Liaisons impudiques

Textes : Clarissa Rivière. Photographies by Pino

Une invitation à savourer le respect et le partage, l’amour et la passion de la femme, de l’homme et de tout ce qu’il est possible d’imaginer.

Derrière son objectif il les regarde, contemple leur beauté. Capte leur espièglerie, flatte leur douceur en un clic, un flash. Un jaillissement de chaleur qui irradie leurs peaux douces… et nous comble par ses clichés. Ne voulant conserver ses trésors, Pino les a confiés à Clarissa, une belle plume. Une coquine qui, sous la houlette impudique et le dévergondage d’une belle blonde, en a pris soin. Elle a joué avec les mots pour nous charmer de plaisirs subtils. Un voyeurisme exacerbé par un érotisme envoûtant. Un mélange de fantasmes et de légèreté, de dépaysement et de belles caresses où les femmes et nos désirs ne sauraient se cacher. La fusion de ces Liaisons impudiques se crée entre les modèles et les textes libertins dont elles sont l’essence.


Un avant-goût

Sarah est toujours d’accord pour poser nue, dès lors qu’elle reconnaît un véritable artiste. Amoureuse de l’art, elle se met au service du talent du photographe, se laisse guider, ouvre d’elle-même en confiance son cœur et ses jambes. La jeune fille se livre corps et âme à son mentor et maître, en toute impudence, heureuse de s’offrir dès lors qu’elle se sent entre de bonnes mains. Le photographe impose des gestes, des attitudes, déplace un bras, arrange un port de tête… Elle lui appartient, et se fait aussi docile et souple qu’une poupée. Sarah aime ce moment où le photographe prépare son œuvre, Pygmalion dévoué à la beauté, avant l’immobilité totale imposée ou la débauche d’énergie et de mouvements selon les clichés attendus.

Sarah pressent dès son arrivée que ce sera différent cette fois. Elle reconnaît bien l’équipement habituel des studios : les réflecteurs de lumières, les parapluies argent, les appareils et leurs objectifs en pagaille sur le bureau… Mais un autre type de matériel envahit aussi la pièce et attire son attention, des pinceaux, des palettes surchargées de couleurs, des chiffons, diffusant de bonnes odeurs de peinture. Sarah hume avec curiosité ce parfum d’atelier.

Effectivement, ce photographe ne ressemble à aucun autre. Il est vêtu d’une grande blouse bleue couverte de taches, et se présente avec un large sourire, la mettant immédiatement à l’aise. Il s’empare de sa main et la presse doucement, semblant apprécier la douceur de sa peau. Habituellement, jamais un photographe ne se permet de toucher ses modèles. Cela fait partie des règles tacites de la profession. C’est là un geste sacrilège, tabou, qui rompt immédiatement la relation. Pourtant, Sarah se laisse faire, incapable de repousser cette grande main chaude. Elle ne se sent pas caressée en tant que femme, mais plutôt comme une statue, sculptée dans une matière inconnue et fascinante.

Christophe se réjouit. Jamais il n’a effleuré un grain de peau aussi parfait, lisse et doux, d’une blancheur d’ivoire. Un fin duvet blond à peine perceptible court sur la peau de la jeune fille et ne le gênera en rien dans son projet. Il lui demande de se dévêtir et de s’allonger sur le lit. Avec précaution, il écarte ses jambes, et l’examine longuement, en détail. Elle arbore un mont-de-vénus et des grandes lèvres entièrement épilés. Il sourit, son cœur se met à battre plus vite, son sang circule à toute vitesse dans ses veines. Il va peindre un merveilleux tableau directement sur sa peau, il y mettra tout son cœur, tout son art. Ce sera l’œuvre de sa vie.

Sarah retient son souffle, déjà sous l’emprise du maître, anxieuse de la suite. Christophe prend sa palette, trempe son pinceau dans l’eau avant de l’enduire de peinture, et le pose délicatement sur la peau de Sarah. Elle frémit, nerveuse, délicieusement chatouillée par la légère caresse des poils de soie. Le peintre suspend aussitôt son geste et fronce les sourcils.

Tous droits réservés. Clarissa Rivière et Numeriklivres, 2014.

Format numérique (ebook) illustré — 71 pages-écrans


Disponible également au format ePub et/ou Kindle sur iBookstore Apple, Amazon.fr, ca et com, Kobo France et Kobo Canada, Google Play, Archambault.ca, ePagine.fr, Bookeenstore, Chapitre.com, Relay.com, Decitre, Culture, Nolim Carrefour, Feedbooks et +


Voir toutes les collections

Littérature | Polar | SFFF | Romance | Érotisme

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Éditions Numeriklivres’s story.