Personal Branding ou culte de la personnalité ?

Développer votre marque personnelle (personal branding en anglais) est essentiel à l’avancement de votre carrière et à votre développement en tant que leader. Que vous soyez à la recherche d’un emploi, étudiant, entrepreneur, dirigeant d’une startup, le personal branding est ce qui vous permet de gérer votre carrière sur le long terme.

Se positionner soi-même en tant que leader d’opinion, voir en tant qu’influenceur (attention, c’est différent), apparait plutôt prétentieux au premier abord, mais seulement si vous prenez ce terme au premier degré. Essayons de le transcrire autrement.

Un leader d’opinion est connu pour son autorité dans un domaine particulier. Il utilise ses connaissances étendues et son expérience sur le sujet pour éduquer et inspirer à travers du contenu où il exprime son opinion.

Il peut s’agir d’une personne ou d’une entreprise, qui a évolué dans son secteur au point d’en devenir une référence, grâce à du contenu en ligne, hors ligne, dans les médias, des conférences, livres, … Il est respecté par ses pairs et sa communauté et peut orienter ou guider son secteur vers de nouvelles directions.

Si tout cela ne vous attire pas, songez aux bénéfices commerciaux qui découlent d’une telle position. Grâce à son influence, sa visibilité et le respect dont il fait l’objet, le leader d’opinion est en position dominante et bénéficie d’une longueur d’avance sur ses compétiteurs.

Le personal branding, victime de son succès

Malheureusement, le personal branding est devenu un terme “banalisé” qui a perdu son sens avec l’émergence des réseaux sociaux et des émissions de téléréalité.

Peut-être vous grattez vous la tête en cherchant le rapport entre la téléréalité et la déviance du personal branding ? Nous avons tout simplement laissé croire que l’on pouvait réussir sans proposer de valeur, sans talent et sans effort.

Certaines personnes utilisent les réseaux sociaux de façon irresponsable pour construire leur marque personnelle et accroître leur pertinence. Ils sont persuadés que les réseaux sociaux vont immédiatement augmenter la valeur marchande de leur marque personnelle au lieu de reconnaître que ce processus de développement est une responsabilité beaucoup plus grande; un voyage sans fin qui s’étend bien au-delà des réseaux sociaux.

Il ne suffit pas de photos bien léchées sur Instagram pour devenir un influenceur. Il ne suffit pas d’être présent sur Twitter pour démarrer instantanément une carrière pleine de succès. Les réseaux sociaux ne sont que des outils. C’est l’intelligence avec laquelle vous partagerez votre parcours et vos valeurs qui feront la différence. C’est la cohérence entre la personne que vous êtes véritablement et l’image que vous renvoyez qui feront la différence.

Personal Branding = ce que vous êtes au service des autres

C’est pourquoi je conseille toujours à ceux qui veulent avoir une présence sur les réseaux sociaux dans une démarche de personal branding de réfléchir soigneusement à leurs intentions et objectifs avant d’ouvrir un compte.

Pourquoi ? Parce qu’au moment où vous commencez, vous ne pouvez pas vous arrêter. Prenez le temps de réfléchir à vos intentions et à ce que vous êtes en mesure de livrer à votre communauté, tant dans le milieu du travail que sur un plan plus personnel.

Cela commence par vous connaître réellement. L’image professionnelle que vous allez construire doit correspondre à vos valeurs réelles. Qu’est-ce qui vous rend unique ? Quelles sont vos forces et valeurs qui vous distinguent des professionnels de votre secteur ? Votre parcours est-il atypique et si oui, en quoi cela influe t-il sur le type de personne que vous êtes aujourd’hui ?

Le personal branding consiste à s’engager à temps plein dans un cheminement de définition de soi, en tant que leader, et cela vous conduit à comprendre de quelle manière vous pourrez servir les autres.

Votre personal branding devrait représenter la valeur que vous êtes en mesure d’apporter de façon constante à ceux que vous servez. Notez le mot “constante” ! Le personal branding, ce n’est pas l’exploit que vous êtes capable de produire une fois tous les six mois. J’ai parcouru 100 kilomètres un jour en vélo, cela ne fait pas de moi un cycliste professionnel pour autant. C’était un coup d’éclat et votre marque personnelle ne se bâtit pas là-dessus.

La rubrique “Divers” ou “Loisirs” d’un CV reflète souvent cette distance entre l’être et le fanstasmé. Qui n’a jamais mis “lecture” alors que le dernier bouquin parcouru était le dernier “Voici” dans la salle d’attente du dentiste ? De même, “Course à pied” ne consiste pas à courir après son bus chaque matin …

Personal Branding ≠ Culte de soi

Le personal branding, ce n’est pas de l’autopromotion. Point.

Ce n’est pas seulement faire connaître votre marque en mettant en valeur vos réalisations et vos plus grandes réussites. Notre génération a biaisé le rapport à soi. Autrefois, les gens prenaient en photo ce que leurs yeux voyaient, ce qui attirait l’attention. Aujourd’hui, nous tournons l’objectif sur nous-mêmes. Nous sommes l’acteur de notre propre simulacre de vie parfaite.

Une gestion efficace de votre marque personnelle implique que vous soyez un excellent modèle, un mentor et/ou une voix sur laquelle les autres peuvent compter. Vous souhaitez devenir un leader d’opinion ou un influenceur (ou tout autre mention de ce type à la mode) ? Soyez vrai !

Par exemple, lorsque j’écris un article de blog, je suis extrêmement conscient que ma communauté de lecteurs attend de moi un “type de pensée” spécifique, des ressources de qualité et une certaine homogénéité de contenu. Pas de coup d’éclat. Du concret et du régulier.

Mon blog a pour but d’attirer de nouveaux lecteurs en leur offrant du contenu de qualité qui, je l’espère, les engagera suffisamment pour qu’ils puissent continuer à lire ce que j’écris et éventuellement travailler avec moi.

Plutôt que de tourner l’objectif vers soi, je vous recommande de l’ouvrir sur les autres. Dès lors que vous connaissez vos valeurs, vos forces et vos qualités professionnelles et personnelles, cherchez à développer ce que vous êtes en mesure d’offrir aux autres. Quels sont les besoins de votre communauté ? Comment pouvez-vous les servir ? Quelles valeurs êtes-vous en mesure de leur apporter ?

C’est la mentalité que vous devez développer lorsque vous décidez de définir, vivre et gérer votre marque personnelle.

Quand je dis vivre votre marque personnelle, ce n’est pas un détail de cet article. Chaque jour, vous devez vous montrer à la hauteur des attentes que vous vous êtes fixées, tant pour vous-même que pour ceux que vous servez.

Vous devez incarner votre marque personnelle. Et cela n’est possible que si elle est fondée sur ce que vous êtes véritablement. N’essayez pas d’apparaître plus grand ou plus important. Votre personal branding n’est pas un rôle que vous jouez sous le feu des réseaux sociaux ou de votre blog.

Si c’est le cas, vous échouerez tôt ou tard. Vous ne pouvez incarner une personnalité différente sans un jour revenir à votre véritable nature. La démarche de personal branding est également un bon moyen d’identifier ses faiblesses et de travailler à les résoudre.

Considérez votre marque personnelle comme une marque commerciale; un atout que vous devez protéger tout en continuant à la façonner.

Avez-vous défini votre marque personnelle ? Vivez-vous chaque jour votre personal branding de façon constante ?

Près d’un milliard de noms sont tapés chaque jour sur Google. Il y a de fortes chances que l’on ait tapé le votre à un moment ou à un autre. Que trouve t-on alors ? Maitrisez-vous l’ensemble des résultats qui apparaissent et aident-ils à façonner votre image professionnelle et personnelle ?

Si vous êtes comme la plupart des gens, votre réponse est “non”. Combien de professionnels gèrent vraiment leur image de marque ? Très peu, car il s’agit d’un défi de taille, qui exige énormément de conscience de soi, d’action et de responsabilisation. Pourtant, les retours sur votre carrière en valent vraiment la peine …


Si vous avez aimé cet article, cliquez sur 👏🏻 s’il-vous-plait et partagez-le avec vos amis. Souvenez-vous, vous pouvez applaudir jusqu’à 50 fois — et cela marque une grande différence pour moi :-)