Wordcamp Antwerp 2016 : notre retour d’expérience !

Ces 4 et 5 juin 2016 se produisait en Belgique, la première conférence Wordpress. Et nous étions à Anvers.

WordCamp-Antwerp

C’est toujours un challenge de lancer une conférence dans un pays (surtout ici). On ne sait jamais jusqu’où les vagues vont porter la nouvelle et qui viendra participer à l’évènement. Au final 14 pays ont répondu à l’invitation du pays de Drupal.

Objectif #1 : Concrétiser la présence de la communauté WP Belge

La Belgique est surtout connue pour avoir abrité Drupal.

Et Wordpress malgré sa popularité n’est pas toujours considéré de la même façon que Drupal. Avec des bonnes et de moins bonnes raisons.

Pour chaque première, on essuie quelques plâtres, mais l’ambition, affirmée d’entrée, est de secouer le cocotier pour motiver tout le monde à s’impliquer dans la communauté locale.

WordCamp, univers rodé :

Avec le niveau de présence des délégations des sponsors, on comprend vite que WordCamp est un univers professionnel bien réglé :

  • SEO Yoast est présent en voisin (mais on a facilement 10 membres de l’équipe qui sont là)
  • Woocommerce,
  • WPML,
  • WP-MEDIA (WP-ROCKET),
  • CAPTAINFORM,
  • sans oublier tous les autres sponsors :)

Ils ont tous envoyé des équipes qui sont disponibles, qui participent aux ateliers, etc.

Les gens sont venus de loin (Parme, Allemagne…). On parle de 14 pays pour les 2 journées.

A entendre les discussions, on assiste ici des retrouvailles, là-bas au prochain WordCamp (WordCamp Europe qui se passera fin juin à Vienne). Beaucoup de gens se connaissent déjà. WC Vienna, avec 2.400 personnes attendues sur 3 jours, sera le grand rendez-vous de l’année. On sentait l’excitation palpable chez beaucoup de participants.

WordCamp est un réseau international particulièrement bien structuré auquel la Belgique semblait encore échapper.

L’occasion de ce WP Antwerp 2015 pour rattraper le retard et lancer des appels pour (re) lancer des meetups locaux comme le meetup Bruxelles ou le nouveau meetup WP Liège.

#WCANT DAY 1

Au delà de l’enthousiasme pour ce type d’évènement, autant commencer par ce qui m’a un peu déçu. Nous avons eu deux journées assez inégales pour l’intérêt des présentations.

Des présentations au niveau souvent aléatoire

J’ai entendu dire à plusieurs reprises que les présentations étaient briefées pour rester simples et accessibles aux nouveaux dans l’univers WP.

Les contenus du samedi étaient souvent frugaux, légers et sans grande profondeur. De nombreuses déceptions partagées dans les couloirs.

Le samedi, j’ai souvent eu l’impression d’avoir des présentations vites bouclées et mal répétées. Plusieurs intervenants l’ont dit en rigolant devant des auditoires patients et polis.

L’amélioration du processus de sélection et une validation des présentations à remettre avant la conférence aidera certainement à augmenter le niveau.

Par contre rien à dire au niveau de l’organisation : proficiaat !

L’accueil, l’encadrement et les soins apportés à différents détails allaient très loin. Par exemple: les sandwiches du midi étaient pensés pour tout le monde : vegan, veggie, halal, gluten-free, … il y en avait réellement pour tous les goûts.

Une machine a pop-corn remplissait des pots qui partaient à toute vitesse.

Même un barista dédié vous servait toutes une variété de cafés et de thés. Un régal !

Sans compter les kits d’accueil (goodies avec décapsuleurs, autocollants, pins, …) et les guides touristiques d’Anvers disponibles en 3 langues.

Un accueil digne des grandes conférences.

Je retiendrai trois interventions pour cette première journée :

1. Digital Wallonia

Une structure publique wallonne “digital wallonia” venue présenter son ambitieux projet : full stack sur Wordpress.

Avec une application plutôt complexe utilisant WP comme partie frond-end. Avec pour objet de gérer plusieurs instances WP synchronisées par des flux de données provenant de plusieurs API. L’institution partage des données avec plusieurs partenaires (chacun ayant un cahier des charges différent). Certaines utilisent les données sur leur intranet.

Stéphane Vince et Myrto Melard sont venus expliquer l’historique du projet, son contexte et les phases d’implémentations. Ils ont été assez ouverts sur les limites actuelles et les ambitions affichées pour l’évolution du projet.

Ils ont rencontré Julien Lambé et, qui sait, une collaboration pourrait les aider à résoudre certains obstacles.

2. Reinventing The WebSite Creation Process

Saskia Videler est venue présenter une approche de refonte de site centrée sur le parent pauvre du processus : la stratégie de contenu.

Plutôt que de partir de la cascade classique :

  1. analyse,
  2. wireframes,
  3. design,
  4. intégration,
  5. développement …
  6. Puis zzz zzz zzz avant que le contenu commence à être mis en place.

Mise en place de contenu demandant très souvent des nouvelles interventions pour adapter des modules ayant été mal définis (pour 36.000 bonnes raisons). Grand classique de la cascade :-)

Elle a choisi de se centrer sur une analyse approfondie du contenu et la perception des priorités pour les utilisateurs.

Elle éduque ses clients et pense avec eux la transformation du contenu en démarrant dès le début du projet.

Les étapes décrites ci-dessus démarrent plus tard. Mais les formats, la structure … sont revus sur plusieurs dimensions :

  1. Toutes les tâches utilisateurs sont identifiées
  2. Elles sont classées, regroupées et hiérarchisées
  3. Elles sont typées suivant le niveau d’interaction / attention attendu
  4. Elles sont soumises par différents tests à des utilisateurs
  5. La priorité des tâches va orienter la structure du site

Saskia a partagé un exemple avec le site web d’une commune. Elle allait chercher ses testeurs dans des endroits improbables en laissant des QRcode affichés sur des murs.

Pour les typologies de tâches : certaines sont prioritaires : exemple trouver un numéro de téléphone de la police doit être explicite. On ne doit pas scanner la page pour deviner où se trouve l’information. On s’en fout de connaître l’histoire de la police locale quand on a besoin du numéro de téléphone.

Ces granularités vont influencer la structure des éléments et tout le travail qui en découlera pour les mettre en avant.

Le test utilisateur est donc intégré en amont du projet. Il sera utilisé dans chaque cycle de travail (design, mise en production …) en adoptant des techniques de eye-tracking simple pour mesurer l’accomplissement des tâches.

3. Présentation de la REST API de WP

Lien vers la présentation

#WC ANT Day 2

La deuxième journée avec ses ateliers a été plus intéressante avec beaucoup d’échanges sur les pratiques et les astuces.

En vrac on a parlé de :

1. Do You Really Need A Child Theme

2. Varnish Session

3. Multisite and Multinetwork

Les coulisses de la conférence

Et comme toujours ce sont les couloirs qui réservent les meilleures surprises.

Avec des découvertes d’autres agences, d’autres projets autour de Wordpress comme le framework Themosis qui a bien évolué depuis sa création fin 2013.

Un framework inventé par un arlonnais (Julien Lambé) qui a obtenu la reconnaissance de nombreux développeurs. Avec des publications sur WPTavern ou SitePoint.

Dans le désordre des quelques personnes croisées :

Ces discussions se sont terminée dans un petit restaurant sur un piétonnier bondé. Pendant que le reste de la conférence se retrouvait dans un café pour goutter quelques bières belges.

C’est toujours un bon signe.

Nous avons même eu une pensée émue pour notre piétonnier Bruxellois en devenir.

Pour avoir d’autres détails de la conférence

  1. Le flux twitter de l’évènement #WCant
  2. Le channel slack de la communauté WP Belgium

Vous y étiez et nous nous sommes ratés?

N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous :-)

Crédit Photo: Thomas Bruel


Originally published at Spade.

Like what you read? Give Francois Lamotte a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.