Blått hus 🏡

Expérience avec notre première famille d’accueil en Workaway


Le workaway

Le principe du Workaway est simple, il est basé sur un échange entre un hôte et un ou plusieurs volontaires. La personne qui accueille propose une mission comme travailler dans une ferme, jardiner, bricoler… et en contrepartie, les volontaires sont logés, nourris et bénéficient de temps libres et weekends pour visiter la région.

Nous avons opté pour le Workaway afin de visiter la région de Førde sur la côte ouest de la Norvège et bien sûr découvrir la vie à la norvégienne chez Lill et John à la Blue House. Nos hôtes ont l’habitude d’accueillir des voyageurs par le biais du Workaway ainsi que du Couchsurfing et une organisation bien rodée est mise en place.

Nous nous sommes donc retrouvés avec Zsuzsanna, une hongroise, et 2 autres français, Erwan et Nikolas qui eux aussi étaient volontaires durant ces 2 semaines.

Janis et la Maison Bleue

Un voyage dans le temps

C’est au bout d’un fjord à la rencontre des montagnes et de l’océan qu’est perchée la Blue House, notre lieu de vie durant ces 2 semaines. Lill et John, hippies jusqu’aux bout des cheveux, y mènent une vie simple et joyeuse, loin des grandes villes mais proche de la nature. Accompagnés d’une 2 CV nommée Jannis et décorée de peace and love et d’arcs-en-ciel. Tous trois font le bonheur des workawayeurs qui ont la chance de passer par là. Pas d’internet ni de bars à moins de 22 km : à la Blue House il faut réorganiser sa manière de vivre et affûter son oeil pour y déceler la beauté de la nature qui nous entoure.

Et le style de vie étant rudimentaire, le travail ne l’est pas moins ! Il varie énormément en fonction de ce qu’offrent la saison et la météo ainsi que des besoins des hôtes. Au programme des ces 15 jours en période hivernale, la tâche principale était de nettoyer les quelques centaines de mètres carrés de terre autour de la maison. Ce qui signifiait couper (beaucoup) de bois, ramasser les branches qui traînent, refaire une beauté au jardin pour le printemps et débroussailler les herbes hautes et mortes, souvent envahissantes. Le tout finissant dans un grand feu de joie au bord du fjord.

Missions du quotidien

Le petit bonus : la pêche ! John étant un ancien marin et pêcheur, nous avons eu droit à la mise en place d’un filet de pêche d’une bonne centaine de mètres à travers tout le fjord. Mais la mauvaise nouvelle, c’est que le lendemain : impossible de remettre la main sur le filet et ce qu’il contenait ! L’explication la plus probable serait qu’un monstre marin (du style un flétan d’environ 300kg) l’aurait emporté dans son élan et déplacé assez loin. Au final, après plusieurs expéditions à bord de la barque dans tout le fjord, on aura réussi ni à retrouver le fameux filet ni à goûter son contenu. Heureusement qu’il restait du requin de la semaine passée dans le congel :)

En tout cas, tout ça changeait de nos quotidiens ! Et l’avantage (c’est un des points positifs du système du Workaway), c’est qu’on apprend beaucoup de choses : se servir d’un sécateur télescopique, savoir comment tailler un pommier, disposer un filet de pêche ou découvrir quelques recettes de cuisine au passage. A côté de ça, le planning rudement bien préparé des tâches ménagères se chargeait de nous occuper et d’établir une bonne organisation au sein de la Blue House.

Un coin de paradis

Bien qu’on ne soit pas encore arrivé à la Norvège du nord et ses paysages somptueux, l’endroit était tout autant magnifique à observer. Le croisement entre différentes natures (l’océan, le fjord, la montagne…) nous offrait des spectacles et des points de vue superbes. Le simple fait de se réveiller le matin et d’observer par la fenêtre le fjord et son manteau matinal nous donnait la chair de poule.

Evidemment, nous avons profité de cet instant au coeur de la nature pour aller explorer les environs avec notamment une randonnée en haut de la montagne surplombant tout le fjord et avec une vue imprenable sur l’océan. Parfois nous restions assis là pendant plusieurs minutes, à regarder fixement l’horizon et en écoutant le bruit du vent et des quelques grands corbeaux qui volaient au-dessus de nous.

Chaque soir nous prions pour assister au spectacle d’une aurore boréale (qui peuvent bien apparaître à notre latitude), mais nous nous sommes contentés de quelques couchers de soleil sur la mer, froids et rougeoyants. Difficile de se lasser de cette beauté qui nous a accompagné, autant que le soleil quasiment omniprésent pendant notre séjour.

Le fjord, où les falaises plongent, est un lieu parfait pour qui veut aller à la rencontre de la faune sauvage. Le roi incontesté des lieux est bel et bien le grand aigle de mer ou pygargue à queue blanche. Habitant permanent des côtes norvégiennes. C’est sur les falaises inaccessibles qu’il niche et prospecte dans les fjords pour y pêcher un poisson trop curieux ou un oiseau d’eau.

Pour sûr, il ne passe pas inaperçu avec ses 2,4o m d’envergure

Nous avons aussi eu la chance d’observer une loutre nageant entre les algues à quelques mètres de la côte, à la recherche d’un poisson ou coquillage à se mettre sous la dent.

Beaucoup plus rare et imprevisible, la visite d’orques peut parfois avoir lieu dans les fjords. Quelques jours avant notre arrivée, Lill et John ont eu la chance d’en observer, pas nous !

Une autre approche du voyage

Rester plus longtemps à un endroit fixe en Workaway est une manière différente de voyager. On a plus le temps de se poser, de delester nos épaules du sac à dos et de découvrir plus en profondeur la culture et la vie quotidienne des locaux.

Durant ce séjour, nous avons pu vivre des expériences assez folles, dont notamment marcher sur un lac entièrement gelé, assister à un coucher de soleil des plus époustouflants, manger du requin pêché le matin même et bien entendu, forger des liens avec de nouvelles personnes.

Au final, le système Workaway propose moins d’aventure que la vie au jour le jour à base de Couchsurfing comme nous la vivons depuis le début de notre trip. Ce côté là nous manquait à tous les deux et nous ne sommes pas mécontents de partir, tout en emportant avec nous de très bons souvenirs de la maison bleue.

On the road again 🛣
Like what you read? Give Quentin Bellanger a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.