Sur les Internets
Published in

Sur les Internets

Sur les Internets #20 — « On n’est pas carré, on est hexagonal »

Focus sur les meilleurs formats de storytelling. De l’humain, de la poésie et de l’humour. Mais pas que.

— « Sur les Internets », c’est une sélection des meilleurs formats innovants et créatifs. Pour vous abonner, c’est par ici.

1. Le slam de la SNCF

En résumé — La SNCF vient de sortir sa nouvelle campagne, « Pour nous tous ». Une vidéo d’1 min 30 comme un portrait de la France et des Français, sur fond d’un très beau slam de Gaël Faye.

Pourquoi c’est intéressant — Parce que c’est poétique et drôle à la fois. Que le slam créé tout de suite un lien d’intimité. Et que les pubs qui suscitent de l’émotion ne sont plus si nombreuses. Un autre exemple : la vidéo de la toute jeune marque Talm, “to all the mamas”.

Florent Pergoud s’était amusé en avril à tester un concept de bulletin météo automatisé pour Hugo Décrypte

2. Hugo Décrypte pimpe ses stories avec du code

En résumé — Hugo Décrypte a testé un nouveau format pendant les JO de Tokyo : des stories Instagram générées automatiquement grâce à du code.

Pourquoi c’est intéressant — Parce qu’on peut désormais créer des vidéos à partir d’une ligne de code.

Concrètement, le développeur derrière le projet, Florent Pergoud, a créé un script qui récupère des données via une API puis, grâce à l’outil Remotion, permet simplement — avec une ligne de commande en React — de créer et uploader automatiquement une vidéo.

Cette technique lui a permis d’expérimenter d’autres formats :

On voit assez bien le potentiel créatif qu’il peut y avoir pour partager des contenus répétitifs. Comme les trackers.

Pour aller plus loin — Le New York Times a lui aussi utilisé du code pour créer ses dataviz en stories pendant les JO.

3. Good morning, world !

En résumé — Pour se différencier des autres destinations touristiques aux paysages tout aussi exceptionnels, la Nouvelle-Zélande a imaginé une campagne de com’ pour promouvoir ses sites naturels … mais aussi l’hospitalité des Kiwis.

L’idée ? Jouer sur le fait que les Néo-Zélandais étant les 1ers sur la planète à voir le soleil se lever … ils peuvent aider à donner le ton de la journée pour le reste du monde.

L’opération “Good morning, world” est née. Chaque matin, pendant 365 jours (!), une vidéo d’un citoyen, filmé depuis l’endroit qu’il préfère, a été publiée. Pour souhaiter une belle journée au reste du monde.

Pourquoi c’est intéressant — C’est la sincérité de la démarche qui a fait la différence :

  • Une stratégie de long terme plutôt qu’un buzz, en prenant le parti de publier chaque matin. Fun fact : chaque vidéo a été déclinée en 8 formats différents et sous-titrée en 6 langues. Soit près de … 2 700 versions.
  • Des vidéos plus spontanées et authentiques que n’importe quel guide de voyage, en ne faisant témoigner que des vrais citoyens plutôt que des acteurs. Et sans le moindre script.

Pour aller plus loinLe débrief’ de la campagne.

Reeder 5 — Source

4. Le comeback des flux RSS

En résumé — La néo-banque Memo Bank fondée par des anciens de Captain Train vient d’ajouter des flux RSS sur son site.

Cela peut paraître curieux en 2021. Pourtant, Memo Bank y voit une opportunité pour créer un lien direct avec ses abonnés. Sans dépendre des algorithmes des réseaux sociaux. Et sans saturer les boîtes mails.

Pourquoi c’est intéressant — Le comeback des flux RSS continue de s’amorcer doucement mais sûrement. En décembre dernier, Substack annonçait “Substack Reader”, un lecteur RSS pour lire ses newsletters et désengorger les boîtes mails.

Pour aller plus loin — Si vous cherchez le meilleur lecteur de RSS pour Mac/iOS : Reeder. Avec une promesse qui résume assez bien la raison du retour à la mode des flux RSS : “keep control of your news reading”.

5. Comment Viktor a boosté la participation électorale

En résumé —1 million de Néo-Zélandais vivent à l’étranger. Mais seul 1 sur 10 vote. Alors en novembre dernier, en amont de ses élections, une asso apolitique, Every Kiwi Vote Counts, a lancé une campagne pour les convaincre de se rendre aux urnes.

Le pitch ? Un scénario parodique où un hacker russe, Viktor, expert pour influencer les élections, aurait été appelé à la rescousse. Le message ? Expat’, pas besoin de VPN pour peser sur l’issue du scrutin.

Les canaux ? Des publicités Facebook et Instagram ciblées (une 40aine au total) mais aussi des camions avec de grandes affiches sillonnant les capitales qui comptent le plus de Kiwis, comme Londres.

Pourquoi c’est intéressant — Parce que, pour une fois, on peut mesurer les effets concrets de la campagne : +24% d’inscription et +42% de votes chez les expatriés. L’agence à l’origine de la campagne estime qu’elle a réalisé au total 80 millions de vues (un chiffre évidemment difficile à vérifier).

Pour aller plus loinLe débrief’ de la campagne.

6. Master ès storytelling

En résumé — Un café australien, “Story Espresso”, a eu l’idée surprenante de mettre des morceaux de fictions (inachevées) sur chacun de ses supports : gobelets, paquets de café et même serviette en papier ou ticket de caisse.

Pourquoi c’est intéressant — Parce qu’il y a une logique : le café est le lieu de rencontres où s’écrivent beaucoup d’histoires. Story Espresso a donc joué la carte du storytelling à fond et en est a fait une vraie stratégie éditoriale. Et une marque de fabrique. Cela créé un lien avec ses habitués, comme à la belle époque où l’on retrouvait jeux et histoires sur les paquets de céréales.

Pour aller plus loinL’étude de cas.

7. Le sport à la carte

En résumé — Construire la page d’accueil du sport. C’est l’ambition du média américain The Athletic fondé en 2016 et qui compte aujourd’hui plus d’1,2 million d’abonnés payants.

Pourquoi c’est intéressant — Son appli répond à un double défi :

  • comment redonner aux lecteurs la main pour ne pas se retrouver noyés sous une masse d’actu mais suivre celles qui les intéressent vraiment ?
  • comment mieux couvrir les compétitions sportives en direct ?

La réponse de The Athletic est dans sa stratégie “fully customized”. L’application reprend le meilleur de Twitter en permettant de s’abonner à ses équipes, championnats ou journalistes sportifs préférés. Elle distingue ensuite 2 temps de consommation de l’info :

  • un feed avec de l’actu froide (articles, podcasts …),
  • un onglet “live” pour suivre les matchs (scores, commentaires de journalistes façon tweets), avec accès rapide à ses favoris.

Pour aller plus loinL’étude de cas.

8. L’art d’engager une communauté

En résumé — Un simple tweet. Le streameur Étoiles a eu l’idée de demander début août à ses abonnés « le » fait de culture générale improbable qu’ils connaissent et que la majorité des gens ne sait pas. Baladez-vous dans les commentaires : on y apprend plein de choses.

Pourquoi c’est intéressant — Pour l’effet boule de neige de la question ouverte : son tweet a reçu plus de 7 000 réponses et 40 000 likes. Une manière toujours intelligente d’exploiter le côté social des plateformes autrement que par une parole descendante ou des questions fermées (quizz, sondages etc.).

Pour aller plus loin — Autre exemple : la journaliste littéraire du Figaro Alice Develey.

Bonus — La pépite visuelle

Sainsbury’s, la deuxième plus grande chaîne de supermarchés au Royaume-Uni, a partagé les archives de ses packagings vintage des années 60–70.

Colorés, graphiques et modernes (pour l’époque). Un coup de génie du designer Peter Dixon. Une très bonne source d’inspiration : régalez-vous.

Crédit : Jérôme Dubois pour le Monde

C’est peut-être un détail pour vous mais …

  • La com’ politique en 2027 — Dans une mini fiction pour le Monde, Delphine de Vigan imagine un YouTubeur candidat à la présidentielle. Et ce à quoi pourrait ressembler le futur de la com’ politique sur les réseaux sociaux. Pour le meilleur et pour le pire. À lire.
  • @Twitter — Bloomberg s’intéresse à la strat’ éditoriale du compte Twitter … de Twitter, entre humour et messages plus engagés. Avec dans l’arrière-cuisine une équipe qui brainstorme dans un Google doc avec 300 brouillons de tweets.
  • La manière intelligente d’aller sur TwitchTF1 a noué un partenariat avec un streameur autour de l’une de ses émissions cultes, Koh Lanta.
  • Not a vanity metric — Le Guardian Australia a sorti une vidéo pour expliquer la crise afghane sur TikTok. Carton plein : plus de 4,6 millions de vues. Mais c’est surtout le qualitatif qui est intéressant. Car les internautes qui sont ensuite allés lire l’article complet sont ceux dont le temps de lecture est le plus élevé.
  • NetflixCon — Netflix a annoncé Tudum, un évènement mondial dédié à ses fans le 25 septembre prochain, diffusé non pas sur la plateforme mais sur YouTube, Facebook et Twitch (avec possibilité de le co-streamer). Les plateformes de streaming multiplient ces formats virtuels pour présenter en exclu leurs programmes directement à leurs fans. Ex : Disney+ lors du National Streaming Day en mai ou la 1ère Geeked Week de Netflix en juin.
  • Les carrousels sur Instagram — Les slides de vulgarisation de l’actu ou de militantisme ont le vent en poupe depuis 1 an. Un bon exemple avec ce post viral (notamment grâce au partage en story par la chanteuse Angèle) sur la situation en Afghanistan.
  • Direct-to-fansDe nouvelles (micro)communautés apparaissent sur WhatsApp. Pour 10$/mois, les internautes peuvent s’abonner au groupe de leur chef favori, dans lequel il partage ses recettes, astuces et échange entre passionnés de gastronomie. Un moyen pour les chefs souvent très suivis sur Instagram de monétiser leur audience.
  • Spontané — Paul McCartney aurait pu faire un simple tweet, écrit, sur le décès du batteur des Rolling Stones, Charlie Watts. Il a fait mieux.
  • L’art du teasing à la PNL — Kendrick Lamar sort de 4 ans de silence avec un site énigmatique, minimaliste et original pour annoncer son prochain (et dernier ?) album.
  • Bulletin (de naissance) — Si vous vous intéressez aux bonnes pratiques de newsletters, plein de bonnes idées à aller piocher dans les décryptages de Bulletin sur LinkedIn.
  • Retour aux basiques d’Instagram — Si vous aussi vous êtes chafouin(e) de l’évolution d’Instagram (algo opaque, obsession du compteur de likes, fonctionnalités gadgets …), cette nouvelle appli destinée aux amateurs de photos est en train de monter.

C’est tout pour aujourd’hui.

Pour recevoir le prochain numéro, abonnez-vous ! C’est gratuit. Et ça arrive tranquillement toutes les 2 semaines dans votre boîte mail.

Un format sympa ? Un partenariat ? Une question ? Venez m’en parler par mail, sur Twitter ou LinkedIn.

The New Yorker — 2015 mais toujours d’actu ✌️

--

--

Formats innovants & créatifs vus sur les Internets. Toutes les deux semaines dans votre boîte mail → https://t.co/G5upIk0WRN?amp=1

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store
Kéliane Martenon

Kéliane Martenon

Internet, startups & formats innovants • Précédemment, chef(fe) des Internets de Bruno Le Maire.