Liberté — Liberty

C’est quoi, La liberté? Et comment évaluer nos libertés?

Pascal Kotté
Dec 8, 2019 · 6 min read

On se libère en se libérant des illusions de libertés!

Photo by Benjamín Hazael Rojas García on Unsplash

La liberté, c’est déjà de se libérer de soi-même!

Réduire nos peurs, nos anxiétés, nos angoisses…

“La peur n’empêche pas de mourir, elle empêche de vivre!” (Naguid Mahfouz)

Pour se libérer de nos peurs, il nous faut du courage, et regarder les choses en face: La Zététique peut nous y aider.

Puis, acquérir de la sérénité et de la solidarité, surtout si les changements nécessaires ne sont pas seulement individuels, mais sociétaux.

Courage pour demain

Lucidité et bienveillance pour servir une cause commune, car seul, nous n’existons guère.

Méditations et exercices d’empathies, seront des briques fondamentales pour l’humanité de demain…

Raison d’être et valeurs

Or nous avons besoin d’une solide raison d’être,

et il faut ensuite une éthique des comportements sociaux…

Puis se libérer du regard des autres!

Relations avec les autres

Le respect des autres, pour obtenir le respect pour soi, et de soi-même.

Des schémas sociaux liberticides

Voici la carte des législations nationales concernant l’homosexualité dans le monde. Est-ce un problème des états? Ou un problème culturel?

Et pourquoi est-ce un problème?

Nos ignorances et nos peurs, combinées, nous entraînent dans les constructions de schémas sociaux, qui peuvent aller jusqu’à des actes profondément nocifs et liberticides, dans des schémas de violences collectives inouïes. J’appelle cela: Nos stupidités collectives, essentiellement grâce à des biais cognitifs de renforcement (cf. http://zetetique.kotte.net).

Et finalement, cela ressemble bien à la carte des libertés maintenue par l’ONG freedomhouse.org: Freedom in the World 2019 Map

Ploutocraties vs Démocraties

La prise de contrôle sur les Médias

La manipulation des états, et des populations, à travers des outils qui sont apparus en 1957, avec le génie Edward Bernays. C’est l’ère du Néo-marketing, pour donner naissance à un Néolibéralisme débridé…

Et cela me fait penser à la citation d’Aldous Huxley.

Et cela continue:

Des états protecteurs nocifs!

J’avais recommandé de ne pas voter pour la surveillance massive, désormais autorisée aussi en Suisse:

“Ce n’est pas car nous n’avons rien à cacher, que nous devons autoriser la surveillance massive de notre vie privée, cela reviendrait à dire que la liberté d’expression est inutile, quand vous n’avez rien à dire !” [E.Snowden]

Voici mon analyse des textes d’un représentant d’une proposition de démocratie supposée “ouverte” très discutable :

Une recommandation de lecture par Raymond Morel

Avec une prise de contrôle de l’Internet

http://www.as-map.com/1984-was-not-a-manual

Illustration de la société panoptique, vers la société de contrôle, ou de la surveillance. Merci Arnaud Velten!

Démocraties?

La vraie démocratie, c’est quand nous allons chercher l’avis de tous, y compris ceux qui ne savent pas lire ! cf. www.Datagueule.chDémocratie(s)?

https://peertube.fr/videos/watch/playlist/ddf23ca5-621c-404c-b4ca-faf4b3b60ec5?videoId=0b04f13d-1e18-4f1d-814e-4979aa7c9c44

Une organisation fondée sur la confiance vs la méfiance!

Des services publics, privatisés et corrompus

Les limites de la liberté!

La déontologie

C’est justement ce qui manque entreprises commerciales, car c’est totalement limité à rester dans la légalité. Quand aux multinationales, elles déménagent simplement l’activité illégale ici, pour la faire ailleurs. Elles agiront ensuite, pour manipuler les masses, les médias, et in fine, les politiques.

La liberté ne s’arrête pas là où commence celles des autres, elle débute quand tu te seras assuré de la liberté de tous les autres! (Pascal Kotté)

La censure

Pas de libertés, sans censure. Le seul problème, par qui? Sur quelles bases?

Et de côté-là, on est mal parti. Les autorités exigent de Facebook, Twitter, et Google, d’assurer cette censure… Hors, ce sont les autorités qui doivent assurer la censure et de préférence déléguer à une organisation d’utilité publique indépendante de l’état, comme des associations de journalistes déontologiquement engagés et correctement formés à l’esprit critique et aux limites légales (avec une plateforme collaborative globale, open source et open data par exemple, pour être réutilisable par tous les états et associations).

Il est certain que la censure doit être “minimale”!

Une autre approche, pratiquée sur *Diaspora par exemple, est la censure par les lecteurs: Via un ‘flag’ dénonciation, relayant les publications aux administrateurs et curateurs de chaque plateformes. Ce qui permet la diffusion de contenus, qui peuvent être censurés dans un ‘node’ (un serveur) mais pas dans un autre. Un avantage culturel, et à la fois une infobésité mal optimisée de plus.

Facebook utilise aussi un mécanisme de flag, mais assure des filtrages massifs, via des sous-traitants philippins. Mais rassurez-vous, les IA vont nous sauver et mieux censurer! — (Je plaisantais, mais pas à moyens termes…)

L’esclavage moderne

Le CDI c’est un “Contrat D’esclavage Inconditionnel”, où la salarié est déchargé de sa responsabilité citoyenne personnelle, au profit d’une personne morale, son employeur, souvent à buts lucratifs, et dont la déontologie se limite à simplement respecter la légalité. Quand aux multinationales, en plus de financer des lobbyistes, elle va simplement déplacer ses activités de ce qui est illégal dans un pays A vers un pays B, surtout si en plus c’est moins cher…

Cf. http://esclave.kotte.net

Où se situe ta vraie liberté, quand une société te condamne à devoir accepter n’importe quel travail pour te permettre simplement de subsister?

Il existe aussi le vrai esclavage, qui n’a pas encore été éradiqué de cette planète

TK (à compléter — article à venir de Alain Marie…?)


Suisse Romande

Espace Francophone pour l'innovation sociale et digitale

Pascal Kotté

Written by

Réducteur de fractures numériques, éthicien digital, Suisse romande.

Suisse Romande

Espace Francophone pour l'innovation sociale et digitale

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade