Il y a ceux qui lèvent leur verres, pas moi.

Je continuerai à être ce gladiateur perdu dans l’arène, au milieu des corps de ceux qui ont voulu abattre mes rêves. Toujours debout, l’épée levée qu’ils viennent.

Pour 2016, je lève le glaive.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.