L’image du peuple par les politiciens est un bol de spaghetti mélangeant pourcentages et statistiques. 
La démocratie représentative n’est pas adaptée à notre époque, elle ne fonctionne plus. On voudrait hurler que ce modèle nous épuise et nous appauvrit, mais on n’ose pas… on ose plus. Car le capitalisme qui prône l’individualisme nous a appris à ne plus avoir confiance en nous… l’homme est un loup pour l’homme alors qu’il a le statut de dieu.