Pareto au secours d’Antoine Daniel

Notre boss final des internets, Antoine Daniel, a récemment publié une vidéo dans laquelle il explique les raisons de sa longue absence.

TL;DR : son format-phare, What The Cut, est devenu de plus en plus exigeant en termes d’écriture, de production et de montage, et le met sous une pression grandissante à chaque nouvelle vidéo. Antoine est manifestement très déprimé. Et nous aussi, du coup. :’(
On est tous avec toi, champion.

En effet, au rythme d’une vidéo tous les six mois, le moindre faux-pas peut déchaîner un torrent de ressentiment d’autant plus grand que les délais entre vidéos sont longs.

Par ailleurs, Antoine Daniel a exprimé le souhait de travailler sur d’autres formats/créations, mais culpabiliserait de ne pas avancer dans la réalisation des WTC que sa communauté de fans (trolls ?) lui demande avec insistance.

Le Joueur du Grenier à la rescousse

À l’occasion d’une FAQ sur sa seconde chaîne, Frédéric Molas a réagi en donnant notamment des clés pour comprendre pourquoi le JDG n’est pas tombé dans la même spirale de surenchère qualitative.

Fred et Seb ont compris qu’ils viendraient à bout des thématiques possibles pour les JDG et ont donc diversifié leurs créations. Regardons plus en détails comment cela se matérialise :

*Les Let’s Play Narratifs nécessitent un temps d’écriture beaucoup plus long, toutefois.

En plus de travailler en groupe, ce qui permet de diviser les tâches d’écriture, de tournage et de post-production, Fred et Seb ont abouti à un modèle de création (et donc à un modèle d’affaires) beaucoup plus viable et pérenne que celui d’Antoine Daniel.

Les revenus générés par la chaîne du Bazar permettent de :

  1. financer les créations plus longues (les tests du JDG)
  2. rémunérer Fred, Seb et leur équipe de façon plus sûre et régulière
  3. ne pas être “all-in” à chaque nouvelle vidéo

Regardons maintenant la répartition des vidéos entre les deux chaînes :

Disclaimer : en fait les 460 vidéos sont sur 2 ans et les 97 sur 7 ans, donc si l’on compare sur une même période, le ratio est beaucoup plus proche de 1/30. Mais ça a carrément moins de gueule.

C’est l’équilibre entre les vidéos moins gourmandes à produire (80%)et les vidéos plus qualitatives (20%) nécessitant plus d’écriture, de tournage et de montage, qui fait le succès du modèle de Fred et Seb. #ParetoFTW

Une tentative avortée

Le plus tragique dans le constat d’épuisement d’Antoine Daniel est qu’il a eu pour projet de s’inspirer du succès de ses copains du JDG en créant sa seconde chaîne : la Mezzanine. Bilan : 10 vidéos à peine, en plus d’un an.

Cela nous ramène au premier conseil de Fred : ne pas être seul. En effet, les phases d’écriture sont plus rapides lorsqu’on a quelqu’un pour nous renvoyer la balle. Par ailleurs, la chaîne du Bazar propose des vidéos qui ne sont parfois des créations que d’un seul membre : WTF Gamu de Seb, Telltale de Fred, etc.

Alternative : fais comme JBX

Si vous ne connaissez pas la saga mp3 Reflets d’Acide, arrêtez tout ! Il s’agit de la meilleure production du genre en France : imaginez le Donjon de Naheulbeuk en alexandrins !

Oooh… Ouiiiiii… Des alexandriiiiiiiins !

L’unique créateur de cette saga géniale, JBX, a commencé par des épisodes courts et a rapidement augmenté la qualité ainsi que la longueur des épisodes, passant de quelques minutes pour le premier à près d’une heure pour le dernier !

JBX est entré dans la même spirale de surenchère qualitative qu’Antoine Daniel, mais s’est toujours gardé de devenir l’esclave de son audience.

Pour tous ceux qui se plaignent des délais entre les WTC, dites-vous que nous attendons l’épisode 16 de RDA depuis 2012.

2012, BORDEL DE MERDE !

Clairement pas.

Conclusion : vers des projets de plus en plus ambitieux

Antoine Daniel a depuis longtemps exprimé le désir de réaliser des longs métrages, et pour atteindre ce Graal, il “s’entraîne” à travers les introductions scénarisées de ses derniers épisodes, qui se sont révélées de plus en plus travaillées et qualitatives, s’approchant ainsi pas à pas de son rêve.

Bref Antoine, Vilfredo Pareto peut te venir en aide, mais au final fais ce que tu aimes sans complexe, parce qu’il n’y a que ça qui compte.

Amen.
Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à cliquer sur le coeur vert et à le partager avec votre oncle raciste. Vous pouvez aussi me suivre sur Twitter (ma grand-mère dit que je suis cool).