Le prix de l’inégalité, des IA au secours des hommes ?

De l’humain au digital

Avec un positionnement vers le “Durable” (Sustainable), on peut se demander pourquoi je n’ai pas rejoint les “verts” ?

Mais lesquels ? Ceux de gauche, ou de droite ?

Avec mon positionnement “Responsable” (Fair Trade), on pourrait me croire relativement “social”. Mais non, même si je suis fondamentalement humaniste ! Notre humanité est un tout, une pluralité, et cette diversité est notre richesse à préserver.

A bas la pensée unique ! l’uniformisation, le conformisme, les vérités établies, la connaissance absolue, et toutes nos bêtises qui en dérivent !
Nos savoirs d’aujourd’hui, seront nos croyances de demain.

L’ensemble des acteurs humains doivent travailler ensemble vers un “vrai progrès”, celui qui permet à tous le monde de (sur)vivre, puis à ceux qui le méritent, de trouver le bonheur… C’est pourquoi j’ai choisi:

Le point le plus éloigné possible de tous les extrémismes !

J’ai rejoint le centre “Vaud libre”, via L’Union Pulliérane.

Quand à mon côté revendicateur “Social”, c’est justement pour sauvegarder notre économie, et lui donner un avenir. Jetez donc un œil sur cet ouvrage instructif, que je préfère encore à J. Rifkin (pourtant pas mal non lus ;)

Quoique, d’après Stephen Hawking, l’humanité est vouée à disparaître, quand nous aurons mis au point une véritable intelligence artificielle (IA).

C’est une des possibilités… Que ce soit :

Je leur préfère un scénario “La Belle Verte” (Coline Serreau) [++ tout âge]

Mais avec la Suède et les USA qui travaillent sur les “robots tueurs”, on peut se poser de sérieuses questions:


C’est en fait une infinité de possibles qui s’offre à notre humanité. Mais il est tout à fait envisageable, par effet papillon, que ce futur puisse se jouer ici, et maintenant. Surtout quand nous sommes dans la transition entre deux ères de notre histoire. Nous quittons l’ère industrielle, pour entrer dans une nouvelle ère historique (digitale ? Les ebook d’histoire du futur ne sont pas encore enregistrés). Il suffit alors de petites actions, ou de non-actions, d’un laisser-faire, pour que l’avenir de nos enfants bascule du paradis au cauchemar… Ou pas !

Peut-être !

Personnellement, que la vraie IA sera possible ou pas, n’est plus la question. La bonne question est: Quand ? Et la difficulté sera de déterminer quelle sera “la première”. Kasparov battu en 1997 aux échecs par Deep Blue. Il y a encore 5 ans, la plupart des experts me disaient qu’il sera impossible à l’ordinateur de battre un humain au jeu de Go. Un article de 2013 le mentionne encore:

Et en 2016, le meilleur joueur de go au monde tombe devant l’ordinateur.

Après la première manche, Lee Sedol pensait avoir encore une chance sur deux… Mais plus jamais, l’humain ne supplantera la supériorité du robot.

Lee Sedol arrivera à remporter uniquement la 4ème manche, sur les 5

Ne nous y trompons pas, AlphaGo n’est toutefois pas une vraie IA. C’est une machine “Deep learning”. Ce qui permettra aux ordinateurs, entre autres, de devenir d’excellents médecins généralistes et très probablement de développer “enfin”, une prévention efficace…

Contrairement au simulateur d’échec, qui calcule toutes les possibilités pour évaluer la meilleure, les “Deep learning” accumulent de “l’instinct”, par apprentissage et répétitions… (En imitant un réseau neuronal)

Et si l’humanité n’était limitée que par sa volonté de tout “contrôler” ? De comprendre tout, de mettre tout dans des processus définis. Le terrible héritage de Descartes, en sus de nous avoir séparé et détaché de la nature.

La fractalisation de notre monde, pour le réduire à des composants chimiques connus, nous en fait oublier toute la subtile diversité, la richesse. Notre prétention à le maîtriser se retourne contre nous, et nous oblige à l’humilité.

Ce cartésianisme est probablement moindre dans les pays asiatiques, au milliers de caractères subtils et jamais totalement maîtrisés (sauf par des ordinateurs?), et nous, limités à nos 25 caractères… (Dixit MEB)


Facebook aussi travaille sur ses propres IA, capable de prédire la probabilité de rupture amoureuse, lors de la déclaration “en couple”, officialisée dans Facebook. Mais cela ne leur sera pas annoncé, car ce n’est guère “vendeur” et fausserait probablement le résultat. Les utilisateurs sont des cobayes, sans même le savoir. Nous commençons seulement à douter au sujet de ce Big data... Après tout, nous avons coché la case “j’accepte” ! (voir aussi notre projet Digital Responsibility). Avec plus de 1 milliards de profils enregistrés et actifs, il y a de quoi apprendre sur l’humain, en profondeur…

EX Machina (2015)

Alors, espérons que les premières IA seront bienveillantes envers les humains. Là où notre “stupidité collective” n’arrive pas à nous sortir de la faim dans le monde, des conflits en augmentation, sans parler des destructions et de la pollution… Peut-être que l’homo-digitalis, y réussira-t-il ?

A.I. de Spielberg (2001)

Cloudready.ch propose de se rencontrer pour réfléchir à ce genre de chose, avec les meetup de www.Tech4good.ch sur la Suisse romande et France voisine, pour créer de l’intelligence, collectivement.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.