5 — Solutions ?

Effondrement ! Mythe ou réalité ? Et après ?

Pascal Kotté
May 16, 2019 · Unlisted

Intro et sommaire des 6 chapitres:

Chapitre cinq: Quelles solutions ?

Notre système est basé sur du sable, des mensonges.

  • Les ressources naturelles sont “gratuites” (sauf coût d’extraction), même si “non renouvelables”, alors que la planète est finie.
  • Nos modèles de développements sont dépendants d’une croissance (infinie) qui est devenue, ou va devenir impossible.

Nos élus ont 3 options, soit faire semblant de ne pas y croire et tirer au maximum, soit de ne pas y croire effectivement, ce qui affiche publiquement une même position de “déni”, ou bien ils acceptent cette réalité, et souhaitent (re)construire avec. Mais quoi ?

C’est quoi la solution ?

  • Nous devons réinventer des nouveaux modes de vies désirables, avec une nouvelle économie circulaire, bienveillante pour les humains.

L’économie bleue

Comment alimenter un progrès, collectif ?

Ne pas attendre ni sauveur, ni miracle !

  • Etre et vivre au lieu de consommer
  • Revoir les besoins essentielles
  • Simplexifier nos systèmes

TK (si pas déjà mentionné, reprendre exemple 1900 H.Ford, création du crédit personnel, et maison pour tous, et voitures, cf. vdo youtube, passage adhoc) TK

  1. Le respect de la vie et de la paix: Minimum vital et santé de base.
  2. Le droit à la différence et à la liberté: Ouverture et inclusion.
  3. La bienveillance et la bientraitance, pour tous.
  4. Le partage des connaissances, et l’accès universel à l’éducation.

“ Notre liberté de chacun ne s’arrête pas là où commence celle des autres, mais elle débute quand on ira défendre celle des autres !” (Pascal Kotté)

Peut-on éviter l’effondrement ?

Non !

Notre planète est limitée, et donc, il faudra bien arrêter de “croître”. On aurait pu amortir l’arrivée vers “le plafond” et stabiliser, mais cela semble déjà compromis. On peut atténuer, mais mieux, on peut le rendre désirable !

TK Permaculture

TK élevage sous les arbres agroforesterie ou truc ce genre (retrouver l’article)

TK Les sols, et l’agronomie circulaire !

TK expliquer la chute productivité, et extraire la video TK sur les chaussures durables… Coton agro-bio ! TK

TK Moulin F10

Paysans courageux, vdo Valais,

“Open Food Network”

Warning: Le danger que j’appelle le “contre-effet colibri”, c’est celui de montrer du doigt le consommateur et de le culpabiliser. Puis pour ceux qui auront fait leur part de “consomm’acteur”, de laisser faire les gros acteurs de l’auto-destruction.

  • Tout ce qui contribue à libérer du carbone fossile dans l’air
  • Tout ce qui contribue à creuser les inégalités sociales, fortunes et revenus
  • Tout ce qui contribue à amplifier les maltraitances humaines.

Il n’empêche que j’ai signé et applique “Stay on the Ground”, du moins dans les situations accessoires ou non obligatoires (rapprochement familial, inter-continental), en plus de ne plus avoir de voiture (13 kg de CO2 au 100 km) , et de réduire fortement ma consommation de viandes, et vers plus de volaille.

Quoique, pour nourrir la planète, mieux vaut éviter de produire des trucs qui mangent aussi du grain, et de manger des trucs qui ne mange que de l’herbe… ?

Actions individuelles (TK le site de cacommenceparmoi)

Mais cela ne va pas “suffire”, une action collective et une implication volontaire des grandes fortunes et des grands décideurs de la planète, sont aussi nécessaires.

Est-ce que de séparer l’écologie, comme un courant politique exclusif des autres, n’est pas une aberration ? Voir même, de devoir les séparer en 2: Ceux de plutôt à gauche, et ceux de droite…

Est-ce que de prendre soin de la Biosphère, et s’assurer génération après génération de la laisser à minima, dans le même état qu’avant, et non dégradée, ne devrait pas être une priorité fondamentale de tous nos états, pensées, actions ?

Business et Ecologie ne semble pas faire bon ménage, pourquoi ? Comme le répète J.M. Jancovici, nous avons oublié dans nos équations, nos calculs et business plan, d’intégrer les coûts de cette dégradation/consommation de notre planète Terre, que ce soit concernant le vivant, ou le minéral.

“Une politique économique écologique, c’est d’abord un effort d’investissement comparable à un effort de guerre.” (Delphine Batho)

TK Comment réduire notre impact sur la Biosphère

TK Les abeilles, le cas de Cuba !

TK l’état BIO en Inde

TK La permaculture… TK (Là je dois développer et faire lien mes article, merde je su spas dans le bon chapitre, ceci est pour le 6, et je suis 5… Je me disais aussi, que j’avais bien mis mes trucs Permaculture…)

Les solutions sont toutes déjà connues et disponibles! C’est juste qu’elles ne sont pas “rentables”!

L’écologie est présentée comme un coût, un fardeau, et ce serait d’abord aux gens d’évoluer dans leurs comportements. Mais où entend-on parler de la responsabilité du gouvernement et des multinationales dans la destruction du climat et l’extinction des espèces? On demande à monsieur et madame Tout-le-Monde de porter le chapeau pour protéger l’impunité de ce que j’appelle les «écocriminels». (Delphine Batho)

Le rôle de la conservation des espèces, est une responsabilité collective, que nous devons imposer aux entreprises commerciales.

TK invitation la-caravane-passe.ch

Il est difficile de ne pas évoquer aussi, les abus du monde médical, et se demander comment transformer la gouvernance spéculative actuelle qui va enrichir certains, avec la mauvaise santé réelle ou fictive, de tous les autres…

Tant qu’il sera plus rentable d’être malade que d’être en bonne santé… Il va être difficile de guérir l’humanité !

A l’instar du plan pour les USA d’Elizabeth Warren, qui va proposer de faire fabriquer les médicaments génériques par l’état. Car le monde du profit, n’a que le désir de créer des pénuries.

TK proposition de E. Warren

Cette dame propose aussi que 40% des conseils d’administration des entreprises, soit issu des employés eux-même. Ce qui reprend un concept allemand. Un moyen de recréer de la bientraitance ?

Il ne faut pas croire que les USA soit uniquement des spéculateurs et fomenteurs de crises et de pénuries, ils sont aussi les créateurs des concepts comme Holacracy et B-Corporation (TK), qui rétablissent de l’intelligence et de la gouvernance d’intérêts des collectifs, voir du public, et non ploutocratique.

Devant l’inquiétude manifestée par l’économie face à la forte dépendance du pays à l’égard de l’étranger, une commission examine en 1978 différentes possibilités pour réduire cette dépendance en économisant l’énergie, en augmentant la part des sources déjà utilisées ou en développant des énergies « propres » de substitution ; ses propositions n’ont cependant jamais été traduites en faits, une votation de 1983 ayant rejeté une proposition jugée trop extrême par les milieux économiques et trop timorée par les écologistes. (source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_Suisse_au_XXe_si%C3%A8cle)

TK

“ Il est urgent de changer de lunettes !”

(TheShiftProject, J.M. Jancovici)

Veuillez noter qu’un pays comme Cuba est déjà passé par un effondrement économique avec un embargo terrible les privant de pétrole, et de tout ! Ils furent donc obligés de “se débrouiller”. Ce fût entre 1990 et 2014. (Merci à René Rossel pour ce rappel)

Population de Cuba: source Wikipedia https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mographie_de_Cuba (relooking Pascal.KOTTE@CloudReady.ch — 2019)

11 Millions de personnes ont dû renoncer aux ressources énergétiques pétrolières et autres “imports” externes. Le Système-D, les plans B, mis en place, ne semblent pas avoir ni ralenti ni précariser “la vie humaine” !

Voici un pays qui aura beaucoup à nous apprendre !

De 1900 à 1928, les voitures individuelles étaient interdites sur le canton des Grisons. Il aura fallu 30 ans et 10 référendum pour forcer l’introduction des voitures. Les raisons ? Destruction de la route, danger pour les enfants, pollution… Tous les pays ont vu débarquer ces voitures individuelles avec réticences, mais au départ, seuls les “bourgeois” pouvaient se l’offrir.

La voiture: Dépenser l’énergie requise pour déplacer 3 tonnes de métal, afin de transporter 70 kg de viandes… (J.M. Jancovici)

L’humain suit le chemin de moindre résistance, et tout ce qui va lui faciliter l’existence, sera finalement bien accueilli. (Lave-linge, Lave-vaisselle, Robot-aspirateur…)

“La Technique et le temps” (Bernard Stiegler, 1994)

source: https://youtu.be/3ggF2jE5d8M Interview LE MEDIA, 12 nov. 2018

“Edward Bernays, neveux de Sigmund Freud, a inventé le marketing en 1917 sous le nom de ‘Relation Publique’ initialement, afin de manipuler l’inconscient et les pulsions des individus pour leur faire consommer ce dont ils n’ont pas besoin”

“Le Web, porteur d’un potentiel réarmement de la diversité des points de vue et de savoirs collectifs, a été torpillé par les réseaux sociaux, et le smartphone: C’est la data economy !”

“Il est nécessaire de créer une institution de droit inter-nation, pour soutenir la création de nouvelles industries. (B. Stiegler, LeMEDIA nov.2018)

Des révolutions pacifiques !

Nous sommes dans un état d’urgence !

Il est nécessaire de changer les modèles de l’économie actuelle” (B. Stiegler)

Développer la recherche contributive !

Connecter multiples disciplines, sur un objet/objectif commun, sur un territoire défini (‘La Recherche Action’), grâce aux outils numériques, pour créer des communautés de savoirs. (B. Stiegler). cf.

Entre les solutions de Biopetrol et Blupetrol, inutile de s’inquiéter sur les possibilités de vos déplacements futurs, mais la part financière risquent toutefois d’intégrer, enfin, des vrais coûts écologiques…

TK Biopetrol

TK bluepetrol

Le plan économique mondial a été conçu lors de la Conférence de Bretton Woods en 1944, et il était destiné à éviter une nouvelle “grande dépression”.

L’option ‘Bancor’ a été abandonnée au profit du Dollar.

Mais c’est l’option “Betton woods II” qui a été mise en œuvre avec les 2 organisations actuelles, le FMI et la Banque mondiale, qui continuent à défendre l’intérêt du “monde libre” (Europe+US).

Dont le principe fondateur est de poursuivre l’exploitation des pays émergeant, par leurs endettements: cf. ‘Let’s make Money’ et ‘Lise Lucet: Le Coton’. TK

Centralisé sur une gouvernance US et sur le $, ne peut qu’aboutir à un effondrement, d’après le “dilemme de Triffin” énoncé en 1960. Les “produits dérivés” dénoncés entre autres par Maurice Allais en 1999.

(TK la video qui explique bien les produits dérivés)

TK

Toutefois, les milieux financier s’organise avec l’intégration de critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance, les ESG !

BNP PARIBAS AM FIXE UN NOUVEAU CAP POUR LA GÉNÉRALISATION DE L’INTÉGRATION ESG (ISR en français)

Il aura fallu moins d’un an pour transformer le marché de l’Investissement Socialement Responsable (ISR) français ! Bousculées par l’annonce de la Banque Postale AM de passer au 100 % ISR, les grandes sociétés de gestion françaises ont commencé à généraliser l’intégration ESG à l’ensemble de leurs actifs. BNP Paribas AM a franchi un nouveau cap le 20 mars en adoptant des objectifs d’impact articulés aux Objectifs de Développement Durable (ODD). https://www.novethic.fr/actualite/finance-durable/isr-rse/bnp-paribas-am-fixe-un-nouveau-cap-pour-la-generalisation-de-l-integration-esg-147061.html

Banque alternative durable : TK

Les Mobiles Banking :

Le Bitcoin & les Xcoins.

Mes rêves: xxx LifeCoin…

Début 19ème, en plein emploi, les ouvriers, bien payés, ne venaient que quand ils avaient besoin d’argent, et s’arrêtaient de travailler quand ils en avaient assez. (cf. TK )

https://youtu.be/2cCH0VgWNkw (“Un monde sans travail” de Philippe BORREL, interview de Raphaël Liogier)

Il a fallu à Ford créer le crédit à la consommation, et donner une maison individuelle à ses ouvriers, pour augmenter leurs besoins financiers, et stabiliser leurs présences au travail (1900, plein emploi, bien payés, absentéisme…).

Manipulés pour être poussés à la consommation !

Mais le contexte a changé, et le plein emploi n’est plus là. Or nous avons besoin: “D’un travail pour tous, au lieu d’un emploi pour quelques
(Pascal, sur inspiration des entretiens de “Bernard Stiegler”)

Alexis Lecointe et bien d’autres proposent un Revenu universel, ou RBI (“un Monde sans travail?”).

Ils partagent la même définition:

“L’emploi ce n’est pas le travail”

“Œuvrer et participer, c’est travailler avec du sens, un emploi, c’est pour un salaire.

Un CDI, c’est comme un Contrat D’esclavage Inconditionnel ? (Pascal Kotté)

“Si on ne s’assure pas que tout le monde ai le minimum, cela me semble d’une immaturité effroyable !”

(Jérôme CHOAIN, “Un monde sans travail?”)

L’idée du RBI est de libérer le salarié de “la peur”, et le “sans emploi” d’une situation de précarité. Cette notion devrait venir remplacer les actuels “aides” multiples, parfois certes abusivement utilisée, en supprimant toute culpabilisation, ce qui en réduira l’abus, c’est un fait confirmé par les sociologues. Des expériences en Inde ont montré une réduction de la corruption et de la petite criminalité.

Mais il est certains que cela donnerait aussi aux salariés plus de pouvoirs vis à vis de son employeur, mais ce n’est pas sur ce point que la contre-campagne “C’est qui le roi” a communiqué :

C’est qui le Roi ? Disait la légende — 2 mensonges dans la campagne: 1er 2500F n’est pas dans le texte, 2nd moins de 1% quitteraient leur travail.

Avec une belle induction de dégradation de la condition humaine, laxiste, car le travail c’est la santé ! Oui c’est vrai, mais pas l’esclavage salarié, et encore moins le chômage…

Au-delà d’une discussion sur la solution du RBI, em elle-même, cette campagne “C’est qui le roi ?”, contrairement à certains dires, fût redoutablement efficace. Elle se base sur 2 mensonges: Le montant, exclus de la proposition votée, et le fait que es tas de gens vont arrêter de travailler ! Hors les sociologues ont montré que plus de 98% des gens interrogés, allaient continuer leur travail. Seul ceux qui avaient un travail pénible, dégradant, ou au bord du burnout comptaient s’arrêter.

Ce qui est intéressant de noter ici, c’est l’usage des pratiques du marketing, de la manipulation, qui est entrée dans nos mœurs. Elle est admise, sans discussions, alors même que nous devrions établir des débats de réflexions et d’intelligences collectives, et constructives, surtout sur des dimensions sociales et politiques aussi importantes.

Le débat se réduit à un combat d’affiches propagandistes !

Où se trouvent les vrais informations.

Marketing politique et surenchères médiatiques + infobésité = Moins d’information…

Climato-hérétique ?

L’influence des activités humaines sur le réchauffement climatique ne fait plus aucun doute. Le Giec l’écrit noir sur blanc dans son rapport. Valérie Masson-Delmotte nous le confirmait une semaine plus tôt : « Tous les travaux publiés depuis le quatrième rapport montrent sans équivoque l’impact des activités humaines sur le climat ». L’évaluation des différents forçages climatiques est essentielle à la compréhension du climat passé, actuel et bien sûr, futur. Le Giec dresse un bilan de l’état des connaissances des différents forçages, et leur expression dans les modèles climatiques. source: Futura-Science

Et en fait, il faut agir ! Car nous avons les moyens d’emballer la machine pour lancer un réchauffement à +5–6°

Rappel, avec -5°, il y avait 300 m de glace sur Boston. Avec +5°, c’est 60 à 80 m de flotte en plus… Sur 2'000 ans…

source: https://www.drawdown.org/solutions

Et donc la première action, n’est pas sur le CO2, mais sur les climatiseurs. L’action est prévue:

“En octobre 2016, des responsables de plus de 170 pays se sont réunis à Kigali, au Rwanda, pour négocier un accord visant à résoudre ce problème. Grâce à un amendement au Protocole de Montréal, le monde éliminera progressivement les HFC — en commençant par les pays à revenu élevé en 2019, puis par certains pays à faible revenu en 2024 et par d’autres en 2028. Des substituts sont déjà sur le marché, y compris des réfrigérants naturels comme le propane. et ammonium.” source traduite de https://www.drawdown.org/solutions/materials/refrigerant-management

Mais le plus grand danger va être de correctement récupérer et traiter les masses de climatiseurs existants, dans un cycle de démontage “coûteux”. Les états devraient donc soutenir massivement, ou prendre en charge ces opérations.

Quand a fabriquer des machines à capturer du carbone

Elles existent déjà, cela s’appelle des arbres, mais, ils sont leurs limites…


Comment basculer d’une gouvernance spéculative. à une gouvernance humaniste et éco-systémique ?

La mise en place d’intelligences internationales pour gérer les externalités, positives et négatives, sous égide ONU, mais avec une vraie gouvernance citoyens du monde, et non par leurs seuls représentants, dictateurs ou pas.

Marc Chesney (Pr finance à l’Université de Zurich) propose de taxer les transactions financières

Zéro déchets

TK

CaCommenceParMoi

Idem des vidéastes (Youtubeurs)

Et un BOT pour aider les citoyens:

Mais attention à l’attitude de “Colibri” ayant fait leur part !

Publié par Harold Fitch Boribon, qui appelle à construire des stratégies, diversité de tactiques, déconstruire nos mythes pour mettre fin à la destruction de la vie.

  • Danger la culpabilisation individuelle. C’est notre “stupidité collective” qui est en cause, pas les individus.
  • Nous donner bonne conscience par des actes individuels, ne seront pas suffisants, et pourrait même générer une inaction dommageable ?
  • La civilisation thermo-industrielle, qui carbure aux énergies fossiles, transforme le vivant en plus-value matérielle et exploite une majorité d’humains au profit de quelques uns, voilà la machine qui anéantit la vie sur Terre.

« Celui qui croit qu’une croissance exponentielle peut continuer indéfiniment dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste. » (Kenneth Boulding)

Le design comme évolution de la politique

La politique […] est à tel point différente du design thinking que le mot “politique” devient un antonyme du terme “design thinking”. L’obsession du résultat sans jamais tenir compte du procédé de compréhension des problèmes est devenu normal aux yeux de la classe politique, et pourtant c’est loin d’être le cas.
[…]
Et malgré toutes les responsabilités qu’ont les politiciens, le peuple a aussi sa part de responsabilité.
(THOMAS AUBRY-DAMON & Adrien Campagne)

Créer une récession positive:

  • Servir les transitions et les économies circulaires, ou transitoires
  • Ne pas réduire, mais innover, vivre mieux en consommant moins !
  • Lutter contre les corruptions ploutocratiques et les détournements de biens publics.

La transparence est de mise, et d’arrêter de “faire semblant!”.

Changer la constitution Suisse, car la Société Humaine devient dirigée par ses données. (Cf. Dirk Helbing et ).

Dirk Helbing (ETHZ)

Il avait proposé un projet européen pour financer son propre “ Living Earth Simulator”, afin de faire nos propres simulations, mais ‘plouf’, pas eu le Milliard.

ISSN 1664–848X, http://jusletter-it.weblaw.ch, Weblaw AG, 25 Mai 2016

Ma propre réponse est assez simpliste, nous allons les voir très probablement toutes apparaître, grâce à notre diversité planétaire et culturelle. Toutes ces évolutions vont apparaître et certaines seront plus ou moins bien adaptées, ou pas, à leurs contextes. Pour ma part, si la résilience doit passer par une Dictature 2.0 bienveillante, pourquoi pas ? Mais personnellement, je préférerai une anarchie libérale hyper-démocratique 2.0 !

Ce qui semble rejoindre la position de Dirk.

Source: Dirk Helbing
  • Ouvrir grand les portes de nos universités et écoles aux filles des pays où elles ne sont pas garanties de disposer de la liberté de poursuivre leurs études.
  • Arrêtons de diaboliser, le malthusianisme ne recommande pas la mise en place de génocides, ou de politiques draconiennes. On peut simplement sponsoriser les 2 premiers enfants, et pénaliser (taxer) la venue des suivants… Mais il est évident, que cela n’est pas possible dans des pays qui ne disposent pas d’une couverture sociale satisfaisante. On peut se demander, si nous devrions pas tout simplement créer une monnaie, basée sur le vivant, et fournir un revenu de base inconditionnel, planétaire… Un lifecoin par exemple. Avec même un capital de naissance, débloqué à la majorité et à destination exclusive de l’enfant devenu adulte, financé pour les 2 premiers, mais imposé aux parents, pour les suivants…

TK retrouver le truc que j’ai écrit


— Voir aussi

9 pays possèdent 90% des réserves de charbon:

source: https://jancovici.com/transition-energetique/charbon/quest-ce-quune-reserve-de-charbon/
source: https://youtu.be/YgN4IhVjJ3o (contenu vérifié OK)

📺 VIDEOS extraits de la chaine ARTE Par ordre d’apparition : Dennis Meadows, Rob Hopkins, Franz Josef Radermacher, Lydia et Claude Bourguignon, Vandana Shiva.

https://youtu.be/lFjHzqGnNec
https://youtu.be/KEF19NV_3SE (Merci à René ROSSEL)
jardinage sans travail du sol:
Et je vous recommande son dernier documentaire: “La bataille du libre”
https://www.youtube.com/watch?v=1Qmx-th9Wh8 Agronomie durable

La révolution silencieuse

TK * Cédric Chezeaux

source: https://youtu.be/PLCHDTCui3s

“Créer une nouvelle rationalité”, RdV le 20 janvier 2020 à Genève pour déposer une lettre pour “passer un compromis historique de bonne volonté” afin de sauver “la peau de la planète”.

  • RdV: 10 Janvier 2020 ONU pour remise d’un MANISFESTE pour le monde.

revolutions-de-la-transition

Révolutions de LA Transition (LaTransition.ch). Un inter-collectifs d'acteurs et d'actions pour des transformations sociétales majeures, y compris avec des petits projets mineurs et locaux ! Ce n'est pas l'écologie notre moteur, mais l'avenir de nos enfants, et de leurs enfants…

Unlisted

Pascal Kotté

Written by

Réducteur de fractures numériques, éthicien digital, Suisse romande.

revolutions-de-la-transition

Révolutions de LA Transition (LaTransition.ch). Un inter-collectifs d'acteurs et d'actions pour des transformations sociétales majeures, y compris avec des petits projets mineurs et locaux ! Ce n'est pas l'écologie notre moteur, mais l'avenir de nos enfants, et de leurs enfants…

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade