Résilientologie

Le Capitalisme est-il LE problème ?

Réponse à “Bon pote” Thomas Wagner et à #DontLookUp

Pascal Kotté
Jan 4 · 6 min read
Don’t Look up” le film qui dénonce les absurdités de nos médias et politiques

Citation de Thomas:

Ma perspective

Il y a assez sur Terre, pour assurer le bonheur de tous, mais pas assez pour satisfaire l’avidité de quelques” (je paraphrase Gandi).

Sommes-nous tous en train de soutenir et animer une économie du progrès, pour améliorer l’avenir de tous sur cette planète?

Ou bien notre économie est devenue (ou n’a jamais été autre chose, mais ce n’est pas la question) une économie de l'appauvrissement et de la maltraitance? (20% de burnout supplémentaires en moins de 10 ans, écarts pauvres-riches toujours en croissance…).

Le vrai progrès?

Un accès pour tous à une éducation agnostique et factuelle pour développer un esprit critique et scientifique; un accès aux soins pour tous; accès à l’eau et à une nourriture saine; accès libre à l’information, liberté de parole; libre circulation?

  • Ou bien les ressentez-vous menacés voire déjà en régression, au moins en partie?
  • Ou une civilisation prévoyante et bienveillante, pour prendre soin de tout le monde et du reste?

Destinée?

Sommes-nous par accident? Ou portés par une intention? Si nous sommes portés par une intention, elle est vachement sympa de nous avoir fourni ce stock de carbone fossile avec de quoi à la fois créer la civilisation et éviter l’ère glaciaire suivante. La moyenne de température planétaire était partie pour descendre de 4,6 degrés (avec 200 ppm CO2), d’ici 100'000 ans, 1'000 mètre de glace sur Genève et toute la Suisse un immense glacier. Ce ne sera pas le cas, à priori… Le dernier réchauffement glaciaire, qui est bien plus rapide, est monté en gros de 5 degrés en 15'000 ans, soit 1 degré tous les 3'000 ans. Les océans sont alors remontés de 120 mètres (de -22'000 à -7'000 ans, soit 8 mm/an en moyenne, parfois 15mm/an) et le CO2 à 280 ppm. Nos ancêtres directs “Sapiens sapiens” ont connu 2 ou 3 glaciations, sans parler de nos cousins précédents.

source: Wikipedia

Alors nous devons décider maintenant:

  1. Soit on limite le massacre à venir sur notre biosphère (sapiens compris) et on réduit très rapidement l’extractivisme du carbone fossile. On peut alors espérer limiter les dégâts entre 2 et 3 degrés. Ce qui est déjà bien trop. Mais on pourrait aussi mettre les moyens pour réduire plus encore (captures massives nécessaires, nous rejoindre sur Time-planet.com).
  2. Soit on continue d’en parler et de ne rien faire, et c’est parti pour 5 à 7 degrés (en 2100 pour commencer, on peut poursuivre après à +14), soit bien avant 2100, des extinctions et dégâts très massifs, y compris chez les sapiens. Et après, c’est pire encore (mais Sapiens y survivra, une partie).

Ne rien faire, c’est faire un choix!

Nous rejoindre en Suisse chez les Shifters et soutenir les Fresques du Climat.

revolutions-de-la-transition

Révolutionnaires de LA Transition (LaTransition.ch), et acteurs EnTransition

revolutions-de-la-transition

Un inter-collectifs d'acteurs et d'actions pour des transformations sociétales majeures, y compris avec des petits projets mineurs et locaux ! Ce n'est pas l'écologie notre moteur, mais l'avenir de nos enfants, et de leurs enfants… Suisse romande, et pas que…

Pascal Kotté

Written by

Réducteur de fractures numériques, éthicien digital, Suisse romande.

revolutions-de-la-transition

Un inter-collectifs d'acteurs et d'actions pour des transformations sociétales majeures, y compris avec des petits projets mineurs et locaux ! Ce n'est pas l'écologie notre moteur, mais l'avenir de nos enfants, et de leurs enfants… Suisse romande, et pas que…