Sur les Internets
Published in

Sur les Internets

Sur les Internets #27 — Influence(urs).

Où l’on parle de partenariats pour élargir ses audiences et de coups de com’ malins pour impacter l’opinion publique.

— « Sur les Internets », c’est une sélection des meilleurs formats innovants et créatifs. Pour vous abonner, c’est par ici.

1. Le bot anti-bullshit

En résumé — C’est l’histoire d’une journaliste britannique lassée de l’hypocrisie des grosses entreprises sur la journée internationale du droit des femmes. Son idée ? Lancer un compte Twitter qui révèle l’écart de salaire moyen entre les femmes et les hommes des entreprises qui publient un post sur le 8 mars. Le manifeste est clair : “stop posting platitudes, start fixing the problem”. CQFD.

Pourquoi c’est intéressant — Le procédé est assez simple : le bot s’appuie sur la base de données publiques du Gouvernement britannique qui recense les écarts de salaires dans les entreprises de plus de 250 employés et repère les tweets utilisant le hashtag #IWD2022 de ces marques. Avec plus de 250 000 abonnés désormais sur le compte, autant dire que le retour de bâton est efficace.

On imagine assez bien ce format de fact-checking entre les mots et les actes sur d’autres sujets où des bases de données sont disponibles : politique, greenwashing etc.

Jeter un oeil au compte Twitter.

2. Parodie olympique pour urgence climatique

En résumé — L’office du tourisme de Laponie a lancé l’an dernier une campagne pour la (fausse) candidature de Salla, l’une des villes les plus froides de la Laponie, pour les JO d’été 2032. Le but ? Alerter sur l’urgence climatique en faisant le choix de l’humour plutôt que de la moralisation.

Pourquoi c’est intéressant — Ce “coup” leur a permis de se passer de pub pour une campagne 100% organique qui s’est déroulée en 2 phases :

  • Une candidature presque normale. Le curseur a été poussé au maximum en termes de contenus, en produisant tout ce qui est nécessaire à une véritable candidature : un logo, des affiches (canons), un book de 220 pages détaillant les lieux des épreuves (et remis en mains propres au CIO à Lausanne !), des goodies Salla 2032, des kits de com envoyés à des influenceurs et journalistes etc. L’objectif ? Faire monter le volume de conversations (et d’indignation) autour de la démarche.
  • Une conférence de presse du maire de Salla révélant le but de cette fausse campagne. C’est à ce moment-là que, sur les réseaux sociaux comme le site, “Salla 2032” a muté en “Save Salla”.

Bilan de l’opération ? Les discussions sur le réchauffement climatique ont bondi de plus de 800% sur les réseaux sociaux, les média de plus de 110 pays ont relayé la campagne pour une portée de plus de 7,5 millions d’impressions.

Un bon décryptage de la campagne.

3. Comment la Maison Blanche muscle sa stratégie d’influenceurs

En résumé — Début mars, la Maison Blanche a pour la première fois “briefé” sur Zoom 30 influenceurs TikTok sur la guerre en Ukraine.

Pourquoi c’est intéressant —C’est l’illustration d’une stratégie plus large détaillée récemment par le responsable de la com’ numérique de la Maison Blanche. Sur les 20 personnes de son équipe, 2 sont chargées des partenariats avec les influenceurs (ils étaient 15 sur le sujet pendant la campagne de Biden) : c’est une première. Car en plus d’alimenter ses propres comptes — où elle touche ceux qui veulent avoir des infos de sa part, la Maison Blanche veut aussi briser le plafond de verre des algorithmes et pouvoir toucher ceux qui n’ont pas fait la démarche de s’abonner et à qui elle a besoin de parler. D’où le fait de se tourner vers des TikTokeurs qui ont bâti des communautés très ciblées et souvent très engagées.

Pour aller plus loin — Il faudra (aussi) s’attendre à plus de vidéos cette année, notamment des formats courts en vertical, que ce soit en Reels Instagram mais aussi sur Twitter. L’équipe de la Maison Blanche s’est vite aperçue que les vidéos de longueur moyenne font systématiquement des flops. En revanche, elle mise beaucoup sur YouTube, le point faible de leur dispositif aujourd’hui, avec des formats longs mais, surtout, pensés dès le départ pour la plateforme.

Une des rares interviews sur la strat’ numérique de la Maison Blanche.

4. Comment BBC News est devenu le plus gros compte média d’info sur Instagram

En résumé — Avec plus de 20 millions d’abonnés sur Instagram, BBC News devance CNN (16M) ou le New York Times (14M). Le compte ramènerait aujourd’hui plus de 700 000 clics sur le site toutes les semaines, soit 5 fois plus qu’en 2019.

Pourquoi c’est intéressant — L’équipe de BBC News explique notamment l’explosion de son compte Instagram par :

  • le format “d’explainers”, particulièrement apprécié pendant le Covid,
  • le fait de poster régulièrement,
  • l’ajout de texte sur les images.

Le secret d’un bon post est ensuite dans le cumul de 2 ingrédients :

  • les illustrations (images percutantes),
  • l’éditorial (phrases courtes, engageantes pour raconter au mieux des histoires).

— Creuser la stratégie de BBC News sur Instagram.

5. Le remake d’Un jour sans fin

En résumé — Moss, une startup américaine, a développé un outil collaboratif pour créatifs. Plutôt que de grands discours, elle a choisi d’expliquer son produit en vidéo.

Pourquoi c’est intéressant — Si le but d’une startup est de résoudre un problème, encore faut-il que les principaux concernés aient conscience… de l’avoir. C’est tout l’enjeu de cette vidéo façon “Un jour sans fin” où, avec une petite musique énervante, on voit défiler toutes les tâches répétitives d’un créatif à longueur de journée. Efficace pour faire la démo d’un produit.

Découvrir la vidéo.

6. La data en vidéo

En résumé — L’agence Datagif s’est lancé dans une petite expérimentation pendant cette présidentielle : générer automatiquement une vidéo dès qu’un nouveau sondage est publié.

Pourquoi c’est intéressant — L’idée peut être répliquée pour mettre en forme des données à suivre dans le temps : l’évolution des chiffres du Covid, des résultats sportifs (Hugo Décrypte avait fait des stories automatisées sur les JO l’été dernier), des prévisions météo

Découvrir l’expérimentation.

Bonus — Travailler son storytelling… pour recruter

La startup Linear, qui développe un logiciel de suivi de bugs, a publié “README”, une page de recrutement… atypique. Le parti pris ? Raconter comment est née l’idée du produit — l’histoire de passionnés de tech déçus par un web devenu uniformisé et “bruyant” et qui veulent (re)construire de beaux produits — pour attirer ceux qui partagent la vision et l’ambition.

Un joli mélange entre un scrolling “doux” qui fait évoluer l’écran du 1er Mac (un détail qui parlera forcément aux geeks, leur cible) d’un côté et le gros travail de storytelling de l’autre. À des années lumières des pages “valeurs” aseptisées et creuses de grosses boîtes.

Source : Matt Shirley

C’est peut-être un détail pour vous mais…

  • Trublions — Partant du principe qu’on ne passait pas plus de 90 secondes sur un site, celui de cette agence de com’ espagnole est… un pdf.
  • La résurrection des Skyblogs — Les sites perso ont la côte. Et à force de voir les mêmes templates, on apprécie quand les partis pris sont… radicaux : mmm.page permet d’en créer un en 5 min. Et ça cartonne.
  • L’effet masse — On nous a rabâché “1 slide = 1 idée”. Et puis Apple est arrivé avec ses “summary slides sur chaque nouveau produit. Et au final c’est assez malin car facilement partageables sur les réseaux sociaux.
  • Mi-Sherlock Holmes, mi-Père Castor — The Pudding a enquêté sur les allergies alimentaires. Et en a fait un format de narration très cool, pas à pas, avec des illustrations pixellisées, en utilisant Aseprite.
  • Anti-Instagrammisation — Découvrir des restos au hasard à travers le monde ? C’est le pari de ce compte Twitter qui cartonne.
  • Pas de moyens mais des idées — On n’aurait pas forcément misé sur eux sur TikTok mais Alternatives Eco a fait 1 million de vues en 3 mois sur la plateforme. Le plus drôle, c’est que leurs vidéos sont volontairement artisanales, à base… de Playmobil et de découpages.
  • K Pop & politique— Les média sud coréens se sont lâchés sur les formats pour mettre en scène les résultats de l’élection présidentielle.
  • ChecklistUn petit guide bien fait pour ceux qui voudraient lancer une newsletter.

On se dit à dans deux semaines pour une nouvelle fournée de formats créatifs !

Si ce n’est pas déjà fait, inscrivez-vous (c’est gratuit et ça prend 1 min) pour recevoir le prochain numéro.

Si vous êtes annonceur et intéressé par un partenariat, venez m’en parler par mail, sur Twitter ou LinkedIn.

--

--

Formats innovants & créatifs vus sur les Internets. Toutes les deux semaines dans votre boîte mail → https://t.co/G5upIk0WRN?amp=1

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store
Kéliane Martenon

Kéliane Martenon

Internet, startups & formats innovants • Précédemment, chef(fe) des Internets de Bruno Le Maire.