Transition professionnelle : une opportunité d’apprendre à naviguer dans un monde du travail incertain

(et les bonnes pratiques de SoManyWays pour y parvenir)


Le futur du travail sera fait de transitions professionnelles

Ce n’est pas un secret, le monde du travail tel qu’il existait il y a vingt ans n’est plus. Qu’on le veuille ou non, nous ne ferons plus carrière dans la même boîte toute notre vie. Cette nouvelle réalité est autant la conséquence des transformations du marché du travail que des évolutions des aspirations des individus.

Côté entreprises, 9 embauches sur 10 se font en CDD (étude de la DARES, 2016) ; côté individus, le CDI, voire même le statut de salarié, n’est plus le seul et unique Saint Graal. En témoigne l’explosion du nombre de freelance ces dernières années (+120% entre 2007 et 2017 selon une étude OuiShare et HopWork, 2017), ces derniers sont en quête de flexibilité, de liberté, de diversité ou encore de “sens” dans leur vie professionnelle. Spéculer sur la retraite pour profiter de la vie ne fait plus vraiment partie des aspirations des actifs, notamment des jeunes. Ils sont de plus en plus nombreux à souhaiter mettre 100% de leur énergie dans des projets qui les font vibrer à un instant T. On peut les traiter de “zappeurs” ou de “volatiles”, il n’empêche que la réalité du marché du travail qui leur est offerte n’ouvre pas vraiment d’autres perspectives.

L’avenir du travail tel qu’il se dessine est promis à l’incertitude, et cela ne vaut pas que pour ses nouveaux entrants. 85% des emplois de 2030 n’existent pas aujourd’hui selon un rapport de Dell et l’Institut pour le Futur, autant de métiers qui tendent à disparaître et de compétences qui vont devenir obsolètes dans les décennies à venir. Donc, qu’elle soient subies ou choisies, c’est un fait : nous vivrons de plus en plus de périodes de transitions professionnelles.

Alors, faut-il s’en réjouir ou se morfondre ? Là n’est pas le sujet.

Le vrai enjeu, c’est de savoir s’adapter à cette nouvelle réalité.

Eh oui, merci ! Mais personne ne nous a appris à rebondir de job en job, à être résilients, agiles et autonomes pour construire, étape après étape, notre parcours professionnel. La bonne nouvelle, c’est que cela s’apprend. En cultivant des compétences telles que la connaissance de soi, la confiance en soi ou la faculté d’apprendre à apprendre, chacun a le potentiel de devenir acteur de son parcours professionnel. Et quelle meilleure occasion pour développer ces savoir-êtres que lorsque l’on est effectivement confronté au “problème” de la transition professionnelle ?

Témoins de ces enjeux qui entourent le sujet du travail et facilitateurs de transitions professionnelles depuis plus de trois ans, nous vous livrons quelques premières pistes pour amorcer la réflexion. A la fin de votre lecture, nous espérons que vous aurez changé de regard sur ces périodes de chamboulement professionnel. Souvent perçues comme déstabilisantes, elles sont de parfaites opportunités d’apprentissage.
Découvrez notre programme d’accompagnement

#1 — Commencer par clarifier la situation

Lorsque l’on commence à envisager un changement professionnel ou que l’on est dans une période de creux, on ne sait plus vraiment où on en est, et on a tendance à voir le verre à moitié vide. Ce flou crée de la confusion et pourtant, il suffit parfois de faire bouger un élément pour améliorer la situation. Poser les mots sur ce point de départ est un premier pas pour identifier quels sont ces paramètres. Et pour cela rien de plus simple : prendre une feuille et un stylo et noter noir sur blanc quelle est la situation.

Camille, une participante SoManyWays
“Cela fait cinq ans que je suis dans cette boîte, je n’ai jamais changé de poste et je fais toujours la même chose. Je m’ennuie depuis quelques mois mais je ne sais pas quoi faire d’autre.”
“Cela fait un an que je suis au chômage, j’ai envoyé des centaines de CV et lettres de motivation, et je n’ai pas décroché d’entretien. Au départ je cherchais dans mon secteur d’activité puis j’ai élargi mes recherches, mais à force, je ne sais plus ce que je veux ni ce que je vaux. Je perds totalement la confiance en moi et la motivation.”

#2 — Identifier ses besoins et ses aspirations professionnels

Une fois le contexte posé, il est nécessaire de clarifier ce dont on a envie pour notre prochaine étape pour comprendre toutes les composantes de la problématique. En comparant nos besoins et aspirations pour la suite, à notre situation actuelle, on peut déjà mesurer l’ampleur et la nature du changement à initier.

Pour identifier ces besoins et aspirations professionnels, nous avons notamment développé le Workoscope : un outil en ligne fruit de trois ans d’observation terrain au sein de nos ateliers sur les attentes des individus vis-à-vis du travail. Grâce à une cinquantaine de questions, et en une dizaine de minutes, vous aurez des premières clés de lecture de votre “mode” professionnel du moment.

Pour compléter ce travail de connaissance de ses besoins et aspirations, la Roue de la Vie est un deuxième outil. Nous l’utilisons régulièrement au sein de notre équipe et dans nos accompagnements. Il permet de prendre conscience des aspects importants pour nous dans la vie et d’identifier ceux sur lesquels notre travail joue un rôle clé.

Le principe est simple : commencez par sélectionner 6 à 8 éléments importants pour vous dans la vie. La culture, la famille, l’argent, l’apprentissage, la créativité… à vous de trouver vos critères et de les exprimer avec vos propres mots. Puis, placez-les sur une roue et jaugez votre niveau de satisfaction pour chacun de ces critères. Puis une fois la roue terminée, demandez-vous : quels sont les aspects que je néglige aujourd’hui ? Quels sont ceux qui me satisfont pleinement ? Parmi ceux que je sous-estime, lesquels suis-je le plus décidé à faire remonter dans la jauge de satisfaction grâce à mon prochain job ? Et quelles seront les conséquences sur les autres aspects ?

La roue de la vie de Laura, qui travaille chez SoManyWays

#3 — Identifier ses talents et ses compétences

Rien de mieux pour reprendre confiance en soi que de faire le point sur ses talents et compétences. Mais au fait, quelle différence entre les deux notions ? Pour faire simple, le talent relève plutôt de l’inné, une prédisposition naturelle chez vous, alors que la compétence relève plutôt de l’acquis, quelque chose que l’on a développé grâce à nos expériences. Peu importe, tous ces savoir-faire et ces savoir-être sont en nous, et nous sommes en général les moins doués pour mettre le doigt dessus.

Une manière pourtant simple dont nous n’osons pas assez abuser est simplement de demander à quelques personnes de notre entourage quelles sont les trois qualités qui nous caractérisent le plus. Si elles nous connaissent dans le cadre professionnel, c’est encore mieux. Les personnes que nous accompagnons nous confient souvent que le résultat est surprenant et très révélateur !

Les participants aux ateliers SoManyWays

#5 — Cartographier ses possibilités

On commence à y voir plus clair… c’est le moment le plus fun du processus, celui où tout est possible et où on peut se lâcher ! C’est aussi celui qui incarne notre nom : So-Many-Ways. Comme le point de départ où s’entrecroisent toutes les voies possibles. A partir des besoins et aspirations que vous avez identifiés, quels chemins s’offrent à vous pour cette prochaine aventure ? Partir faire le tour du monde des projets écotouristiques ? Changer de poste dans votre boîte actuelle ? Reprendre une formation en menuiserie ? Vous mettre à votre compte ? Trouver un job dans une autre ville ? C’est le moment de mettre toutes vos idées sur la table sans retenue !

#6 — Évaluer ses possibilités et choisir le cap vers lequel aller

Mais une fois toutes ces possibilités posées… vient le temps du choix. Ahhh le choix ! certainement l’étape la plus redoutée des personnes que nous accompagnons. C’est souvent celle qui bloque le plus et pour cause : dans nos société industrielles globalisées et connectées où les possibilités qui nous sont offertes sont infinies, nous sommes paradoxalement paralysés et insatisfaits. C’est ce que Barry Schwartz, psychologue américain appelle le “paradoxe du choix”.

Si pour certains choisir c’est renoncer, nous préférons y entrevoir plutôt une voie à explorer, une expérience sur laquelle s’appuyer pour apprendre à rebondir dans l’action.

Pour sortir de la paralysie du choix, nous proposons aux participants indécis de nos ateliers d’évaluer chacune des différentes options posées en les notant sur 10 selon trois 3 critères:

  • sa désirabilité : à quel point avec vous envie de réaliser ce projet ?
  • sa faisabilité : à quel point cette possibilité est-elle réalisable à ce moment précis ?
  • son timing : à quel point je pense que c’est le bon moment pour moi ?

Une fois que chaque voie est balisée, prenez du recul et décidez laquelle vous souhaitez explorer. Parfois la mieux notée n’est pas celle que vous choisirez, mais n’ayez crainte, un choix ne peut pas toujours se baser sur des critères rationnels !

#8 — Passer à l’action

Une fois la piste à explorer identifiée, il s’agit de se frayer un chemin pour l’ancrer dans la réalité. Mais gare aux embûches : Procrastination n’est jamais bien loin. Pour l’éloigner au maximum de notre route, chez SoManyWays nous militons activement pour la philosophie du petit pas ! Et d’après les personnes que nous accompagnons, ça fait son petit effet !

Pour appliquer la méthode, décortiquez votre objectif en autant de petites tâches à effectuer pour y parvenir. Puis, une fois tous ces petits pas sur la table, identifiez quel est le premier à accomplir. Nous considérons qu’un petit pas a plus de chances d’être réalisé s’il est mesurable, réaliste et délimité dans le temps. Ce serait dommage de vous priver de cette astuce. Par exemple si votre objectif est de vous lancer dans la menuiserie, un premier pas pourrait être d’interroger des menuisiers sur leur métier afin de valider votre envie d’aller vers ce projet. Ce petit pas pourrait ainsi être formulé de la sorte : interviewer 3 menuisiers d’ici le 23 novembre 2018.

#9 — Recommencer

Ce serait vous mentir que d’affirmer qu’en suivant ces étapes, vous trouveriez le job idéal du premier coup. Il est possible que la piste que vous ayez choisi d’explorer ne soit pas la bonne, et que vous vous plantiez. Il est possible que la piste s’avère la bonne pendant un certain temps, mais qu’un événement imprévu fasse basculer la balance de l’autre côté. Dans tous les cas, ce que vous aurez cultivé, c’est la connaissance de vous-même, la confiance en vous et votre capacité d’apprentissage et de rebond. Vous aurez aussi, nous l’espérons, changé de regard sur cette période de changement professionnel qui s’annonce, la considérant comme une nouvelle opportunité de surfer un peu mieux la vague de l’incertitude.

Vous envisagez ou vivez un changement dans votre vie professionnelle et vous avez du mal à passer à l’action ? Rejoignez notre programme et accordez-vous 8 semaines pour sauter le pas vers votre prochaine étape professionnelle. Vous participerez à une expérience collective, créative, dynamique et concrète pour préparer cette transition dans les meilleures conditions.