Futur : des habitations flottantes sur la mer ?

Une solution de plus en plus envisagée par les grandes villes côtières manquant de place : construire sur la mer. Il n’est pas question de créer des terrains en pompant du sable et créant des digues, mais de créer une vraie « île flottante ».

source : http://www.blue21.nl/portfolio/blue-revolution/

Un projet fou, mais réaliste.

Ce sont des chercheurs néerlandais qui ont proposé ce projet fou : étendre la ville sur la mer. Cette ile flottante artificielle pourrait voir le jour d’ici 10 à 20 ans dans les grandes villes côtières. Elle comporterait principalement des habitations, mais également des ports, des parcs récréatifs et aussi des fermes d’algues et de poissons. Elle aurait pour but d’être totalement modulable et écologique.

Composée par plusieurs dizaines, voire centaines de triangles, elle sera fixée au fond de la mer et aura des dimensions d’environ 2 kilomètres sur 1,5 kilomètre. Elle sera composée de béton et d’acier pour tout ce qui est partie structure et devrait être la « plus grande île » jamais construite. Une maquette en taille réduite a déjà pu être testée dans des conditions réalistes (simulations de vagues, vents, tempêtes…) devant des investisseurs.

Une réelle alternative écologique.

“En ces temps de hausse du niveau de la mer, de villes surpeuplées et du nombre grandissant d’activités en mer, rehausser les digues et pomper le sable n’est peut-être pas la solution la plus efficace”, a déclaré M. Olaf Waals, chargé du projet et du département Offshore de l’Institut de Recherche maritime des Pays-Bas (MARIN).

Il a ensuite ajouté : “Des ports et des villes flottantes sont une alternative innovante qui correspondent à la tradition maritime néerlandaise”

Un défi de taille.

Mais de nombreuses questions sont à étudier, notamment la résistance de ces îles grandeur réelle aux conditions météorologiques, le mouvement continu de la houle, de quelle façon les rendre totalement autosuffisante, et bien évidemment le coût de ces îles.

Le projet, nommé « Space at Sea » a pu récolter 1,6 millions d’euros de subventions européennes pour proposer différentes solutions possibles dans les 3 prochaines années à venir. Les océans occupent 70% de la surface de la Terre, ce projet fait partie d’un « avenir bleu » et permettrai d’utiliser cette surface de façon durable et écologique.

Des discussions sont déjà en cours près d’Amsterdam, dans la ville d’Haarlemmermeer ainsi qu’à l’aéroport de Lelystad.

Vous pouvez retrouver ce projet incroyable sur le site suivant : http://www.blue21.nl/

Le 15 Août 2017, www.smovin.be

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.