Manifeste d’un monde connecté

Parce que je ne suis qu’un humain et que, comme chacun, j’aime à laisser s’exprimer ma part de rêve, je vous propose un manifeste. Je partage une vision certainement utopiste — au mieux réaliste — avec tout ce petit monde de rêveurs qui m’entoure et qui, au détour de quelques mots, voudrait me rejoindre et partager un moment de virtualité commune.

Avant tout, un monde connecté

Comment ça ? Derrière un ordinateur, un écran, au travers d’une connexion internet ? Je dis non au départ, par mauvaise prétention de ne pas suivre un contre-courant social, et puis me rappelle que ce sont les outils qui m’ont permis de m’ouvrir l’esprit en premier lieu. Justement, je resterai sur le mot “outils”, profitant de ces “moyens” sans les laisser devenir tellement Trop.

Elon Musk avance que nous sommes déjà dotés de super-pouvoirs, et je dirais en effet, Internet en est un, tout comme cet iPhone qui traîne à chaque instant dans ma poche, petit couteau suisse numérique.

Et puis-je continuer sur cet autre outil beaucoup plus ancien, liant par une simple ficelle des bouts d’arbres pressés, recouverts d’encre, donnant par les mots formés tout le sens…?

Le Livre

Magnifique porte sur l’esprit d’un autre humain, d’un autre temps souvent. Impossible de l’interrompre dans sa présentation, son histoire. Nous n’avons qu’à dérouler phrase après phrase son discours, restant sur l’écoute la plus attentive qu’il nous est possible de tenir. Alors il y a là un échange magnifique, une connexion indescriptible. Il y a lecture, puis réflexion, voire même souvent, remise en question.

Parfois, il nous pousse à échanger, communiquer sur toutes ces questions qui nous viennent à l’esprit. C’est le moment privilégié pour une connexion plus primitive encore, mais d’autant plus profonde : la simple présence d’un semblable, là, avec nous, une connexion physique ! Toujours avec nos outils “mots”, nous essayons de donner du sens à tout ce qui nous entoure. Si le mot ne fonctionne plus, il reste le contact, l’attention par les sens. Un simple câlin est aussi une belle preuve d’écoute lorsqu’il est authentique.

Nous essayons de trouver notre place dans cet amas matériel qu’est la vie. Ensemble ou plus souvent seuls, nous remplissons notre espace avec des choses qui “comptent”. D’autres fois, nous laissons juste les autres remplir avec leurs préoccupations notre temps pourtant si précieux…

Et notre corps !

Au-delà d’un mental, il y a aussi ces bras et ces jambes, ce cœur bien physique qui ne doit pas s’arrêter de battre ! Cet encombrement de peau et de muscles bien trop faible, avec lequel notre société nous habille, n’est pas une fatalité ! Bouger, bouger et encore bouger !

Comme les grands-pères des grand-pères qui, n’ayant pas de maison, continuaient d’avancer au-delà des montagnes, suivant leur seule motivation d’explorer, ramassant sur leur route ce que la nature leur donnait pour poursuivre. Alors ils ne donnaient pas raison à la facilité, parce qu’ils savaient que la Vie est une aventure et que pour la vivre il faut toujours aller de l’avant !

Un jour cependant, un petit enfant dit “Non” à son grand-père et choisit un bout de terre duquel il fait jaillir la nourriture dont il a besoin pour… ne plus avancer. Alors il construit, sur place, croyant donner du sens, autrement, matériellement.

Une nouvelle ère est née, la nôtre, celle où l’Homme se déconnecte, désormais plus proche de ce qu’il possède que de son frère devenu un simple voisin…

Alors aujourd’hui, je me dis qu’il est temps

Oublier la possession par dessus tout et reprendre la main du frère. Avant tout, renouer le contact, réapprendre de lui et l’écouter comme ce livre qu’on lit le soir avant de s’endormir. Le laisser partager avec nous ce qu’il connaît, mais aussi ce qu’il sait faire, son expérience. Et puis apprendre de lui, je dirais même avec lui, surtout si on pense que ce n’est pas notre dada. Ouvrir cette porte de curiosité dans notre esprit, qui a trop longtemps été retenu fermée par une pression du quotidien que notre société a installé…

Ou serait-ce des barrières que nous-même avons installées ?

Il nous apprendra à méditer ou peut-être à bouger pour retrouver notre liberté. À faire à manger aussi, ou simplement à nous amuser. Retrouver la simplicité qu’on apprécie chez nos enfants, avant qu’ils ne deviennent trop grands.

Il nous montrera que ce que l’on pense, avec une certitude liée à la tradition, n’est en fait qu’une croyance de plus, sur un tas de croyances qu’il nous reste à balayer pour avancer.

Il redonnera fertilité à notre esprit, rendant tous les chemins envisageables et passionnants !

Nous libérer de nous-même ?

Retrouver la liberté de penser et d’explorer que nous nous sommes interdits parce qu’il fallait devenir quelqu’un. Alors ce jour où nous ne serons plus personne, nous serons tout le monde. Parce qu’en s’oubliant, nous, et nos certitudes, il ne reste plus qu’à ouvrir toutes les portes au vent de fraîcheur de la Vie, manifestée par un humain, la nature ou une simple caresse.

Nous laissant glisser sur cette vague dont nous ne sommes que gouttes infiniment petites, emmenés là où tout n’est qu’inconnu, nous vivrons pleinement du nécessaire né de ce mouvement continu et infini. Alors, dans la paix et la joie intérieure que vous laisse peut-être cette image de liberté et d’harmonie, je vous invite à continuer votre chemin juste là, à côté de moi, ou peut-être bien plus loin. Quelle que soit la distance imaginaire que notre mental crée, je vous souhaite d’être heureux, parce que nous sommes déjà et toujours ensemble. Votre flamme de vie est la mienne, nous partageons les même nécessités.

Par le projet NextDoor, il vous est proposé de créer un “Ensemble”. Pour explorer, se rassembler autour de gens qui font et partagent avec passion.

Il est possible de se lier les uns les autres pour se rappeler que nous sommes tous connectés, et que c’est dans un mouvement constant de découverte, lancé par la curiosité, que nous trouverons cette joie et cette paix profonde et infinie.

Ensemble, nous pouvons déjà découvrir des personnes qui se soucient de notre alimentation, qu’elle soit locale ou liquide. Nous pouvons bouger avec des gens qui veulent retrouver leur nature sauvage ou d’enfant, pour garder la santé. Nous pouvons relier notre corps et notre esprit en méditant et respirant. Cette famille est ouverte, vouée à s’agrandir. Je suis là pour simplement inviter et structurer, comme je le fais ici.

Quelle que soit votre première porte d’entrée, pour que vous ne soyez jamais limité par autre chose que votre curiosité.

Rejoignez le projet > www.nxtdr.fr