Photo by Tim Napier on Unsplash

Conquérir le monde un pitch à la fois

Ma main est moite et j’ai les bas qui glissent dans mes souliers fraîchement cirés. La salle se réchauffe avec la foule qui s’entasse au Bain Mathieu à Montréal depuis 15–20 minutes.

Moi, je suis sur place depuis 9H le matin après un 2 heures de route particulièrement long en ce samedi brumeux.

Depuis 9H le matin, je repasse mon pitch en boucle dans ma tête.

Depuis 9h ce matin, je fais tout pour me sentir en contrôle, mais au final, je me sens petit dans mon veston bleu électrique réservé pour les grandes occasions.

Depuis 9H ce matin, l’envergure de la compétition et des préparatifs me confirment qu’il s’agit d’une grande occasion.


Samedi 14 octobre, jour où Rum&Code montait dans le ring pour défendre ses couleurs, le 819 et le #ShawiLove devant une foule majoritairement montréalaise. Est-ce qu’un manchot de Shawinigan fait le poids face aux géants des métropoles ? Est-ce que notre startup T.I. a ce qu’il faut pour charmer le jury et repartir avec la Coupe Provincial des Startups ?

C’est le deuxième volet de cette compétition provinciale pour déterminer la meilleure startup qui ira représenter le Québec à Get in the Ring Mondial. La première phase se faisait chez nous, au DigiHub, où, entouré des miens et dans notre cher 04, on a remporté les honneurs.

Là, la game est différente.

Non seulement suis-je seul à Montréal, mais ici, je suis un inconnu. Les autres se connaissent, se sont côtoyés dans d’autres events pour TPE innovantes et se font la chaude accolade. Ce sont tous les gagnants de leur chapitre régional.

Il est 9H du matin et moi qui est d’un naturel très confiant, je stresse. Je ne stresse pas parce que je doute de mes chances de gagner, ni parce que je sais que je vais pitcher en anglais devant une foule de 60 personnes et Daniele Henkel, ni parce que les enjeux sont grands.

Non. Je stresse parce que je sais que ce samedi pourrait être grandiose pour notre équipe, car le même soir, mes collègues sont au Gala Entrepreneuriat Shawinigan pour nous représenter.

Pis s’ils gagnent et pas moi ? Pis si on perd tous les deux ?


La suite de l’histoire, vous l’avez peut-être vu passer sur Facebook ou Instagram. Ce soir-là, je suis monté dans le ring et j’en suis sortit vainqueur. Ce soir-là, Ian et François sont montés sur scène à Shawinigan pour récupérer notre Bourse Entrepreneuriat Shawinigan.

Ce soir-là, dans ma voiture en retour vers #ShawiLove, je me sentais indestructible.

Je chantais à tue-tête en m’enfilant ma grande frite du McDo et mon Nestea. Petit cheat-meal pour récompenser 18 mois de dur labeur qui nous ont mené à maintenant.

Un “maintenant” où on a triplé la taille de notre équipe. 
Un “maintenant” où on a 5 logiciels qui permettent à des clients et partenaires de propulser leurs affaires.

Un “maintenant” où, notre communauté entrepreneuriale locale nous a reconnu comme “un joueur à surveiller” pour le prochain repêchage.

Un “maintenant” où, le jury nous a donné un gigantesque drapeau du Québec pour représenter notre province à l’international.

Un “maintenant” où ma copine m’a rendu hommage sur Facebook pour ma détermination, mes sacrifices et ma force de vaincre.

Un “maintenant” où notre Slack #kudos channel a été inondé d’amour par mes collègues et associés.

Si on sait que le “maintenant” est grandement dû au travail acharné du “avant”, je me sens indestructible parce que je sais qu’on a tout ce qu’il faut pour affronter “l’après”.

Ferons-nous des erreurs ? Of course.
Tout comme je sais que l’on connaîtra l’échec, que je perdrai mes mots dans un pitch et que l’on restera assis dans la salle quand d’autres iront chercher leur prix sur scène.

Je suis indestructible et je veux conquérir le monde un pitch à la fois. Pourquoi ? C’est simple.

J’ai 8raisons de toujours sortir mon A-Game et de backer David dans son combat contre Goliath. Ces huit raisons, ce sont mes partners Alexis, Ian, François, Philippe, Tommy, Marie-Lyne, Junior et Sébastien.

AVENGERS ASSEMBLE ! 
On a une ville et une province à représenter dans un ring.

absent sur le kickass montage : Sébastien pour cause de toujours aux études à Sherbrooke