Box Office US : premier bilan de l’été à Hollywood

L’été, les salles de cinéma américaines sont squattées par les blockbusters qui ont pour mission principale de faire rentrer du cash sur les comptes en banque des principales majors. Celles-ci investissent donc des centaines de millions dans des films censés faire parler la poudre entre le premier week-end de mai et le traditionnel week-end du “Labor Day” (2–5 septembre). Et pour l’instant, les chiffres ne sont pas bons : sur les 200 films sortis dans les salles américaines durant cette période, le box office est en baisse de plus de 14% par rapport à l’année dernière, avec des recettes estimées à 3,8 milliards de dollars (source : box office mojo). Et ce ne sont pas les prochaines sorties de fin août (Ben Hur, War Dogs…) qui changeront vraiment la donne. Petit tour d’horizon des gagnants et des perdans d’un été plein de surprises.

Les francs succès

ça va mal finir… The Conjuring 2

La grande gagnante de l’été aux USA est sans conteste la gentille Dory avec le film “Finding Dory” qui a rapporté au total plus de 477 millions de dollars. Un raz-de-marée que personne n’avait vraiment vu venir. Même “Captain America : Civil War”, autre succès de l’été, n’a pas fait mieux avec des recettes finales de 407 millions de dollars. En troisième position, on retrouve un autre film d’animation, “La Vie Secrète des Animaux”, avec des recettes plutôt élevées (342 millions de dollars). Malgré de mauvaises critiques, “Suicide Squad” a réussi à tirer son épingle du jeu. Toujours exploité en salles, le film devrait terminer sa carrière autour des 270/280 millions de dollars. Vraiment pas mal, mais sans doute pas à la hauteur des espoirs placés dans le film par Warner Bros, qui aurait certainement voulu que celui-ci rapporte plus pour lancer une nouvelle franchise… D’autres films ont réussi à se faire une place au soleil : le dernier “Jason Bourne” (135 millions de dollars de recettes), “Central intelligence” (126 millions), “The Angry Birds movie” (107 millions), “The Conjuring 2” (102 millions), “Bad Moms” (80 millions), “Light Outs” (63 millions) et, pour finir, “The Shallows” (53 millions). On peut considérer ces 3 derniers films comme des succès — même s’ils n’ont pas dépassé la barre psychologique des 100 millions de dollars de recettes — car les sommes rapportées sont largement supérieurs aux frais de production (et surtout de promotion).

Ça passe tout juste…

Et mes yeux, tu les aimes mes yeux ? Star Trek Beyond

… Pour le dernier “Star Trek Beyond” avec des recettes de 145 millions de dollars, même si le film devrait se refaire une santé à l’international. Tout comme “X-Men Apocalypse” (155 millions de dollars). Pour ce dernier, on arrive clairement à la fin d’un cycle… Le prochain X-Men devra se réinventer pour toucher une audience plus large. Cela passe tout juste aussi pour le dernier “Tarzan” (125 millions de dollars), le reboot de “Ghosbusters” (123 millions) et “Insaisissable 2”’ (65 millions). Les résultats de ces trois derniers films sont de vrais déceptions, surtout pour “Ghosbusters” et pour les executives de Sony qui ont produit le film et qui avaient sans doute en tête d’en faire une franchise (rentable)… Les résultats du film à l’international seront décisifs. Pour l’instant, ils sont corrects… Sans plus…

Les plus gros échecs

L’échec Warcraft

Ils sont nombreux… Parmi ceux-ci, on peut citer : le très mauvais “Independence Day 2” (102 millions de dollars de recettes pour un film qui en a coûté 165…), le dernier “Tortues Ninjas” (82 millions de dollars de recettes), “Alice de l’Autre Côté du Mirroir” (77 millions de dollars), le dernier volet de “L’âge de Glace” (60 millions de dollars), “Neighbors 2” (55 millions de recettes, soit trois fois moins que le premier sorti il y a 2 ans !)… Mais les deux plus gros échecs de l’été sont : “The BFG” de Steven Spielberg avec des recettes (ridicules) de 53 millions de dollars (pour un coût estimé à 140 millions de dollars, hors promotion), et “Warcraft” et ses 47 millions de dollars de recettes pour un coût estimé à plus de 160 millions… Une suite de “Warcraft” n’est envisageable que parce que les recettes à l’international sont bonnes… Et encore… Quant à Steven Spielberg, il est la plus grande victime de l’été outre-atlantique. Lui qui avait prédit, en 2013 : “”Il y aura une implosion le jour ou trois-quatre, voire une demi-douzaine, de ces films aux budgets énormes vont se planter, et le modèle va encore changer.” A cette époque, il ne pensait certainement pas qu’il parlait pour lui…

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Mathieu’s story.