unsplash.com

Épurons notre langage, laissons parler l’intelligence du cœur.

Est-ce qu’on ne se comprend pas parce qu’on parle trop ? Trop avec la tête ? Est-ce qu’il y aurait trop de mots dans nos phrases ? Trop de phrases dans nos pensées ? Et pas assez de connexion ? Pas assez de sincérité et de simplicité ? Trop peu de langage du cœur.

L’ère du mental est révolue

J’ai eu pour habitude, comme beaucoup, de faire fonctionner mon mental à plein régime, complexifiant avec une joie malsaine toutes les situations. J’aimais dire que j’étais difficile à comprendre, même pour moi. J’aimais trouver les liens de causes à effets, résoudre des équations mentales à plusieurs inconnues, des dissertations qui tournaient en rond, des dissections à plusieurs niveaux de difficultés.

Peu de réponses, toujours plus de questions. Ça nous rassure de pouvoir jouer aux mathématiciens de la réflexion. Les scientifiques de l’intellect. Ça fait intelligent. Ce mode de pensée et de langage n’a fait que m’éloigner de moi-même, des autres, de la vie.

« Je ne comprends rien, tu parles avec ta tête, tu n’es pas dans ton corps ».

Par deux fois, cette phrase est revenue dans ma vie. Électrochoc. « Pourtant c’est clair, ce que je viens de dire. Sont cons ou quoi ? » pensée soudaine. Qui habite dans ce corps si je n’y suis pas ? Si je fais taire ma tête, qu’est-ce que les autres parties de mon corps ont à dire ? Et là, malgré moi, elles ont pris la parole plus d’une fois d’une manière surprenante, choquante, inattendue, qui m’ont bousculé à jamais. J’étais devant le fait accompli, je n’écoutais rien de ce que mon corps me disait. Je ne savais rien de la personne qui habitait dans mon cœur, dans mes tripes, en dessous de ma tête.

Et si on se parlait de cœur à cœur ?

Lâchons nos phrases alambiquées qui justifient pourquoi on souffre, pourquoi on aime, pourquoi on choisit cette voie plutôt qu’une autre, pourquoi on veut faire ce métier. Quelques mots, un mot parfois, suffiraient.

Devenir professeur, pourquoi ? Transmettre. Révéler. De sport ? Dépassement de soi. Défis. Accomplissement.

Ne vient pas m’expliquer comment se porte la situation économique et sociale du gouvernement qui impacte les enjeux éducatifs de la France depuis les années 60.

Je ne pourrais pas me relier à toi. Je vais entendre du bruit ou lire des lettres qui se chevauchent. Et pour peu que ce soit un sujet qui ne m’intéresse pas du tout, la connexion va être très difficile à établir entre nous deux. On va s’éloigner fatalement, parfois même créer un conflit.

J’ai envie d’aimer avec toi.

J’ai envie d’entendre chanter ton cœur, briller les étoiles dans tes yeux, vibrer tes tripes quand tu me parles de la voie que tu souhaites prendre dans la vie. J’ai envie de te rejoindre dans cet endroit où tu crées le futur. J’ai envie d’entrer en résonance avec toi, simplement par le chemin le plus court. J’ai envie de sentir la vie qui t’habites. De voir tes joues se remplir de chaleur, de passion, d’amour. Ta bouche bouger au rythme de cet élan qui naît en toi. Tes mains s’envoler dans ce mouvement de désir profond. J’ai envie de connecter à ton intelligence du cœur. Celui qui sait, celui qui voit, celui qui entend et ressent tout.

Faisons comme si on ne parlait pas français, pas anglais, faisons simple.

Peut-être que tu peux juste sourire, danser, dessiner, mimer. J’ai envie de te voir rire pour te comprendre. J’ai envie de voir qui habite en-dessous de ta tête.

Épurons. Revenons à l’essentiel. Là où je peux tout comprendre de toi, car ces mots-là, je les ai aussi en moi. Inscrits dans mon ADN, le langage des besoins universels.


Globe-trotteuse et auteure du livre “Hémisphères en mouvement”, le voyage est pour moi une quête de sens et d’identité, une initiation à des prises de conscience et des transformations. En route vers un voyage intérieur !

J’anime également des ateliers qui associent intelligence collective et émotionnelle, afin de se (re)découvrir sous différents aspects de notre potentiel.

N’hésitez pas à me contacter et à me suivre sur les réseaux sociaux !
Facebook — Hémisphères en mouvement
Facebook — Développons notre potentiel
Twitter, Instagram, LinkedIn