Ben Sinclair & Katja Blichfeld : le couple derrière la série High Maintenance

Ben Sinclair & Katja Blichfeld sont heureux. Leur websérie “High Maintenance” sera bientôt diffusée par HBO après l’avoir été pendant 6 saisons sur Vimeo. 19 épisodes au total au cours desquels on suit un jeune livreur de shit (Ben Sinclair) débarquer tour à tour chez ses clients new-yorkais. L’occasion de découvrir des personnages haut en couleur, parfois drôles, souvent surprenants.

Le succès de “High Maintenance” a été immédiat et reste à l’heure actuelle la websérie la plus regardée sur la plateforme Viméo. Acclamée également par la critique, “High Maintenance” va donc déménager sur HBO à l’automne prochain. Un choix qui a du sens tant elle complète parfaitement l’offre de séries déjà diffusées par la chaîne. On pense notamment à “Girls” et “Looking”.

Mais qui sont Ben Sinclair & Katia Blichfeld, à l’origine de la websérie ?

Couple à la ville, Ben Sinclair et Katja Blickfeld ont eu l’idée de partir de leurs propres expériences pour élaborer les scénarios de leur websérie. Dans une récente interview, Ben et Katja précisaient : “pendant longtemps, nous avons eu ce rêve de créer quelque chose — un film, un court-métrage, ou une websérie — pour raconter toutes ces histoires bizarres qui nous sont arrivées au fil des ans». Avant d’ajouter : «Si quelque chose sonnait faux, si nous ne l’avions pas vécu nous-mêmes (…) nous ne nous sentions pas à l’aise pour le raconter”.

Ce qui leur a plu avec “High Maintenance”, c’est de montrer les contradictions dont font preuve les new yorkais au quotidien : “ils protègent tellement leur espace vital personnel (…) pourtant ils n’ont aucun problème à permettre à un total inconnu d’enfreindre la loi dans leur propre maison.” Et pourquoi appeler leur websérie “High Maintenance” ? “Tous les personnages ne sont pas accros (au shit, ndlr). Le thème du show, et la raison pour laquelle il s’appelle “High Maintenance”, c’est le besoin pour eux de maintenir (…) un semblant de santé mentale et de survie à New-York “. Sachant que “High” en anglais signifie à peu de chose prêt “défoncé”.

A New York justement, le couple fascine, stéréotype de ces réussites fulgurantes dont seuls les médias américains ont le secret. Lui est acteur et éditeur, elle est directrice de casting et a été nominée aux Emmy Awards pour son excellent travail sur la série “30 Rock” diffusée de 2006 à 2013 sur NBC. Mais leur véritable tour de force est d’avoir réussi à créer une websérie inventive et déjà culte, avec un budget de seulement 1000 dollars par épisode.

Mais le passage de “High Maintenance” de Vimeo à HBO fait craindre le pire à ses fans et à certains médias. Laura Bennet, journaliste à slate.com, titrait récemment son article sur l’avenir de la websérie de la façon suivante : “Please, HBO, Don’t Ruin High Maintenance”, que l’on pourrait traduire par “SVP, HBO, ne gâchez pas High Maintenance”. Dans son article, la journaliste revient en profondeur sur les nombreux atouts de la websérie tout en espérant qu’un budget plus conséquent ne pousse pas la série à devenir quelque chose qu’elle n’est pas. L’avenir nous le dira.

Source des citations : filmmaker.com