A-t-on besoin d’un développeur pour lancer sa startup ? 🤓

Marie Robin a créé le site de sa startup en 2 jours seulement. Dans cette interview, elle nous explique ce choix, et comment elle s’y est prise.

Marie Robin, fondatrice de wonderparents.fr
Salut Marie ! Tu veux bien te présenter ? Toi et les grandes lignes de ton parcours ?

Marie: Bien sûr ! J’ai commencé mon histoire d’amour avec internet tant bien que mal (ADSL oblige), avec les forums de jeux en ligne, Caramail…

Ma fascination pour ces communautés d’inconnus qui se retrouvaient grâce à internet m’a amenée à me tourner vers le métier de community manager à ses débuts, et aux débuts où les marques s’intéressaient à Facebook et Twitter.

Je suis restée en agences de comm digitale jusqu’à fin 2016, ça me plaisait, mais j’ai décidé que je voulais créer non plus des communautés autour de marques, mais autour de vrais problèmes qu’ont les vrais gens. Et si possible participer à les résoudre pour de bon.

Tu veux bien nous en dire plus sur ton projet, Wonder Parents ? Ça s’adresse à qui ? À quel besoin ça répond ?

Marie: J’ai créé wonderparents.fr début 2017 pour tous les parents qui souhaitent partager une nounou chez eux, en alternative à la crèche ou à l’assistante maternelle. Ça s’appelle la garde partagée, c’est vraiment super, notamment dans les grandes villes où on trouve moins d’assistantes maternelles.

Ça permet aux parents de diviser par deux le salaire de leur nounou, en la partageant avec une famille proche d’eux. Et c’est pratique !

Mon rôle: leur proposer une famille sur mesure pour que cette garde partagée se passe bien sur le long terme: un peu comme une agence matrimoniale.

Qu’est-ce qui ta donné envie d’entreprendre ? Et pourquoi as-tu choisi ce sujet spécifiquement ?

Marie: Je crois que ce qui m’a poussée à quitter le circuit du salariat c’était de subir un modèle de travail figé (10h-19h derrière ton bureau et pis c’est tout), modèle dans lequel je ne m’épanouissais pas. J’aurais pu simplement continuer mon métier en freelance (j’en fais occasionnellement), mais je voulais surtout mettre du sens derrière tout ça, mettre mes compétences au service de gens qui ont de vrais problèmes.

Le problème auquel je réponds c’est que jusqu’à présent une famille qui ne trouve pas de place en crèche et l’apprend 4 mois avant la deadline du retour au boulot doit trouver une solution à budget équivalent, et que trouver à la fois une nounou et la bonne famille pour commencer une garde partagée, c’était fastidieux (en témoignent mes amies Mamans). Alors qu’avec internet, ça ne devrait pas l’être autant !

Comment t’y es-tu prise pour réaliser ton projet ? As-tu un(e) associé(e) ?

Marie: Je n’ai pas d’associé, au final je préfère ne compter que sur moi et profiter de cette expérience pour apprendre des choses que je n’aurais pas apprises autrement. On en apprend beaucoup sur soi au passage !

Pour réaliser mon projet j’ai contacté des agences proposant un accompagnement à la réalisation d’un MVP (j’avais lu des bouquins sur le Lean) et j’ai bossé le sujet avec l’agence Bemyapp, qui m’a convaincue de ne pas m’embêter à développer quoi que ce soit avant d’avoir des clients (et du business finalement). Du coup, mon site, je l’ai créé sous Instapage et Typeform, en 2 jours !

Pour plus de conseils pratiques sur la création de startup, inscrivez-vous à notre MOOC Startup Tour !
Si tu pouvais remonter le temps, que changerais-tu dans la manière de réaliser ton projet ?

Marie: J’ai perdu trop de temps à m’accrocher à l’idée du site complexe et bien cher à réaliser, avec un algorithme et tout le tralala… J’étais prête à mettre toutes mes économies s’il le fallait pour le lancer, j’avais contacté plein de devs et j’ai mis le temps à m’arrêter là dessus et me dire mais pourquoi je m’accroche à ça ?

Je me suis rendue compte que c’était plus un caprice qu’une réelle nécessité. Que mes économies, je pouvais les garder pour le marketing autour de mon produit à son lancement. Et je suis vraiment contente d’avoir écouté les bons conseils de John au lieu de m’obstiner (merci Bemyapp !)

Penses-tu qu’avoir un associé développeur aurait été bénéfique ? Si oui, dans quelle mesure ?

Marie: Pas forcément, car ça ne m’aurait pas aidée à envisager les choses autrement pour me lancer plus vite. J’aurais adoré bosser sur un outil super léché mais ça nous aurait pris un temps fou de confronter nos idées, développer l’outil… Alors que là, j’ai eu l’idée le 9 janvier, le 9 mars mon site était en ligne (et on a mis 2 jours à le réaliser !)

As-tu une anecdote ? Un message à passer aux entrepreneurs et entrepreneuses ?

Marie: N’ayez pas de certitudes, l’attitude du “pourquoi pas” est bien plus bénéfique ! Acceptez de vous tromper, de changer d’avis du tout au tout, de ne pas avoir tout de suite identifié le meilleur chemin… Il faut se tromper plein de fois avant de le trouver, et c’est libérateur de le comprendre !

Dernier article de Marie: “On ne naît pas entrepreneur, on le devient

Essayez plein de choses. Rencontrez des gens dans votre domaine, pour le réseau et pour les échanges enrichissants. Mais attention à prioriser et s’organiser car il est facile de s’éparpiller quand on est dans l’euphorie du “tout devient possible” !

Qu’est-ce qu’on peut te souhaiter pour la suite ?

Marie: De pouvoir vivre de mon activité dès l’année prochaine, c’est mon objectif! :-) Mais aussi de ne pas m’arrêter en si bon chemin, de grandir via cette expérience, et d’en vivre encore plein !

Devenir entrepreneur n’est pas une fin, c’est un chemin où l’on se découvre et où on apprend énormément. C’est cette partie là qui vaut vraiment le coup à mon sens…

Merci encore d’avoir partagé ce retour d’expérience avec nous, Marie !
Excellente continuation à toi !

Que vous soyez parents ou pas, je vous invite à apprécier la qualité du site qu’a publié Marie, sans avoir eu à taper une seule ligne de code: http://wonderparents.fr.

Si vous pensez que cet article mérite d’être lu par votre entourage, cliquez sur le ❤ et partagez-le sur vos réseaux sociaux préférés !