Agnès Ruiz

Mélodie en mémoire : Brigitte Berg a pris une importante décision en se levant… Ce sera aujourd’hui qu’elle mènera son combat intérieur. Elle n’a en effet jamais pris le métro alors qu’elle habite la capitale parisienne depuis plus de quarante ans. Que cache cette véritable phobie à se retrouver… sous terre ?

Trois pâtisseries : Au début du siècle dernier, Jeanne vit des temps difficiles. Elle n’a plus de travail depuis 6 mois, mais s’accroche et s’occupe de sa petite Gloria. C’est son rayon de soleil dans ces jours de grisailles. La petite va fêter ses 5 ans dans une semaine et les placards sont vides… Jeanne prend alors la plus douloureuse des décisions. Elle doit assurer l’avenir de son adorable Gloria coûte que coûte…


Un avant-goût

Cette petite femme, connue pour ses gentilles excentricités et qui arbore pour l’heure des cheveux bleu argenté tressés avec coquetterie tout autour de la tête, avance sans hâte vers ses soixante-dix ans. Brigitte Berg a résolu de rompre avec son quotidien. Elle a pris une importante décision en se levant… Ce sera le 1er avril qu’elle mènera son combat intérieur.

Tout en cheminant dans son quartier, sur la commune de Puteaux, dans les Hauts de Seine, elle prend grand soin de longer les murs. Il y a deux ans encore, elle avait l’habitude de marcher au centre, voire au bord du trottoir, insouciante. Son passé l’avait encore une fois rattrapée ; des malfaiteurs avaient profité de cette négligence pour lui arracher son sac à main sans ménagement et l’entraîner, elle, Brigitte Berg, dans le caniveau !

La vieille dame avait pleuré, non pas son sac envolé, perdu sans doute à tout jamais, mais plutôt sa douleur, sa stupéfaction, sa rage aussi ! Des bons samaritains étaient intervenus pour l’aider à se redresser. Ils avaient finalement appelé une ambulance en découvrant l’étendue du préjudice physique et psychologique que la pauvre femme venait de vivre… Sa tête avait même heurté le bord du trottoir et sa jambe une bouche à incendie qui se trouvait là.

Brigitte Berg avait mis des mois pour se remettre de ce traumatisme. Depuis, une douleur lancinante à la hanche se réveillait toujours, tout particulièrement les jours de pluie. Ce n’était certes pas la seule souffrance… Son passé criait aussi sa douleur dans son corps, dans ses chairs et l’âge n’était pas en cause… La folie humaine plutôt !

Tandis qu’elle aborde la vitrine d’une boutique de prêt-à-porter, Brigitte croise le visage d’une vieille dame et arrête soudain son pas. Elle s’approche un peu plus, surprise. Quelle n’est pas sa stupeur de découvrir que ce visage est le sien ! Que ces yeux bruns, toujours pétillants sont cerclés de sillons aux multiples ramifications. Des lignes qui font partie de son histoire, comme cette ligne de métro qu’elle a décidé d’affronter, qu’elle va essayer de prendre tandis que le soleil s’escrime vaillamment pour tenter de rendre cette journée moins grisâtre.

— Quand es-tu devenue vieille ? demande-t-elle dans un murmure à son reflet.

Brigitte Berg se trouve idiote. Elle regarde les passants, sûre qu’ils la prennent pour une folle, ou pire, une vieille gâteuse. Elle grimace puis reprend sa route vers la bouche de métro qui menace de l’engloutir. « Ira, n’ira pas ? » danse dans sa tête en une ronde incessante et entêtante. Brigitte s’est longuement préparée et elle avance, le visage plus sérieux que jamais, le souffle un peu court.

Voilà, Brigitte Berg est entrée dans la station de métro La Défense-Grande Arche pour la première fois de sa vie ! Cela paraît presque insensé quand on sait qu’elle habite la capitale parisienne depuis plus de quarante ans. Elle se déplace plus volontiers en voiture ou à pied, parfois en autobus. Jamais en métro !

Pourquoi ? Elle ne supporte tout simplement pas de se retrouver sous terre.

Ce matin, une espèce de frénésie l’avait prise. Une seule idée occupait son esprit, peu importe ce qu’elle entreprenait, elle finissait par laisser en plan son tricot, son gâteau et même son feuilleton qu’elle suivait pourtant religieusement chaque matin, quitte à mettre son réveil à sonner exprès ! Il n’y a pas d’âge pour affronter ses démons intérieurs, murmurait inlassablement une petite voix malicieuse.

Tandis qu’elle avance toujours pour braver cette peur irrationnelle qui lui a si souvent empoisonné la vie, son souffle s’accélère. Brigitte pose ses deux mains contre ses tempes et ferme les yeux. Elle se répète son leitmotiv silencieusement.

— Je peux le faire et je vais le faire. Je peux le faire et je vais le faire. Je peux le faire et je vais le faire…

Brigitte Berg suit une thérapie depuis longtemps. Depuis toujours ? Elle en a parfois l’impression. Elle a été témoin des deux grossesses de Mme Holte, sa psychothérapeute, témoin également des années qui se sont aussi accrochées sur cette femme. Brigitte Berg l’entend lui dire que ses progrès sont spectaculaires ces dernières semaines.

— Il était temps ! lui avait répondu avec une certaine forme d’humour Brigitte Berg.

Est-ce la fin du cycle ? La sortie du tunnel ? Amusant parallèle a-t-elle envie de murmurer dans la station de métro. Enfin, amusant si cela n’était pas si troublant, déroutant et ne lui donnait pas envie de s’enfuir d’ici au plus vite !

Le pas de Brigitte se fait de plus en plus incertain. Son regard devient fuyant, quasi hagard. Les gens qu’elles croisent deviennent flous. Aurait-elle besoin de nouvelles lunettes ? Impossible, elle est allée chez l’ophtalmo le mois dernier…

Pour réaliser cette étape importante de sa vie, prendre le métro, Brigitte a refusé catégoriquement de se faire accompagner.

— Je ne suis plus une enfant… s’était-elle récriée, voire fâchée, devant sa fille et son fils, inquiets et insistants.

Le reflet dans la vitrine du magasin, tout à l’heure, lui a encore confirmé de façon irrémédiable que son enfance était bien loin, comme si c’était nécessaire ! Et tout ça, sans aucune complaisance. Mais elle n’a pas eu besoin de protester ni de se justifier pour cette sortie puisqu’à dire vrai, personne ne sait qu’elle va essayer de prendre le métro aujourd’hui…

Quelle grande aventure !

Brigitte esquisse un sourire presque amer. Aventure, c’est le terme qu’elle a souhaité utiliser pour ne pas dire autre chose ! Elle déteste ces limites, ces peurs qui lui courbent les épaules de plus en plus et où l’âge n’est pas en cause cette fois. Inconsciemment, Brigitte se redresse.

Tous droits réservés. Agnès Ruiz et Numeriklivres, 2014

Format numérique (ebook) — 86 pages-écrans


Disponible exclusivement au format numérique sur iBookstore Apple, Amazon.fr, ca et com, Kobo France et Kobo Canada, Google Play, Archambault.ca, ePagine.fr, Bookeenstore, Chapitre.com, Relay.com, Decitre, Culture, Nolim Carrefour, Feedbooks et +


Du même auteur


SF, Fantasy, Fantastique

Fondées en mai 2010, les Éditions Numeriklivres vous proposent un catalogue de fiction et de non-fiction composé de titres inédits exclusivement au format numérique (ebook) et moins chers qu’un livre de poche disponible sur les principales librairies en ligne

    Éditions Numeriklivres

    Written by

    Éditeur et propulseur de littérature francophone grand public au format numérique (ebook) depuis mai 2010

    SF, Fantasy, Fantastique

    Fondées en mai 2010, les Éditions Numeriklivres vous proposent un catalogue de fiction et de non-fiction composé de titres inédits exclusivement au format numérique (ebook) et moins chers qu’un livre de poche disponible sur les principales librairies en ligne

    Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
    Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
    Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade