Ecriture inclusive

Mon avis, pourquoi compliquer, inutilement ?

Pascal Kotté
Jan 30 · 3 min read

Écriture inclusive ?

C’est quoi ?

C’est pour inclure la forme non sexiste qui imposait le masculin comme neutre. Ainsi le job pour demander un·e directeur·rice peut enfin être féminisé, et éviter de devoir mettre une (*) en mentionnant que le masculin désigne autant un homme qu’une femme, au cas où quelqu’un en douterait.

Toutefois, nous aurons une véritable égalité quand autant de femmes incompétentes seront nommées à des postes importants, que les hommes le sont actuellement ! Et c’est pas demain la veille… (je cite une femme, mais laquelle?)

Mon avis !

Bof ! Je suis un révolutionnaire écoféministe qui veut renverser le pouvoir de l’esprit masculin aux gouvernes de cette planète par un esprit féminin, bien au-deçà de se limiter à une simple parité, et en fait, sans discrimination des genres. Mais je trouve pertinent cet article:

Et je rejoins Marinette Matthey: “Je suis pour la liberté, de laisser faire chacun comme il l’entend”:

Ce qui est déjà le cas actuellement…

Si l’écriture inclusive est juste un moyen de faire semblant de respecter le féminin, ce ne sera pas le moyen le plus efficace pour renverser notre gouvernance planétaire stupidement masculine (guerre, compétition, consommation, imposer…) par une gouvernance plus féminine (soutenir, prendre soin, communiquer, échanger, élever…)

Mais je ferai un effort, parfois…


Comment faire un point · Median?

Sur PC windows

Le code sur un PC est Alt-250: · (Tu maintiens la touche [alt] enfoncée, puis tu fais sur le pavé numérique, successivement : 2·5·0). Alors pleins d’articles parlent de faire le Alt+0183, tu fais comme tu veux, mais entre 250 et 0183, ou encore 00B7, y a pas photos chez moi ! (C’est le même)

Sur Macintosh

alt+Maj+f

Il est plus utile pour afficher une multiplication: 4·5=20

Pourquoi c’est important ?

De faire un point milieu et non un autre caractère, comme le tiret (-) ou un (.) bas… ?

Car les lecteurs automatiques (Text·To·Speach) pour les mal-voyants, vont très mal les digérer !

Et pour simplifier leurs vies, et bien c’est encore plus simple de laisser tomber cette complication d’une utilité douteuse… Et cela, je le trouve plus nécessaire que de pousser “LA Société” à créer des codes pour faire-valoir un semblant de reconnaissance des femmes, qui est encore largement insuffisant, et ne sera finalement pas nécessairement soutenue par cette démarche.

Entre misogynie et faire-valoir !

C’est parfois à la limite de l’acceptable, voir au-delà !

Comme les cercles du Rotary club, qui ont été condamnés à accueillir des femmes et à leur interdire de les interdire, aux USA. En Suisse, cela reste possible de faire des clubs masculins, féminins, ou mixes. Mais par contre, aux USA, il est autorisé de créer des Clubs où seules les femmes sont autorisées ! Cherchez l’erreur !

Est-ce que cela rend les USA plus inclusifs envers les femmes ? Pas plus qu’en France à priori, aucun président femme, jamais… Au moins, il y a eu un homme de couleur…

Suisse Romande

Espace Francophone pour l'innovation sociale et digitale

Pascal Kotté

Written by

Réducteur de fractures numériques, éthicien digital, Suisse romande.

Suisse Romande

Espace Francophone pour l'innovation sociale et digitale