Il y a polémique pour les robots, entre pessimistes et optimistes

Pascal Kotté
Jan 27, 2016 · 2 min read

Il ne s’agit pas simplement des robots, mais principalement des algorithmes, en réalité des ordinateurs. La loi de Moore n’est pas démentie depuis plus de 40 ans. Une autre perspective de cette Loi est l’impact sur les capacités de calculs des systèmes numériques: Notez que cette gentille courbe ci-dessous, est sur une échelle verticale logarithmique, et donc, l’augmentation de x 100'000 (10 puissance 5) à chaque graduation est juste vertigineuse !

2025, 2030 n’est plus si loin désormais…

En combinaison des ‘Big data’ avec les capacités de ‘Deep learning’, la puissance de calcul est associée à la profondeur des détails récupérer sur tout, et sur tous… Les ‘IA’ (Intelligences Artificielles) sont toujours aussi stupides, mais capables de prendre des décisions plus pertinentes que bien des analystes humains, et de plus en plus efficacement. A quand une dictature des algorithmes? Ou bien n’est-ce pas déjà débuté?)

La plupart des emplois concernés qui sont mentionnés, ne sont pas nécessairement ceux auxquels on pense de prime abord:

  • Chauffeurs, cela devient une forte possibilité, et à court terme (10 ans?)
  • Réceptionnistes, vendeurs, centre d’appels, …
  • Assistants juridiques
  • Une partie des activités du médecin généraliste

Il est clair que cela cela va engendrer des mutations, des transformations accélérées de métiers, des création de nouveaux métiers… Mais je ne partage pas l’optimisme de croire que cela va en créer autant qu’en supprimer.

Nous devons désormais “apprendre” à tous les âges. Une grande agilité “intellectuelle” est nécessaire.

Du coup, l’idée de libérer l’humain de l’esclavagisme moderne du travail nécessaire pour pouvoir simplement “survivre”, en instaurant un Revenu de Base Inconditionnel (RBI), comme cela a été rejeté en Suisse en septembre 2016, devient une perspective à réfléchir avec intensité !

Et si c’était possible, d’alléger le temps de travail des humains, pour leur fournir des espaces pour partager et éduquer leurs enfants, mieux ? Pour créer des nouveaux services, des moments de partages, de créations artistiques et spirituelles ? De l’intelligence et de la culture ?

Après tout, les hommes préhistoriques (de la bonne période) ne travaillaient que 3 à 4 heures par jour pour subvenir à leurs besoins, d’après les historiens.

Suisse Romande

Espace Francophone pour l'innovation sociale et digitale

Pascal Kotté

Written by

Réducteur de fractures numériques, éthicien digital, Suisse romande.

Suisse Romande

Espace Francophone pour l'innovation sociale et digitale

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade