle méthode de travail à travers le télétravail, la hacker house ou encore le partage du bureaux et de la maison. Aux entreprises, il ne reste qu’à suivre, se réinventer et innover leur système de fonctionnement.

Le contenu

Connectez-vous, le départ est imminent.

Qui rédige The Networker?

Derrière les mots et les images de The Networker, on retrouve toute la diversité des collaborateurs de l’agence Reputation Squad : consultants en stratégies, juristes, développeurs, experts social media, digital strategists, data scientists, spécialistes de la veille ou de la réalité virtuelle, créatifs, motion-designers. Les articles sont agrémentés par des illustrateurs talentueux originaires de Corée du Sud, d’Etats-Unis, de Brésil, d’Allemagne, de Lituanie et d’Espagne ou de Russie.

N’hésitez pas à télécharger votre exemplaire sur le site de The Networker, à lire les articles sur Medium ou une sélection d’entre eux sur le site d’Usbek & Rica.

The Networker | Enjeux et cultures numériques 
Publication hors-série de Reputation Squad
Directeur de publication : Albéric Guigou
Rédacteur en chef : Giulio Zucchini
Rédactrice en chef adjointe : Amal Froidevaux
Edition : Frédéric Paillet
Directrice artistique : Fanny Algeyer