Sur les Internets
Published in

Sur les Internets

Sur les Internets #29 — DIY

Pourquoi marques comme politiques gagneraient à s’investir eux-mêmes sur leurs réseaux sociaux.

— « Sur les Internets », c’est une sélection des meilleurs formats innovants et créatifs. Pour vous abonner, c’est par ici.

1. Pourquoi AOC mise sur Instagram

En résumé —Alexandria Ocasio-Cortez, jusque-là hyper active sur Twitter, délaisse (un peu) la plateforme pour s’investir davantage en stories Instagram, qu’elle alimente elle-même. Moins de clash politique, plus de pédagogie et d’interactions.

Pourquoi c’est intéressant —Pour l’usage contre-intuitif qu’elle fait des stories, en n’hésitant pas à mettre des pavés de texte pour prendre le temps d’expliquer ou répondre. On est loin de l’usage traditionnel très auto-centré de la plupart des politiques qui utilisent Instagram comme un roman photo de leurs moindres faits et gestes. Ici, le fond prime, avec des formats délibérément longs, qui obligent l’internaute à mettre en pause la story pour lire. On est dans un usage moins descendant de ses réseaux sociaux avec comme premier objectif de fédérer une communauté. Dernier exemple en date : lors de l’annonce de la décision de la Cour suprême sur l’avortement, elle a déclenché un live de près d’1h, face cam’, puis répondu aux questions via un Q&A en sticker.

2. Le candidat à la présidentielle mexicaine qui lâche son WhatsApp

En résumé — Le ministre des Affaires étrangères mexicain (et futur candidat à la présidentielle), Marcelo Ebrard, a tweeté à ses 2,3 millions d’abonnés son numéro WhatsApp. Effet et succès immédiats : en 48h, près d’1 million de messages reçus, soit à peu près un toutes les 40 secondes.

30 personnes géreraient aujourd’hui le compte, “manuellement”, c’est-à-dire sans bot ni messages automatisés. Et Marcelo Ebrard passerait chaque jour 30 à 40 minutes à répondre lui-même à quelques messages sous forme de notes vocales (mais dont certaines seraient envoyées en masse).

Pourquoi c’est intéressant — Déjà, parce que les messageries instantanées — comme les mails — permettent de s’affranchir des algorithmes des réseaux sociaux et donc d’avoir une plus forte portée organique. Mais, surtout, parce que WhatsApp échappe aux restrictions de campagnes électorales : là où la communication des candidats est encadrée sur les réseaux sociaux, contacter des personnes, même en masse, en discussion privée sur WhatsApp n’est pas considéré comme de la propagande électorale (à condition de ne pas appeler explicitement au vote pour un candidat).

L’équipe de Marcelo Ebrard est donc non seulement en train de se constituer une base de contacts mais elle va surtout pouvoir la qualifier en fonction de leurs centres d’intérêts et de leurs lieux de résidence en analysant les messages échangés. De quoi segmenter ses audiences pour, une fois la campagne lancée, cibler finement sa com’. Une mine.

En savoir plus sur l’opé

3. Le Los Angeles Times donne carte blanche à des millenials

En résumé — Le Los Angeles Times a confié à une équipe de millenials, aka l’équipe “404”, les rênes de son compte TikTok et un compte Instagram dédié (en mentionnant explicitant en bio le projet). Une première dans une rédaction nationale aux États-Unis.

Pourquoi c’est intéressant — Concrètement, ce sont des jeunes aux profils variés (par exemple, un marionnettiste) mais tous ultra-connectés. La vraie spécificité est qu’ils ne sont pas mandatés pour adapter les contenus du LA Times aux codes des réseaux sociaux… mais bien pour imaginer et expérimenter de nouveaux contenus (comme un show de muppets, des memes etc) pour aller chercher de nouvelles audiences.

4. Série vraiment originale (ou pourquoi vous devriez arrêter de considérer YouTube comme une archive)

En résumé — Les Others viennent de lancer un nouveau format sur leur chaîne YouTube : des épisodes pour faire vivre leurs aventures en plein air.

Pourquoi c’est intéressant — Déjà, parce que peu de marques misent vraiment sur YouTube, se contentant d’en faire une bibliothèque archivant leurs vidéos, plutôt qu’un vrai canal avec des contenus exclusifs longs/semi-longs. Mais surtout parce que, sur la forme, les Others ont développé leur propre style avec cette voix off façon traducteur auto complètement improbable et un motion en serif. Sur le fond, on jongle entre vlog et tutos pour apprendre à trouver un point d’eau sur une carte IGN ou lire les balisages de rando.

Voir le 1er épisode de 12 minutes dans les Cévennes.

5. Les Robin des Bois de la pub (qui se sont attaqués à bien plus gros qu’eux)

En résumé — L’an dernier, 2 créatifs vietnamiens, Quynh Tran et Toan Mai, lançaient un site pirate dupliquant gratuitement le site officiel des Cannes Lions qui fait payer plus de 6000€/an pour avoir accès aux campagnes primées. Un “acte de vandalisme” salué et soutenu par toute l’industrie, estimant qu’on ne devrait pas payer pour avoir accès à de l’inspiration.

Le site pirate a ensuite fermé après un accord entre les 2 créatifs et les Cannes Lions. Le deal ? Que l’accès devienne gratuit a minima pour les étudiants. Mais face à la mauvaise volonté des Cannes Lions (qui multiplient les démarches pour obtenir cette gratuité), les 2 créatifs ont estimé que le deal n’était pas respecté. Ils viennent donc de récidiver en ressuscitant le site pirate, en cachant l’URL d’accès derrière un “.” sur leur site perso.

Pourquoi c’est intéressant — Pour le storytelling de la vidéo qu’ils ont présentée cette année aux Cannes Lions (pour prétendre à un prix, au culot). Simple, claire, efficace : j’aime beaucoup !

— S’il y a un lien que je vous recommande dans ce numéro, c’est celui-ci.

6. Tuto vidéo sauce 3D

En résumé — L’ex journaliste de Vox, Cleo Abram, qui a lancé cette année sa propre chaîne YouTube, Huge if True, vient de sortir une vidéo de vulgarisation sur la Formule 1 qui mérite le détour.

Pourquoi c’est intéressant — Si elle est suivie par 180 000 abonnés, cette vidéo, elle, enregistre plus du double de vues (337k). Soit la 2ème vidéo la plus populaire de sa chaine, après celle de lancement. Parmi les bonnes pratiques :

  • des formats mi-longs (8 à 20 minutes) qui cartonnent sur YouTube
  • un chapitrage et un insert très transparent de son sponsor (avec habillage explicite et compte à rebours en haut à gauche, cf à 3:12)
  • un gros travail sur la forme, avec pour la 1ère fois des animations 3D
  • sur le fond, la vulgarisation dépasse l’explication pure du fonctionnement des courses de F1 pour se demander l’intérêt du sport (spoiler : “a space program but for the road”)

Voir l’épisode

Bonus — Pack de rentrée pour députés

Contexte a préparé un livret (papier) de 10 pages distribué aux nouveaux députés et réélus. Le timing est bien pensé, pour pouvoir montrer aux parlementaires dès leurs premiers pas comment le média peut leur apporter de l’information utile et pratique, avec un format moderne et humoristique. Efficace pour faire de l’acquisition et de la fidélisation.

C’est peut-être un détail pour vous mais…

  • L’opé reconquête de Kinder — Après l’affaire de la salmonelle, Ferrero a fait un partenariat avec le YouTubeur Michou (7,5M d’abonnés) en l’invitant à visiter l’une de ses usines.
  • Immersion audio — Le New York Times a sorti un long format interactif avec des témoignages audio de femmes ayant eu recours à l’avortement, en mêlant motion design et sous-titrage mot à mot, et c’est prenant.
  • “Tomorrow, media brands will be faces and not logos” — Le New York Times s’est penché sur ces YouTubeurs français qui décryptent l’actu et cartonnent auprès des jeunes (avec du HugoDécrypte dedans, évidemment).
  • Queen B —PNL et Orelsan ne sont pas les seuls à être passés maîtres dans le maniement du silence et les coups de com’ sur les réseaux sociaux : Beyoncé elle aussi l’a fait intelligemment pour faire parler de la sortie de son nouvel album. Un décryptage de sa strat’ qui mérite la lecture.
  • Les faux carrousels putaclics — Konbini explique comment des (gros) comptes avec des carrousels de voitures ou de chatons servent en réalité un tout autre but, à la fin du carrousel. Tordu mais objectivement efficace.
  • La leçon de mashup d’Apple — Début se tenait la WWDC2022, l’évènement phare d’Apple à destination des développeurs. À la fin de chaque journée, la marque a sorti une vidéo mashup de 3 minutes récapitulant les annonces de la journée. Et c’est franchement bien fait.
  • Faire bosser 300 personnes en live sur un même doc — Buildspace, la plus grande communauté spécialisée sur le web3, a lancé un exercice inédit sur Figma : un sprint où chaque internaute devait remplir une card avec un titre et 2 phrases de description sur le projet sur lequel il travaille. La vue en live avec plus de 300 utilisateurs est assez impressionnante (et ouvre le champ à plein d’idées d’utilisation collaborative de Figma).
  • L’opé piétinée par les députés européensUne photo vient de ressurgir et de faire un buzz sur Twitter : elle montre une liste de 100 mètres de long avec les noms de 17 306 migrants morts en Méditerranée, déroulée sur le sol du Parlement européen pour obliger les députés à marcher dessus. L’opération remonte en réalité à 2015 (mais n’en reste pas moins efficace en termes de lobbying).
  • Passion dataviz politique — Axios signe un partenariat avec Google Trends avec une dataviz qui récolte les sujets qui intéressent le plus les Américains localement, à l’approche des midterms.
  • Petit hack pour booster l’acquisition — Si vous voulez attirer de nouveaux lecteurs, pensez à mettre un petit GIF d’aperçu de votre newsletter en montrant ce à quoi ils auront droit s’ils s’abonnent.
  • Une question de timing — Pour savoir l’horaire pendant lequel vos abonnés Twitter sont le plus engagés, pensez à regarder ici.
Le meilleur compte de memes, pas de débat.

On se dit à dans deux semaines pour une nouvelle fournée de formats créatifs !

Si ce n’est pas déjà fait, inscrivez-vous (c’est gratuit et ça prend 1 min) pour recevoir le prochain numéro.

Si vous êtes annonceur et intéressé par un partenariat, venez m’en parler par mail, sur Twitter ou LinkedIn.

--

--

Formats innovants & créatifs vus sur les Internets. Toutes les deux semaines dans votre boîte mail → https://t.co/G5upIk0WRN?amp=1

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store
Kéliane Martenon

Kéliane Martenon

Internet, startups & formats innovants • Précédemment, chef(fe) des Internets de Bruno Le Maire.