Sur les Internets
Published in

Sur les Internets

Sur les Internets #21—Back (to basics)

Pour cette rentrée, focus sur les meilleurs formats pédagogiques : on parlera d’info, de transparence et de design. Mais pas que.

— « Sur les Internets », c’est une sélection des meilleurs formats innovants et créatifs. Pour vous abonner, c’est par ici.

1. L’art de pimper un rapport annuel

En résumé — La startup américaine Contra a interrogé plus de 10 000 freelances et sorti juste avant l’été son 1er rapport annuel. Et, sincèrement, il mérite le coup d’oeil : “The State of independance 2021”.

Pourquoi c’est intéressant — Parce qu’ils maîtrisent l’art de sortir un rapport de façon tellement plus cool qu’un bon vieux pdf : un véritable showcase interactif où graphs et typo s’animent au fil du scroll. Les données sont claires et instructives, avec juste ce qu’il faut d’analyse. Et un design très propre. Bref, c’est malin pour donner vie de façon sexy à des données.

2. La 1ère conférence de rédaction sur Twitch

En résumé — Début septembre, Hugo Décrypte a tenu sa première conférence de rédaction en direct sur Twitch.

Pourquoi c’est intéressant — Si d’autres média s’étaient déjà essayés ponctuellement à une diffusion en direct d’une conférence de rédaction, 2 différences notables ici :

  • Là où les diffusions se faisaient sur Facebook ou YouTube, plaçant l’internaute en simple spectateur, qui dit Twitch dit interactivité. Sans surprise, Hugo Travers en a pleinement tiré partie en sollicitant régulièrement l’avis de ses abonnés (ex : sondages sur la vignette des actus du jour ou pour savoir s’ils couvrent trop Zemmour ou non).
  • Ce n’est pas juste un coup de com’ mais un exercice qui se veut pérenne (tous les jeudis à 17h) et donc une démarche sincère de transparence sur les coulisses du travail journalistique.

3. Le logiciel de design secret de la Formule 1

En résumé — L’agence qui a imaginé en 2017 la nouvelle identité de la Formule 1 a développé un logiciel permettant d’automatiser (en partie) la production de ses visuels.

Pourquoi c’est intéressant — Le logiciel, qui passe en réalité par TouchDesigner avec une interface personnalisée (pour ceux qui veulent creuser), permet d’appliquer en quelques minutes les bons traitements de couleurs, texture, mouvements aux photos et vidéos. 2 avantages majeurs :

  1. Un gain de temps jugé colossal quand on sait que la Formule 1 produit pas moins de 500 déliverables par an (visuels et vidéos pour les réseaux sociaux, branding des podiums ou des abords des Grands Prix, campagnes d’affichage …) et que ces opérations prenaient parfois plusieurs jours
  2. Une manière pour l’agence de rendre les équipes internes de la Formule 1 comme ses partenaires autonomes sur la production, sans porter atteinte à la cohérence de l’identité visuelle. Et de libérer du temps pour les créatifs pour des tâches plus complexes.

4. Cas d’école (de fans)

En résumé — Netflix a lancé un concours pour trouver le plus grand fan de la Casa de Papel. Le dispositif ? Un site dédié avec un quizz chronométré pour tester ses connaissances sur les moindres détails de la série, un champ de texte pour expliquer pourquoi on estime être le fan ultime et, pour les finalistes, un jeu immersif “conçu par le Professeur”.

Pourquoi c’est intéressant — C’est une parfaite transition entre la sortie de la première partie de la saison 5 cet été et la seconde partie qui sera dévoilée début décembre. Et qu’il y a fort à parier que l’heureux élu participe à une opé de com’ de la plateforme à ce moment-là. Car après tout, quels meilleurs ambassadeurs que les fans eux-mêmes ?

5. Ils se tapent l’affiche

En résumé — Des étudiants berlinois ont développé une application, “Face the Facts”, qui permet de scanner des affiches électorales et d’avoir toutes les informations sur un candidat : données Wikipedia, prises de position, votes …

Pourquoi c’est intéressant — L’application fonctionne grâce à une combinaison de reconnaissance faciale et textuelle : elle repère le visage d’un candidat et son nom et la relie à une base de données de plus de 3 000 candidats à l’élection fédérale allemande. Au-delà des affiches, l’appli est utilisable également pour des émissions TV ou des tables rondes, si le nom du candidat est affiché.

Pour aller plus loin — Les étudiants réfléchissent déjà à de nouvelles fonctionnalités, notamment la possibilité de s’abonner à des politiques pour être notifié de leurs actus (initiative législatives, votes, discours, articles etc.).

6. Dis-moi ce que tu recherches …

En résumé — Des chercheurs se sont appuyés sur l’analyse des recherches Google pour comprendre ce qui intéresse le plus les internautes en Allemagne avant les élections fédérales : c’est le projet Search Stream.

Pourquoi c’est intéressant — Ils proposent un tableau de bord de l’opinion publique allemande avec 2 types de données :

  • L’évolution de l’intérêt pour les différents partis politiques au cours des 12 derniers mois et par rapport à la dernière élection. On remarque par exemple que la CDU et les Verts ont attiré beaucoup plus d’attention en 2021 qu’en 2017.
  • Les thèmes, et donc préoccupations, les plus recherchés parmi une quarantaine de sujets (éducation, protection des données, chômage …) dont on peut comparer l’intérêt.

Bonus — Les petits détails qui font la différence ? Les boutons en bas à droite des graph, pour générer des screenshots, animations et même carrousels.

7. Le sens du show

En résumé — Pour l’ouverture de la saison de football américain, l’équipe des Carolina Panthers s’est lancée dans un show en réalité mixte (réalité virtuelle + réalité augmentée) mettant en scène sa mascotte bondissant dans le stade pour arracher la bannière de leurs adversaires.

Pourquoi c’est intéressant —Même si ce genre de tech devient de plus en plus accessible (d’autres équipes l’utilisaient déjà en 2019 par exemple), cela reste toujours surprenant. Et, surtout, fait assez rare pour être souligné : cela fait son effet aussi bien pour les fans dans le stade, qu’en TV et sur les réseaux sociaux (près de 6 millions de vues juste sur Twitter).

Focus — Comment les jeunes s’informent

En résumé — #UseTheNews est un projet lancé en Allemagne qui associe média, pouvoirs publics et chercheurs pour comprendre comment s’informent les jeunes, quelles sont leurs frustrations vis-à-vis des média traditionnels et leurs attentes. Un rapport de 78 pages vient d’être publié avec les leçons d’une étude auprès de 1 500 jeunes et un retour d’expérience sur de nouveaux formats testés par des média cette année.

Pourquoi c’est intéressant ? —Le constat n’est pas surprenant (tldr : “les jeunes” n’existent pas ; les usages diffèrent suivant l’âge et le niveau d’études ; les sujets qui intéressent le plus sont les infos insolites, l’écologie, la justice sociale et l’info locale). En revanche, les pistes d’amélioration des média et les retours d’expérience sur des formats méritent de s’y attarder.

1. Des idées d’amélioration

  • Info > édito — Préférer les faits bruts aux opinions.
  • Niveau de langue et jargon — Utiliser des mots simples, pour être accessible au plus grand nombre.
  • Tiroirs — Proposer différents niveaux d’entrée en fonction du niveau de connaissance que l’on a déjà sur une actualité (redonner le contexte ou l’historique, expliciter ou non certains termes, aller plus loin pour ceux qui sont déjà calés …).
  • Mute — Permettre de masquer des actualités que l’on considère trop traitées par les média ou sur lesquelles on s’estime suffisamment informés.
  • Envers du décor — Éduquer sur la façon dont fonctionnent les média en montrant les coulisses du travail journalistique.

2. Des expérimentations de formats

  • Raconter l’actu en memesSur Instagram, la radio publique allemande DASDING poste des memes décalés (captant immédiatement l’attention dans le fil) … mais avec de l’info sérieuse en légende du post. Parfait équilibre entre fun et sérieux pour un média.
  • Flash info et coulisses — Là aussi, un bon équilibre trouvé par Tagesschau, le plus ancien JT allemand, sur son compte TikTok : il alterne des décryptages d’info et des coulisses de plateaux et animateurs vedettes. Le sujet, lui, est toujours traité sous forme de question que se pose son audience. Résultat ? 950 000 abonnés et 23 millions de likes.
  • L’info personnalisée — Le média local molo.news permet de personnaliser son feed en fonction de ses centres d’intérêts, sources d’info (média, officielles, assos/acteurs locaux) et évènements près de chez soi.
  • Back to basics — FUNKE a lancé « Du hast die Wahl » (« votre vote compte »), un compte TikTok incarné par une jeune journaliste rompue aux codes de la plateforme qui s’adresse à ceux qui vont voter pour la première fois. Il vise à leur expliquer les bases du paysage politique allemand (ex : qu’est-ce qu’une coalition ? Que veut dire SPD ?) et à interviewer les principaux candidats. Le format continuera après les élections car le besoin d’éducation politique des jeunes reste pertinent.
  • Storytelling en BD — Le média ZGO s’est amusé à couvrir la dernière présidentielle américaine sous forme d’un feuilleton BD, aussi bien dans sa version papier que sur son compte Instagram. Si le premier numéro a cartonné, le format s’est ensuite essoufflé.
  • Une tech qui se démocratise— Des étudiants d’Hambourg ont développé un logiciel mêlant 3D et réalité virtuelle pour créer un long format immersif montrant les conséquences du changement climatique près de chez soi. Preuve qu’il ne faut pas forcément être le New York Times pour sortir ce genre de formats. Et que les formats immersifs sont particulièrement pertinents quand on parle d’écologie.

Pour aller plus loin — Le rapport intégral est disponible ici.

Vu sur Creapills

Bonus — L’envers de l’addition

En résumé — Un restaurant parisien a eu l’idée de détailler sur son ticket de caisse la composition de ses prix.

Pourquoi c’est intéressant — C’est le genre de format particulièrement malin pour faire de la pédagogie intelligemment. Dans la même veine, C’est qui le patron co-construit les cahiers des charges de ses produits avec les consommateurs. Le but ? Montrer l’impact des critères choisis (niveau de rémunération des agriculteurs, avec/sans OGM …) sur le prix final.

C’est peut-être un détail pour vous mais …

  • ToudoumUn thread très cool sur l’origine du logo de Netflix.
  • Miniatures mais grand impact—Les vignettes YouTube sont particulièrement stratégiques et ont un impact direct sur la popularité (ou le flop) des vidéos. Vice fait le point sur les meilleures pratiques. Principale leçon : mettre le visage du Youtubeur est indispensable.
  • Snapshow — Le Monde repart d’une page blanche sur Snapchat (1,4M d’abonnés). Les stories de 10 secondes sont remplacées par un « snapshow » de 4 minutes. Plus incarné par les journalistes. Plus interactif. Plus de coulisses sur la rédaction. Leur stratégie.
  • TikTok — 2 nouveaux venus : Netflix France et Le Parisien. Spoiler : le 1er tente bien plus de formats (calendrier de sorties, moment culte d’une série, compil’ de scènes de rentrée …).
  • Cas pratique — Le Monde a volontairement phishé ses salariés via un faux mail de carte de ticket resto pour sensibiliser sur la cybersécurité.
  • Tracking sanguin — Au Royaume-Uni, les personnes ayant donné leur sang … reçoivent un SMS une fois celui-ci utilisé. Un bon moyen de prouver l’utilité de ce petit geste citoyen.
  • Recrutement geek — Pour recruter un développeur, une startup a mis au point un petit jeu, l’a sauvegardé sur des disquettes et est allée les placer à des endroits stratégiques (fréquentés par des dév’) de San Francisco.
  • LCI case le code — Lors du débat entre candidats écologistes, la chaîne d’info a diffusé en bas à droite de l’écran un QR code renvoyant sur un fact-checking en temps réel. Simple mais déjà un premier pas pour tenter de rétablir de la confiance entre citoyens, média et politiques.
  • Il suffisait d’y penser — Un site recense les expositions en cours, à venir ou bientôt terminées dans les musées parisiens et voisins. Simple et efficace.
  • VA+ — L’acronyme ne vous dit peut-être rien. Et c’est le but. C’est le compte YouTube de Valeurs actuelles qui tente de reprendre (avec + ou - de succès) les codes de Konbini ou Loopsider. Slate a enquêté. On apprend notamment que les “top 10" sont les contenus qui marchent le mieux.
  • Rien à cacher — Le nouveau média scientifique Epsilon affiche en toute transparence les sources de chacun de ses numéros sur une page dédiée.
  • La font qui remonte à la surfaceFont brief est un petit site qui vous permet d’avoir des recommandations de typo en fonction de la tonalité que vous recherchez (sérieuse ou friendly ? massive ou discrète ? …)

C’est tout pour aujourd’hui.

Pour recevoir le prochain numéro, abonnez-vous ! C’est gratuit. Et ça arrive tranquillement toutes les 2 semaines dans votre boîte mail.

Un format sympa ? Un partenariat ? Une question ? Venez m’en parler par mail, sur Twitter ou LinkedIn.

--

--

Formats innovants & créatifs vus sur les Internets. Toutes les deux semaines dans votre boîte mail → https://t.co/G5upIk0WRN?amp=1

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store
Kéliane Martenon

Kéliane Martenon

Internet, startups & formats innovants • Précédemment, chef(fe) des Internets de Bruno Le Maire.