5 rituels pour bien commencer la journée

Gère ton matin, sinon la journée va te gérer

Depuis peu j’ai vraiment dompté les matins.

Je dis peu parce que je suis modeste. Mais au fait, j’ai toujours été matinal. J’ai presque pas de mérite.

Presque.

Parce que les matins, c’est précieux.

Les matins, y peuvent faire ou défaire ta journée.

Complètement.

C’est pour ça j’ai pris une part très active pour modeler les matins vers mon mieux-être. J’ai trouvé ce qui me faisais du tord et je l’ai lentement mais sûrement éliminé de ma vie. Et en revanche, les choses qui me font du bien. Eh bien. Je les fais plus souvent.

Moins de -, et plus de +. 
Moins d’acide, et plus d’alcalin.
Plus de relaxe et moins de stress.
Plus d’efficace et moins de malsain.
J’aime les calculs simples.

Mes incontournables:

image par Peter Hershey sur Unsplash

Méditer

Du fait que je me réveille très tôt pour le travail. Et même quand je suis en congé. Il m’arrive souvent de dormir seulement 6 heures par nuit. Parfois moins. Alors je me suis promis de méditer chaque matin, midi et soir. Et ce, 24 minutes à chaque fois pour aider mon corps et mon esprit à récupérer et recharger.

Méditer dans la première heure ou deux de ma journée me donne du calme et du focus rapidement. Et avec la visualisation j’arrive à ressourcer mon corps. Je fais le voyage dans mon corps comme si j’étais une simple cellule rouge. Et je répand ma “good vibe”.

Tout ce qui peut être imaginé est réel
Pablo Picasso

Manger des protéines / boire de l’eau

Le jeûne intermittent. J’aimais beaucoup pour la clarté mentale cela me donnait. Et je vais sûrement y revenir un jour. C’est juste pour l’instant je veux prendre un peu de masse musculaire. Alors j’ai besoin de manger plus qu’à l’habitude. 3000 calories c’est mon idéal par jour en ce moment. Plus c’est pas de refus. Et manger au moins 30 g de protéines le matin m’aide à ouvrir l’appétit de manière saine et nourris mes muscles déchirés toute la journée.

Avoir plus de temps pour manger m’aide à atteindre ce but.

Et boire de l’eau. Ça fait longtemps je suis sans eau quand je me réveille. Alors tout de suite après mon pipi matinale je m’hydrate avec 2–4 verres d’eau. C’est parfait juste avant de méditer.

Bouger le corps

Même si juste une marche rapide. Mais quand j’ai de l’énergie (et franchement, j’ai toujours l’énergie pour ça) je sors pour un entraînement de sprints en intervalles. C’est enivrant je te le jure. J’ai jamais vu mon cardio s’améliorer aussi vite. Avec les intervalles mon corps se bâtie plus vite que jamais. Et quand je me sens fort et en forme, je suis capable d’affronter la vie et gagner. Ma confiance grandi, mes muscles se définissent. J’entre dans mon pouvoir d’Être Humain. Debout. Conscient. Gracieux et Excellent!

J’écoute un livre en ce moment, Résilience par Eric Greitens. Il y parle de trois bonheurs pour une vie satisfaisante. Le bonheur du Plaisir, le bonheur de la Grace et le bonheur de L’Excellence. Faire des défis et se dépasser tombe drette dans la dernière catégorie.

Je suis là-dedans ces temps ci.

image par Aaron Burden sur Unsplash

Douche froide

Ouaip.

Incontournable.

Vous avez bien lu.

Une douche froide le matin, surtout tout de suite après la course. Même pas besoin de commencer par l’eau chaude quand j’arrive de courir. Mon corps veut se rafraîchir et je le gâte.

2 minutes c’est comme quatre espressos. Je suis en contrôle de mon corps. Je respire lentement et j’affirme mon désir d’eau froide par-dessus le réflexe de peur, fige ou fuite qui pense juste à sortir de là.

Je respire et je suis calme et mon corps finit par aimer l’eau froide autant que moi. Tellement content au fait j’en ri quand l’eau me touche pour la première fois à chaque douche. Ça l’a commencé par un simple sourire. Et maintenant c’est comme un rire profond de Viking.

Fake it ’til you make it !!
Fais semblant jusqu’à y croire vraiment !!

Et avant longtemps ce sera plus semblant, mais vraiment. Pavlov avait raison. On peut se re-conditionner avec la rigueur et la patience. La punition devient récompense en changeant sa perspective un tant soit peu.

Journal de gratitude (avec un bon espresso)

Cela fait maintenant plus d’un an j’écris presque à tous les jours. Nous sommes tous écrivains à nos heures. Et coucher ses pensées sur papier avec un crayon à un certain effet magique sur nous. Cristalliser le flow d’émotion et de narration continue dans la tête et le coeur nous repose. Nous décharge d’un fardeau qu’on ignorait jusqu’alors.

Du moins, c’est mon expérience de l’art d’écrire.

J’aime écrire une citation qui m’inspire. Ou j’en invente une parfois. Du genre :

Gardez les yeux sur le trésor, et les pieds sur la traverse donne les meilleurs chance pour atteindre l’autre rivage.
Joey Kasz

Je réfléchis sur ces paroles un peu. 

Ensuite je pense à trois choses pour lesquelles je suis reconnaissant. Regarder ce qu’on a déjà, le reconnaître et apprécier sa présence dans notre vie nous change littéralement. Plus que l’on regarde et dis merci pour les belles choses de la vie, et Plus que la zone du cerveau responsable pour le bonheur s’agrandit.

Les recherches sont clairs. 
Mathieu Ricard participe à des recherches sur la plasticité neuronale. Vous pouvez lire à ce sujet içi.

L’énergie va là où l’attention repose.

C’est pourquoi c’est si important d’écrire et de parler et de ressentir nos objectifs au quotidien. Car c’est seulement si on le ressens dans nos tripes, ce désir de réussir, que nous allons y parvenir.

Sans farces.

Je suis très sérieux.

Trouver sa raison d’être, sa mission, la plus haute marche dans les niveaux logique de Robert Dilts, nous donne la liberté de changer dans chacun des niveaux inférieurs. De qui on est, à nos valeurs et croyances, à nos capacités, nos actions et finalement le contrôle total de notre environnement. La première chose qui va changer sera ton environnement d’ailleurs.

On ne peut affecter le changement dans la direction opposé. Pour sortir de chez soi, il faut poser une action. Pas le contraire. Et c’est vrai pour chaque niveau.

La première chose j’ai remarqué quand je me suis mis à visualiser plus souvent (3 x 24 minutes par jour, tu te rappels?), c’est comment vite mes souhaits se réalisaient dans la réalité. La concentration de ma vision et mon désir. Jumelé avec des actions concrètes et répétées. Font résonner ma réalité intérieur, à l’extérieur de moi. Mon environnement se modèle et se moule à mon niveau de vibration.

Je m’imagine comme Néo dans la Matrice. Tsé quand il flex ses muscles à la fin du premier film. Il flex ses muscles et les murs se distendent. Sous l’influence de la re-programmation (Hack) de Néo.

Ouin. je me sens comme ça avec ma routine matinale.

Alors je t’invite à l’essayer et me dire qu’est-ce que ça te fait à toi.

Comment tu te sens quand t’arrive à commencer la journée avant tout le monde?

Quand on partage nos réussites il est plus facile d’en créer d’autres.

Si vous avez aimé cette lecture, je vous invite à appuyer sur le petit coeur juste en dessous afin que d’autres lecteurs puissent aussi en profiter. Merci !

Dis-moi bonjour ici:

Instagram | TwitterFacebook

Inscris toi à mon infolettre ICI et viens rejoindre une communauté de gens investis dans leur mieux-être.

Like what you read? Give Joey Joyful a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.