Le goût de nos lèvres

Sous la terre,

Profondément ancrée dans la mémoire,

Une enfant demande si le courage et la joie se lèvent bien à l’est.

Et notre main,

Toujours tendue lorsque le chemin se fait plus large:

Elle patiente,

Sur le bas-côté de nos liens.

Accepter la mise en péril de notre bras,

Oui -

Oui -

Si cela est pour un dernier baiser,

Sur le quai.

Et oui, aussi, si cela permet aux visages d’aller trouver le rire jusque dans le silence,

Et de se tenir,

Front conte front,

Dans la patience d’une larme.

Et, Lorsque le soleil s’échappe jusqu’à disparaître,

Demeure alors, plus fort que tout,

Un au-revoir,

Qui est, et qui reste, notre manière de dire:

Bonjour,

Je t’aime


La peinture est de Joan Miró.

Le titre est La Magie de la Couleur.