Pourquoi avez-vous tant de difficultés à trouver un développeur informatique ?

Le phénomène est global. Il y a une pénurie au niveau mondial de développeurs informatiques. La demande est bien plus forte que l’offre. Cet article présente une analyse des causes et les conséquences pour les startups et le marché en général.

Les startups flottent sur leur bulle économique

Est-ce que certains l’ignorent encore ? Nous sommes aujourd’hui sur une bulle économique Internet. Les investisseurs au capital-risque investissent des milliards de dollars dans des startups à la recherche de leur business model. On ne leur demande pas d’être rentables, mais de susciter de l’intérêt.

Pour illustrer, voici l’extrait d’un article : “En 2016, les entreprises de la Tech française ont atteint un nouveau record en passant le cap des 1,5 milliard de dollars de financement” .

Les investissements en Europe restent faibles comparés au reste du monde :

Ces startups investissent principalement dans l’innovation, leurs équipes sont composées à près de 50% de développeurs informatique.

Mais allons plus loin :

La transformation numérique touche tous les secteurs économiques

La digitalisation des entreprises touche tous les secteurs d’activités. Elle est lancée depuis quelques années et va continuer dans les années qui viennent. La digitalisation est une nouvelle ère d’automatisation, comme la révolution industrielle en son temps.
De nombreux métiers sont voués à disparaitre, ils seront remplacés par des informaticiens.

Exemples dans le service

Les télé-conseillers sont remplacés par répondeurs automatiques, je pense que nous avons tous eu affaire au : « Pour raison1, appuyez sur la touche 1 de votre téléphone… » Mais on a de plus en plus d’appel par un robot, le téléphone sonne et ce n’est pas un humain au bout du fil.

Dans l’industrie

Des robots contrôlés par des ordinateurs gèrent la chaine de production de A à Z (exemple connu dans le secteur automobile). J’ai récemment eu la chance de visiter le « Pole formation des industries technologiques de Charleville-Mézières », une école ultramoderne où les étudiants sont formés à la programmation ! Ils donnent des informations à un ordinateur qui contrôle une grosse machine qui fait le boulot, on est loin de l’image vieillissante de l’industrie.

Dans l’administration

Toutes les administrations ont désormais un site internet où il est possible d’uploader des documents ou télécharger un justificatif. Il faut désormais prendre rendez-vous en ligne pour rencontrer physiquement un conseiller.

Dans les transports

Nous commandons désormais nos tickets de transport (Avion — train) en ligne, nous achetons nos tickets de bus dans une borne.
La recherche sur les véhicules automatiques avance tellement que la disparition des chauffeurs de bus est prévue pour 2025.

Toutes ces automatisations sont créées et maintenues par des informaticiens. Résultat, les développeurs sont de plus en plus sollicités, et les entreprises rencontrent des difficultés à trouver des candidats qualifiés.

Il n’y a pas assez de développeurs

Le résultat est là ; les universités, gouvernements… personne n’avait anticipé une telle demande. Les systèmes éducatifs mondiaux n’ont pas fourni suffisamment de développeurs et les entreprises et startups sont à la recherche de solutions.

  • 41% des échecs de startups aux États-Unis sont imputés à la pénurie de développeurs.
  • 75% des entreprises du secteur logiciel et services informatiques trouvent difficilement des candidats adaptés.

Aaxon cable à Montmirail dans la Marne forme en interne pour répondre à ses besoins.

Les entreprises cherchent des solutions de recrutement, mais aussi des solutions pour conserver cette force de travail volatile :

Demande de plus en plus forte, les développeurs deviennent exigeants

Voici des extraits de conversations que j’ai eu l’occasion d’entendre de développeurs :

“Quand le profil a le mot clef RH dans sa description, je ne l’accepte plus sur Linked-in”
“Je reçois tellement de demandes que je réponds uniquement quand c’est vraiment intéressant”

Ce sont les développeurs qui choisissent leurs conditions de travail. Les salaires sont déjà hauts, mais pour la jeune génération l’argent ne fait pas tout, pour les générations X et Y, le travail doit être une expérience ; ils souhaitent travailler pour une cause, un travail qui a du sens, ils savent qu’ils vont travailler pour le reste de leur vie, et privilégient donc une expérience positive.

  • Pour retenir leurs talents, les startups, mais aussi de plus en plus de domaines réputés institutionnels comme les banques observent et copient l’exemple de la Silicon Valley en offrant des packs de services incroyables à leur employés : Bureaux ouverts très design, repas gratuits, salle de sport, salle de détente, zone de jeux etc. Mais aussi la possibilité de travailler à distance.
  • On constate une croissance phénoménale des freelances, de plus en plus d’individus comprennent les risques mais font le choix de la liberté. Les entreprises comprennent aujourd’hui que les meilleurs développeurs ne sont plus dans leurs bureaux. Pour continuer d’avancer, ils acceptent de changer leurs habitudes.
  • Les ‘digital nomades’, ou travailleurs itinérants croissent partout dans le monde. Si l’idée n’est pas encore très répandue en France, elle est bien adoptée ailleurs. Il y a de plus en plus d’entreprises dont l’équipe est 100% distribuée comme ‘Buffer’, avec une équipe de 80 personnes; le CEO Joël Gascoigne partage son expérience personnelle (en anglais) ici.

Demain

Il y a en France de bonnes formations en informatique et l’impact de ce manque de développeurs est moins visible ici que dans beaucoup de pays. Néanmoins, la mondialisation aide les recrutements internationaux et les développeurs parlant anglais se font rapidement contacter par des chasseurs de tête étrangers.

Pour constituer leurs équipes, les entreprises ne peuvent plus se contenter du marché local. Les meilleurs développeurs ont le choix. Beaucoup décident de quitter les grandes villes et c’est pourquoi le télétravail devient aujourd’hui une solution essentielle.

Si cet article vous a plu, partagez et recommandez-le pour que d’autres puissent le trouver. Merci !