Where is the Love

Aujourd’hui, je vous partage un article publié le 17 août 2007 (j’avais 18 ans), sur mon skyblog, et retrouvé grâce à Moon Walka. L’article est original, sans aucune modification, ni retouche, ni même correction des fautes d’orthographe.

Where is the Love, Where is the Love..

Ah quelle grande question, où est l’Amour..

Anaïs, Cynthia, spéciale dédicasse..

Vous comprendrez..

Et pourtant l’Amour est au centre de tout..

Tout part de l’Amour..

Même la Haine part de l’Amour..

Car pour Haïr, il faut d’abord avoir Aimé..

Toutes nos discussions parlent de ça, de l’Amour..

Tous nos problèmes sont causés par l’Amour..

Ou le manque d’Amour..

J’imagine juste mon petit monde sans Amour..

Je me lève le matin, je n’ai pas rêvé de mon C*******.. Je dois aller en cours, bien sûr ça m’intéresse.. Mais bon, qui est vraiment motivé en se disant juste, il faut que j’y aille pour avoir mon Master.. Alors que je ne suis qu’en première année.. Non non, je suis plutôt motivée en me disant je vais voir Anaïs, elle va me raconter son week-end, puis je vais voir Cynthia qui va me faire rigoler, puis je vais voir le B*G*** de la M**** ce midi, puis peut-être que je vais lui parler, puis peut-être que je vais faire des nouvelles rencontres, des rencontres amicales, des rencontres de mes futurs ex (« LOL »), et en plus j’ai un RDV d’Amour avec lui.. Puis c’est cool aujourd’hui on a ce cours et je Kiff parce que je Kiff le prof.. Arrivé en cours, Anaïs me raconte son week end, ça parle d’Amour, de Sexe, d’Amitié, de Haine.. Puis Cynthia me raconte ses tracas causés par l’Amour, l’Amour du vice, la Trahison.. Puis moi je lui raconte mes Dilemmes incessants (« MDR »), Amour, Sexe, Amitié.. Toujours.. Puis arrive le cours de danse.. Bien sûr la motivation c’est ma passion, mais bien plus que ça, j’aime parce que j’aime le prof, parce que j’aime Nawel, Marie, Sarah, NH quoi, et de quoi on parle avec ma Nanawel, de nos Hommes avec un grand H bien sûr, on parle d’Amour, de Haine, de Sexe, de Trahison, et de chocalat noir.. Puis je rentre et je suis contente parce que aujourd’hui c’était bien, c’était une journée d’Amour, on a rigolé, j’ai kiffé, on a rigolé ensemble parce qu’on s’aime bien.. Et puis même si plein de choses me soule, ben c’est pas grave, parce que aujourd’hui, c’était de l’Amour, et ça réconforte de savoir qu’il y a tant d’Amour autour de soi.. Ou alors je rentre et je suis déprimé parce que je suis en manque d’Amour, parce que les gens n’avaient pas le temps aujourd’hui, ils étaient fatigués, ils étaient déprimés, ils étaient soulés parce que la veille ils n’ont pas reçu assez d’Amour.. Et ça déprime de savoir qu’il y a si peu d’Amour autour de soi.. Et lorsqu’on a connu quelque chose, et qu’on manque de ce quelque chose, on le recherche.. Et quand on part à la recherche de l’Amour, ça peu durer bien longtemps, parce que aujourd’hui, on n’a pas le temps pour l’Amour.. On part dans une recherche sans fin, on essaye d’interpréter des signes, des messages.. On cherche de l’Amour dans n’importe quoi.. Puis on décide d’abandonner.. Mais c’est là que l’Amour revient.. Et ça repart, les discussions, Amour, Sexe, Haine, Trahison.. Un tourbillon sans fin..

Maintenant, imaginons quelques minutes le monde entier sans Amour..

« Mademoiselle
l’Amour c’est la Vie,
et la Vie c’est la Mort,
c’est tout,
il n’y a pas de Raison »


Originally published at journal.jessicavaloise.com on May 1, 2017.