This is an email from Pour un monde numérique responsable, a newsletter by Responsibility.Digital.

Berne, 2021–10–15

Large discussion publique sur l’e-ID étatique

Suisse, 27 octobre 2021, Présidence CloudReady.ch

Pascal Kotté
Oct 27 · 5 min read

Nous rejoindre ici: https://www.linkedin.com/groups/12171118/

https://www.admin.ch/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-85476.html

Bonjour,

Ma question est la suivante:

Avez-vous l’intention au palais fédéral, pour une fois, de réellement écouter la parole de la société civile?

Il existe des vrais représentants, compétents, responsables de l’intérêt public et des métiers du numériques, au sein de la société civile.

A travers des vraies associations à but non lucratif:

Et même des structures publiques pertinentes:

Mais il semblerait que vous ne sachiez qu’entendre la voix de (pseudo) associations, en réalité, de lobbyistes discutables

Or, cette dernière galvaude un message nocif et nauséabond, d’incompétences de nos institutions, d’incapacité de nos entreprises en Suisse, afin de faire acheter les solutions miraculeuses et fantastiquement porteuses de bien-être public venant des GAFAM et BATX… Nous doutons fortement, que ces dernières convergent avec le réel intérêt public des suissesses et des suisses.

Nous n’avons clairement pas les mêmes moyens, pour prendre le temps de travailler ensemble et nous faire entendre de nos institutions.

J’ai personnellement renoncé à discuter avec vous depuis 2017, car je perds mon temps, et mes courriels partent dans un trou noir, semble-t-il… Après tout, je ne suis le représentant que d’une toute petite association, rien de bien glorieux ni impressionnant.

A bon entendeur avec mes plus cordiales salutations.

Pascal Kotté, président de http://CloudReady.ch et fondateur de http://MyDataVaud.ch, entre autres…

Communication publique:

Berne, 3 nov. 2021 22:14, ofj.admin.ch

Sans autorisation explicite, je masque l'identité personnelle

Monsieur,Nous vous remercions pour votre message, qui nous a été transmis par le service d’information.Votre question et commentaire concernent la consultation publique sur le «Document de travail concernant le projet d’identité électronique (e-ID)». Cette consultation, annoncée le 2 septembre 2021 (cf. E-ID étatique : la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter ouvre une consultation publique), était ouverte à tout le monde. Son objectif était de recueillir des avis sur les principales exigences auxquelles devrait répondre l'e-ID, ses principaux domaines d'utilisation et les avantages attendus. Pour clôturer la consultation, l’OFJ a également organisé un débat public, auquel toute personne intéressée pouvait s’inscrire et prendre part. Environ soixante avis ont été soumis par les particuliers, les administrations cantonales ainsi que les représentants de l’économie, de la recherche, de la politique et de la société civile. Il s’agissait donc de recueillir de manière impartiale les avis de toute personne et de toute organisation intéressée à la question. Ces avis peuvent être consultés sous le lien suivant:Consultation publique sur le «Document de travail concernant le projet d’identité électronique (e-ID)». Le Conseil fédéral se fondera sur les résultats de cette discussion publique pour prendre, d’ici la fin de l’année, sa décision sur un nouveau projet de loi sur l’identification électronique.Il nous aurait fait plaisir de connaître les avis des associations et des entités que vous mentionnez dans votre message. Elles pourront nous faire part de leurs prises de position dans le cadre de la consultation externe concernant le projet de loi sur l’identité électronique prévue pour la mi-2022.Meilleures salutationsDépartement fédéral de justice et police DFJP
Office fédéral de la justice OFJ
Domaine de direction Services centraux
Unité Informatique juridique

Pully, 2021–11–04, Pascal Kotté

Bonjour,

Je vous remercie beaucoup pour votre réponse et ces éclairages. Cela m’encourage à reprendre des échanges que j’avais abandonnés.

Mon propos est que ces associations ne disposent pas des moyens de celles des “grandes organisations commerciales” et même si elles se retrouvent avoir le droit de citer, comme vous le précisez, elles ne peuvent pas toujours être présentes, au bon moment. Ma demande, est que vous leur facilitiez la tâche, en prenant note de leurs existences, et de les inviter directement à s’exprimer, au moment opportun. Ces associations ne savent pas toujours faire entendre leurs voix dans vos administrations, et encore moins dans les sphères politiques, car leurs vocations est essentiellement de soutenir les métiers de leurs membres, et souvent leurs propres connaissances et formation continue.

Je me réjouis de partager avec elles les documents sur la page que vous nous avez indiqué, avec mes remerciements renouvelés, et de les inviter à communiquer avec vous leurs positions. Il est même possible que je découvre qu’au moins l’une d’elle a déjà participé dans ces documents.

J’ai souscris un abonnement, sur le thème “Informatique et cyberadministration” en vous remerciant d’avoir offert cette possibilité: https://www.admin.ch/gov/fr/accueil/documentation/communiques/abonnement-communiques.login.newsabo.html — J’espère réussir à l’intercepter au milieu de nos infobésités.

Serait-il possible de vous demander de nous envoyer un message lorsque, mi-2022, il sera temps pour elles de lire la consultation externe. Il est vrai que ces associations n’ont pas vocation initialement à entrer dans ces débats, mais au vu des biais détectés dans les décisions fédérales sur les grandes questions numériques et eGov, je vais leur demander d’y songer sérieusement. J’organiserai volontiers des espaces d’échanges et de discussions entre celles-ci pour enrichir, voir centraliser nos avis et réponses.

L’implication dans ces démarches de nos écoles supérieures, et chercheurs dans les humanités digitales, me semble aussi fondamentale.

Quelles actions faîtes-vous pour les solliciter?

Avec mes plus cordiales et sincères salutations.
_________________________
Pascal Kotté +41 79 309 28 86 — Pascal.KOTTE@CloudReady.ch
Ethicien digital réducteur de fracture numérique

Merci à Olivier Vanhiesbecq pour le partage:

Dans la page ici

https://www.bj.admin.ch/bj/fr/home/staat/gesetzgebung/staatliche-e-id/zielbild-e-id.html

Un certain nombre d’organisation ont pris des positions et fait des propositions intéressantes:

https://www.bj.admin.ch/dam/bj/de/data/staat/gesetzgebung/staatliche-e-id/stgn-weitere-tn.pdf.download.pdf/stgn-weitere-tn.pdf

Il est dommage de ne pas avoir été impliqués avec nos propres associations locales SISR. C’est clair que “bénévolement”, lire 160 pages, et bien plus encore, et les 2/3 en allemand, c’est lourd…

Mais j’aimerai toutefois organiser une non-conférence sur la consultation externe à venir, en Suisse romande, avec nos associations et nos écoles.

Car il serait plus constructif de proposer des solutions “recevables” plutôt que de simplement “s’opposer” aux propositions subies…

Nous rejoindre ici: https://www.linkedin.com/groups/12171118/

Digital Responsibility, le résultat d’un thinktank inter-collectif…

Responsibility.Digital

You are what you sign, accepting Terms of Services without…

Responsibility.Digital

You are what you sign, accepting Terms of Services without know, is not neutral, prefer ethical services

Pascal Kotté

Written by

Réducteur de fractures numériques, éthicien digital, Suisse romande.

Responsibility.Digital

You are what you sign, accepting Terms of Services without know, is not neutral, prefer ethical services