La vraie révolution du sport reste à venir #1

De 1900 à 2030 : temps libre, transformation du travail et style de vie.

Boris Pourreau
Nov 20, 2019 · 4 min read

Depuis son apparition en France, le sport moderne s’est répandu dans la société à vitesse grand V. Et ce n’est pas près de s’arrêter. Episode #1 d’une série d’articles sur le sport et ses futures tendances.

Une brève histoire du sport moderne

D’abord réservé aux élites anglaises au 19ème siècle, le sport tel qu’on le connait apparaît en France au tout début du 20ème. Car, si la pratique d’activités physiques existe depuis la nuit des temps, elle était exclusive socialement et s’inscrivait jusqu’alors dans un cadre religieux ou militaire. Le sport moderne, c’est une institution, un univers autonome avec ses propres lieux, ses propres valeurs, ses propres lois. Et c’est grâce à la loi de 1901 qui permet d’organiser la pratique, que le sport tel qu’on le connaît commence à se structurer.

Premier coup d’accélérateur : la Première guerre mondiale. Les soldats français, d’où qu’ils viennent, s’initient au football, au rugby, à la boxe pour supporter l’interminable attente dans les tranchées. Alors, dans l’après-guerre, le sport se répand dans la société. Il n’est plus réservé aux élites : 1 million de Français sont membres d’un club en 1919. Henri Pélissier, Suzanne Lenglen et beaucoup d’autres nouveaux champions émergent et inspirent les pratiquants qui se déplacent en masse dans les stades et s’extasient devant les performances de grands athlètes. Emmenés par Pierre de Coubertin, les Jeux Olympiques de 1924 à Paris, leur médiatisation et les structures sportives qu’ils laissent en héritage, participent à l’explosion de la pratique en France.

L’explosion du temps libre

Le grand tournant arrive en 1936. Le Front Populaire est au pouvoir et instaure la semaine de 40h de travail. Un bouleversement pour les travailleurs français et leur style de vie ! L’économie du temps libre est créée. Trois ans plus tard, on parle alors de 4 millions de Français membres de club de sport. Démonstration de puissance internationale, propagande… les décennies qui suivent, de la Seconde Guerre mondiale à la Guerre froide, sont marquées par les enjeux politiques du sport. Mais une nouvelle accélération a lieu pendant la période faste des Trente Glorieuses. Le niveau de vie des Français s’améliore : ils ont plus de temps libre et plus d’argent à consacrer à leurs loisirs. Le nombre de licenciés décolle encore, on atteint les 7 millions de membres de clubs.

Semaine de 39h en 1982, semaine de 35h en 1997… Nous voici au 21ème siècle et la durée moyenne hebdomadaire de travail d’un Français est estimée à 36,3 heures (en 2016). Moins de travail, plus de temps libre ! De 1986 à 2010, , passant de 7h19 à 8h06 sur 24h. Plus de temps libre, plus de sport ? et 18,4 millions sont membres d’une association sportive.

Le sport, un style de vie

Un siècle aura suffit pour que le sport imprègne la société française. S’il est resté synonyme de compétition et de performance, c’est aujourd’hui un véritable style de vie. Car, avec l’essor de Facebook, Instagram & co, la perception du sport a changé. Même si nous nous définissons encore beaucoup par nos professions (“et toi, tu fais quoi dans la vie ?”, éternelle question pour engager la conversation), le travail n’est plus le centre de nos vies. On s’accomplit dans l’activité physique et le bien-être qu’elle procure. On se revendique sportif et on l’affiche sur les réseaux sociaux. Le sport participe à la construction de l’identité.

Et demain alors ?

Robotisation, automatisation, intelligence artificielle (non, ceci n’est pas un épisode de Black Mirror)… La transformation numérique, la démographie, la mondialisation redéfinissent le monde du travail. Et le temps libre va encore exploser dans les années à venir. En 2030, selon l’agence data , 43h par semaine seront consacrées au temps libre, en moyenne dans le monde. Alors, dans une société où l’on aura de plus en plus de temps à dédier aux loisirs, où l’on cherchera à donner un sens à nos vies, à se dépasser et à se définir autrement que par le travail, quoi de mieux que le sport ?

Sport Heroes

We encourage the many to be more active

Boris Pourreau

Written by

Founder & CEO @ Sport Heroes

Sport Heroes

We encourage the many to be more active

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade