SRW Day#3 : L’usage pour valider le concept

10 startups participent à la Spartan Republic Week, un programme d’une semaine en mode Sprint où l’objectif est d’arriver à produire un pitch, une landing page et un prototype fonctionnel en 5 jours. Retour sur une semaine riche en émotions.


Comprendre pour réaliser un produit que les gens aiment

Cours que je redoute particulièrement tant il dépend de la compréhension de son utilisateur et nécessite un certain temps de digestion. Tout le but de l’exercice est de faire comprendre que les utilisateurs ont des besoins à accomplir (des “jobs”) qui dirigent les actions qu’ils vont réaliser. Par exemple, je me rase pour être présentable. Ces actions génèrent des Pains et des Gains.

Les Pains sont les choses qui vont me frustrer, m’attrister ou rendre l’action pénible : je me rase et ça pique, je suis irrité.

Et les Gains en sont les bénéfices direct ou indirect : j’ai la peau douce, je me sens beau.

À cela, on fait correspondre les caractéristiques que devra proposer notre service/produit afin de lever les pains (donc les Pains Reliever) et apporter/améliorer les gains dont bénéficie déjà l’utilisateur (les Gains Creator).

Dès le matin, je sens que les cerveaux chauffent, heureusement qu’on va lever le pied sur la théorie… mais pas maintenant, là c’est l’heure de la User Journey !

Faire comprendre son concept à travers un prototype

J’intègre dans ce cours un peu de User Story et de Job Story. Le but est de donner le socle de connaissance nécessaire pour qu’ils puissent réaliser correctement leur futur prototype. Pour résumer, j’aborde le principe que chaque écran doit être compréhensible vis à vis de trois critères : l’action, le contexte et la motivation.

L’action est ce que mon utilisateur doit faire.

Le contexte est ce dont il a besoin de savoir pour le faire

La motivation est la chose qui va le pousser à faire.

Une fois le cours fini, on attaque les zonings et maquettes.

Rendre son concept palpable et crédible

Le temps presse. À peine ont-ils fini de poser sur papier les zonings que je les invite à passer sur Proto.io. Cet outil est juste incroyable quand il s’agit de rendre un futur produit assez crédible pour le valider auprès des utilisateurs. Les participants ne sont pas designers et heureusement que Proto.io propose un ensemble d’éléments pré-intégrés (Ios, Material, icons, etc…) afin de gagner du temps. Malgré la facilité relative de l’outil, certains restent sceptique. J’ai oublié que Proto.io se base sur la logique de calque comme photoshop. Quelques tutos plus tard, les choses s’améliorent, cependant je passerai mon après-midi à les aider individuellement afin de leurs faire gagner du temps.

PS : La fin de journée s’annonce compliquée. Heureusement qu’on a prévu des bonbons pour redonner un peu de courage !

Follow us on facebook 😍🙌💯

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.