Sommes-nous espionné par les US?

Via nos smartphones, et nos ordinateurs ?

S’il n’y avait qu’eux…
“Arrêtons les psychodrames, les américains ne nous espionnent qu’avec l’autorisation d’un juge !” (Marc-Antoine Ledieu - Avocat)
C’est ce qui est prévu dans le ‘Cloud Act’ pour ceux qui prendront le temps de le lire, et je ne l’ai pas fait, et donc je crois sur parole les juristes qui me le disent.

Il est vrai que la partie officielle de cette surveillance, n’est pas pire que les lois de surveillances massives votées en France comme en Suisse, voir même, presque mieux, probablement…

Je suis preneur d’articles et d’expertises juridiques sur ce sujet ! Merci.

Mais bon, est-ce que cela empêche la NSA de faire installer des failles volontaires dans nos ordinateurs Windows ? Pour nos smartphones c’est plus simple, ils piochent directement dans les ‘data lake’ que nous remplissons avec nos données…

Si je te demande

Es tu d’accord de m’exporter tous tes contacts, depuis ton smartphone ? Un simple fichier VCF tout léger, même avec 10'000 contacts, que tu peux me transmettre par email, comme cela je peux les inviter de ta part ! NON?
Et as-tu installé WhatsApp ? Ou Linkedin ? Ou Facebook ? Ou bien d’autres encore… Alors tu envois tous tes contacts avec le détail des fréquences de tes échanges avec eux, à Facebook ! Microsoft, Apple ou Google ! Pour bien entraîner leurs IA et Deep learn, à bien puiser dans ces immenses lac de données privées ? Pour mieux nous manipuler ?…

Voir aussi: https://www.letemps.ch/suisse/porte-porte-plr

Je ne suis pas sur WhatsApp, et je recommande Signal, comme Jean-Marc Manach (vidéo ThinkerView en fin): http://whatsapp.kotte.net

Il faut comprendre que toutes ces données, surtout Facebook et Google, mais aussi Microsoft et Apple, alimentent des lacs de données privées, aux mains de multinationales lucratives, qui permettent de “beaucoup” savoir sur les personnes, y compris de ceux qui ne sont pas actifs, sur le net.

Et tout cela non seulement avec la “bénédiction” de la NSA, mais très certainement avec de magnifiques collaborations connectées… Damne, on ne plaisante pas avec le terrorisme. Vous savez, quand un groupuscule fait exploser des bombes, ou écraser des avions ou camions sur des innocents. Mais attention hein: Quand c’est une nation qui fait cela, il ne faut pas appeler cela du terrorisme, même si cette nation fait sauter des bombes dans un autre pays que le sien, sans même lui avoir déclaré la guerre…

Je ne crois pas que la surveillance massive mise en place pour la NSA utilise la moindre autorisation d’un juge. Quand aux troyens et bots by design mis dans les systèmes sous ‘Patriot Act’ US, ils sont accessibles par la NSA, sans la moindre supervision ni la moindre alerte remontée à un Juge quelconque.

Mais bien entendu, que la partie officielle et visible du Cloud Act, donne le change, et de permettre de signer des accords d’échanges de données entre l’Europe et les USA, il le faut bien !

Je vous recommande le témoignage de Bill Binney le 30 septembre 2013

Mais le témoignage de Casp Bowden, est aussi très édifiant. Je suis content d’avoir pu l’entendre “live”, de son vivant. Il est décédé moins de 2 ans après.

Bill Binney continue de témoigner

SHA2017, Pays-bas — https://youtu.be/uYg_0Imrnr4

Je ne fais que répéter ce que des collègues bien plus experts que moi, me racontent et m’expliquent.

Je ne doute pas qu’avec une perspective juridique, tout va bien… Quoique…

Mais sur le plan technique, des millions de machines sont infectés et exploités par des troyens et bots, et essentiellement à cause des failles de sécurités intentionnellement, mais pas officiellement, mises en place pour la NSA. Pourquoi donc Windows doit se mettre à jour tous les mois, en partie pour

Et dernièrement, on semble douter de HUAWEI et suspecter la présence de telles portes au niveau du matériel. Faîtes un tour dans les différents salons sur la Cybersécurité, et discuter un moment avec les experts reconnus.

Et bien je peux vous dire que dans les milieux des ‘Hackers’ on résume la situation de cette façon :

“Les meilleurs hackeurs sont Russes ou Israéliens, car eux, ils sont obligés de trouver des vrais failles ou les portes dérobées ouvertes par les chinois dans les équipements matériels, et par les américains dans les parties logicielles. Les Chinois et les Américains, eux se contentent d’utiliser leurs portes !”

Mais les français ne sont pas en reste !

Sauf qu’ils doivent se contenter d’intercepter ce qui passe par la France, ou pas loin… Cela tombe bien, on est peu central, et pas mal étendu outremer.

Toutefois, tu as largement plus de chance de te faire pirater ton ordinateur par un cybercriminel, que par la NSA ou d’autres nations. Enfin, à condition de ne pas être dans la liste orange de la NSA, dans ce cas tu peux bien scotcher un truc sur ta caméra, cela n’enlèvera pas à ton microphone d’être attentif…

Une excellente table ronde Thinkerview sur ces questions

Table ronde avec Jean-Marc Manach (Journaliste d’investigation), Marc Rees (Journalide, Rédacteur en chef de PC Inpact) et Yassir Kazer (PDG de Yogosha Hacker). Enregistrée le 4 mai 2016.