La moitié de l’Arc-en-ciel

C’est quoi la capacité à aimer ce qui est,
aimer ce qui naît et, en même temps,
à aimer dire au revoir à tout ce qui est,
tout ce que nous aimons?
Il y a un mot pour cela,
Une manière de le partager?
Un Grand silence, peut-être,
un silence comme un horizon, comme une nuit dans laquelle nous pouvons nous endormir et trouver la trame de nos rêves.
Le soleil est là, qui veille:
A l’aube, parmi la pluie chaude et solitaire, se lève le rouge, se lève le bleu.
Et, sorti de l’herbe pour mordre les étoiles,
Pareil au souffle du sommeil,
la moitié de l’arc-en-ciel, sans paroles,
Avance ses couleurs comme on avance sa joue pour recevoir le baiser de l’étranger:
Notre trésor est là où la lumière ne touche pas le sol

Un poème pour vous dire Merci,

Merci à toutes et à tous: d’être là, de lire, d’écrire, de vivre — Simplement.

Je vous souhaite de belles fêtes.


La peinture est de Dominique Gaultier

Le titre est Arc-en-ciel