eVoting, ou pas ?

Le vote électronique en Suisse !

Une solution logicielle OPEN, d’intérêt public, dans les mains d’une SA privative, ayant mandat de devenir rentable, pour être mieux commercialisable… Première décision, remettre CLOSED un code initialement ouvert.

Sommes-nous en progression, ou en régression ?

Mais ce sera pour des raisons de sécurité… Diront-ils ! Les (prétendus) experts informaticiens qui prétendront cela devront me l’expliquer, longuement (je suis un expert).

“La Poste ne fait aucune concession en termes de sécurité de vos données. Différents mécanismes intégrés au système ainsi que des dispositifs techniques et de chiffrage spéciaux veillent à assurer la sécurité et à se prémunir contre tout abus au cours des scrutins électroniques.” (https://www.evoting.ch/fr)

Cantons partenaires

En 2000 déjà, la Chancellerie et le Conseil fédéral ont décidé de poser les bases de l’introduction du vote électronique en Suisse. Le système de vote électronique de la Poste est opérationnel depuis 2016. Les cantons suivants l’utilise déjà:

Fribourg

À Fribourg, les Suisses de l’étranger peuvent voter par voie électronique depuis le scrutin du 27 novembre 2016. Depuis l’automne 2017, les citoyens résidant en Suisse ont aussi cette possibilité dans certaines communes faisant l’objet d’un essai pilote.

Neuchâtel

Neuchâtel utilise le système de la Poste sur son portail cantonal «Guichet unique» depuis le scrutin du 12 février 2017.

Thurgovie

Dans le canton de Thurgovie, les Suisses de l’étranger peuvent voter par voie électronique depuis le scrutin du 23 septembre 2018.

Bâle-Ville

Le canton de Bâle-Ville utilise le système de la Poste depuis le scrutin du 10 février 2019 et propose le vote électronique aux Suisses de l’étranger et aux personnes souffrant d’un handicap. Les citoyens résidant en Suisse seront progressivement en mesure de bénéficier de ce système.

Saint-Gall

Le canton de Saint-Gall prévoit d’utiliser le système de la Poste pour la première fois le 30 juin 2019, à l’occasion des votations cantonales. Celui-ci sera mis à la disposition des Suisses de l’étranger ainsi que des citoyens résidant en Suisse dans certaines communes faisant l’objet d’un essai pilote.

Glaris

Le canton de Glaris a opté pour le système de la Poste début 2018. La date d’introduction n’est pas encore définie.

Grisons

Le canton des Grisons prévoit d’utiliser le système de la Poste pour la première fois en 2020 et souhaite proposer le vote électronique aux Suisses de l’étranger ainsi qu’aux citoyens résidant en Suisse.


Premiers résultats:

Des experts ont découvert une faille d’envergure: la vérifiabilité individuelle, qui permet à un utilisateur de vérifier que son vote a été correctement déposé dans l’urne électronique, ne fonctionne pas. Mais le pire, comme le relève Adrienne Fichter, journaliste pour le média alémanique Republik, c’est que cette faille ne fait même pas partie à l’origine du périmètre d’investigation auquel La Poste et Scytl ont accepté de soumettre leur système. En somme, si des utilisateurs n’avaient pas eu la bonne idée de copier le code source afin de pouvoir le consulter sans accepter les conditions d’accès restrictives et partielles, cette faille n’aurait pas pu être découverte dans le cadre de ce stress test.” 
Nous rapporte Grégoire Barbey (avec nos remerciements)

Va-t-il falloir que le peuple devienne plus sage et instruit que ses propres élus, pour pouvoir les remettre au pas ? (Pascal Kotté)

Je crains, que notre devoir citoyen, soit de signer cette pétition:

Mais comment se fait-il que nous en arrivions là ?

Nos élus sont-ils des N00B, ou des vendus ?

Qu’est-ce qui gouverne nos décisions ?

  • la sagesse ou le rendement ?
  • L’altruisme ou l’égocentrisme ?

Nos informations, et nos datas ?

Les informations partagées, les données, deviennent-elles des outils de manipulations massives, ou lieu d’éclairer nos regards ?

Nous rejoindre ici pour en causer : (22+23 mars 2019 Genève) https://hackdays.sparkboard.com/project/5c67f56d237ba900244a74c1

Regards et historique

2019–03–12: Grégoire Barbey

ICT journal

2019–02–25

2019–02–20 (TdG Réactions à Neuchâtel)

2019–01–25 (communiqué de presse ats/nxp ?)

2018–11–28 Genève abandonne sa solution pourtant “Open source”

Mais lâchée par les autres cantons et surtout par la confédération, Genève ne fera pas cavalier seul pour les 2.6 Millions supplémentaires requis pour le dernier ‘update’.

2018–09–11 (Katy Romy sur SWI)

Depuis, la solution “Open source” Genevoise a jeté l’éponge. Face aux exigences de la confédération ?