Sur les Internets
Published in

Sur les Internets

Sur les Internets #6 — « À vos côtés »

Dans ce 6ème numéro, on parlera de l’overdose face aux marques qui continuent leur bullshit bingo. Et de l’opportunité pour les marques (vraiment) engagées. Mais pas que.

— « Sur les Internets », c’est un petit shot de créativité qui arrive dans votre boîte mail 2 fois par mois. Pour vous abonner, c’est par ici.

« A vos côtés »

“Dans ces temps compliqués et incertains, PLUS QUE JAMAIS, *petites notes de piano mélancoliques*, nous sommes à vos côtés … Oui, tous ensemble, nous surmonterons cette crise …”

Cela vous dit quelque chose ? C’est normal. Un Youtubeur, Microsoft Sam, s’est amusé à compiler les spots TV de grandes marques (Apple, Uber, Google, Samsung, etc.) pendant la crise pour montrer à quel point … toutes racontent mot pour mot la même chose. C’est savoureux.

“This, combined with a decade of marketing trends dictated by focus groups and design-by-committee, released a tsunami of derivative, cliche ads all within a week of one another. It’s not a conspiracy — but perhaps a sign that it’s time for something new commente Microsoft Sam. On l’espère aussi.

— Gros coup de coeur également pour ce poème “First lines of emails I’ve received while quarantining”.

Campagne #duvraipasduvert de We Dress Fair

Le greenwashing sous-titré

Le site We Dress Fair, qui recense des marques de mode éthique, a lancé la campagne #duvraipasduvert. Le but ? Dénoncer le greenwashing dans la mode. Et éviter que le désormais célèbre “monde d’après” ne ressemble trop à celui d’avant.

Bonus. L’industrie textile n’a pas le monopole du greenwashing. Un designer a donc eu la brillante idée de poursuivre la campagne … en s’attaquant à d’autres industries. Très bien vu.

Source

La marque qui envoie du steak sur Twitter

Oubliez les comptes Twitter de marques aseptisés. Steak-umm, une marque de tranches de steaks surgelés, est en train de secouer les Internets.

En pleine pandémie, le compte s’est lancé dans un soliloque en 9 tweets sur les ravages de la désinformation et l’importance d’aller chercher une information de qualité.

Ou encore un thread sur l’art de cultiver son esprit critique sur Twitter :

Quel rapport avec le steak, me direz-vous ? Eh bien aucun. Et c’est assumé. L’homme qui se cache derrière le compte s’appelle Nathan Allebach. Il a 28 ans et travaille pour l’agence Allebach Communications. Il explique sa stratégie :

« There are two levels to it: one is we’re trying to create thoughtful, thought-provoking messages that get people from across the political and cultural spectrum to reevaluate their own biases, with a bit of a slap in the face on your timeline. Then there’s the deeper, ironic level of the brand itself, that the message is coming from a frozen meat company » — Nathan Allebach

A voir ses taux d’engagements, le moins que l’on puisse dire, c’est que la marque a réussi à trouver son ton. (Bonus : on aime aussi beaucoup quand ils ne nous prennent pas pour des jambons)

A crise d’ampleur inédite, dispositif créatif inédit

Des taux de chômage record, un effondrement d’une grande partie de l’économie, des courbes de mortalité qui s’envolent …

Très vite, les média se sont retrouvés face à une question majeure : comment retranscrire au mieux une réalité dont les statistiques sont sans aucune autre mesure ? Comment faire comprendre visuellement l’ampleur de la crise ?

« News design should reflect and not distort the importance of the news story it’s trying to tell » Tom Bodkin, directeur artistique du New York Times

Le quotidien américain n’a pas hésité à revoir l’architecture, habituellement très calibrée, de ses unes. “The actual information lends itself to an unusual shape. That’s how we ended up with a bar taking up the whole sixth column. That design was driven by the information.”

2 numéros en particulier ont particulièrement fait parler :

  • celui du 27 mars, avec une courbe du chômage qui s’étend sur presque toute la hauteur de la page
  • celui du 8 avril où le pic de mortalité à New-York vient couvrir le “K” du logo du New York Times (fun fact : c’est la 1ère fois qu’un élément graphique venait chevaucher le logo)

— Si le sujet vous intéresse, Tim Bodkin détaille ici comment il a anticipé et adapté le design de ces unes forcément historiques.

Google reste sceptique

C’est ce qu’on appelle un poisson rouge réussi.

Sur le site A Greener Google, le géant américain annonce un changement majeur de politique à compter du 1er avril 2020. Après un triple mea culpa (“We apologize for putting profit over the planet by funding climate change deniers, (…) for stalling to take actions, (…) for taking no responsibility over our sponsored parties’ agenda”), Google s’engage à ne plus financer d’organisations climatosceptiques.

Trop beau pour être vrai ? Effectivement. Le mini site a en réalité été lancé par le mouvement écologiste Extinction Rebellion. L’illusion visuelle était parfaite : typo, logo, mise en page, ton … Au point que certains employés de Google se seraient même fait avoir.

Un bel exemple d’activisme en ligne pour aller titiller le géant américain et surtout engager les internautes, en les renvoyant sur sa pétition.

Voyage dans le monde parallèle des chaînes de mails

Si vous êtes déjà allés faire un tour du côté de la boîte mail de vos parents ou grands-parents, vous les avez déjà vues. Je parle évidemment des chaînes de mails. Les vraies. A base de comic sans MS rose bonbon, de capslock et de mèmes.

MSCHF Internet Studios a eu l’idée de lancer une newsletter hebdomadaire, Boomer Email, qui compile les chaînes de mails les plus loufoques. Et le pire dans tout ça, c’est qu’il ne s’agit que de vraies chaînes de mails, sourcées anonymement par des milliers d’internautes.

— Si vous êtes passionné de culture Internet, allez faire un tour du côté du site de MSCHF. Un pur ovni : “MSCHF is creating some of the most absurd, cynical, and viral products that have spread across the internet”.

Quand tout ne tient qu’à un (coup de) fil

La chaîne de télévision britannique ITV diffuse en ce moment des campagnes print pour sensibiliser sur les risques de l’isolement social. La publicité se veut minimaliste : une capture d’écran de répertoire d’iPhone dans lequel se cache à chaque fois … un message. Simple mais efficace.

C’est peut-être un détail pour vous.

  • Le 1er documentaire sur InstagramLa vidéo dure pas moins de 10 minutes, ce qui, à l’échelle d’Instagram, semble une éternité. La BBC se lance désormais dans les formats longs sur la plateforme, avec un 1er docu consacré aux brujas, une communauté de femmes latinos pratiquant la sorcellerie à Brooklyn.
  • Chat-interview de lecteurs — Si vous ne le connaissez pas encore, je vous conseille fortement de jeter un oeil à « Nos vies confinées », le fil live du Monde. Au-delà des formats assez classiques (conseils lectures, recettes etc.), la rédaction permet à ses lecteurs d’interviewer eux-mêmes des invités, comme ce maraîcher bio. Malin pour engager sa communauté.
  • La chaîne Youtube qui explose — Jimmy Donaldson, plus connu sous le nom de MrBeast, a 21 ans. Et une chaîne Youtube à 34 millions d’abonnés. Ses vidéos ont été vues plus de 5 milliards de fois. L’une des clés de son succès ? Viser le plus grand nombre de vues intégrales de ses vidéos pour remonter dans l’algorithme de recommandation. Et avec +60 000 abonnés par jour, ça a l’air de marcher. Petit décryptage de sa stratégie de contenus.
  • TikTok sans kikoolol — Beaucoup de marques tâtonnent encore pour trouver le bon ton sur la plateforme. France Télévisions a pris un parti pris intéressant : en plein confinement, le média en profite pour montrer les coulisses de la préparation de ses JT. Un combo pédagogie / transparence.
  • Tech the time — Le New York Times a lancé “Rabbit Hole”, un podcast tech sur l’algorithme de recommandation de Youtube et la manière dont il influence nos idées (notamment dans la diffusion des vidéos complotistes et d’extrême-droite).
  • C’était mieux avant — Un député a ressorti des affiches et goodies vintage de la Maif. Il n’y a pas à dire, les chartes graphiques, à l’époque, ça envoyait du lourd.

Et parce que c’est toujours aussi beau, on termine avec le numéro d’avril du New York Times for Kids. A quand un équivalent français ? 😌

Source

C’est tout pour aujourd’hui. On se dit à dans deux semaines.

📫 Si vous avez aimé, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter. Et je reste disponible en DM / par mail pour discuter.

--

--

Formats innovants & créatifs vus sur les Internets. Toutes les deux semaines dans votre boîte mail → https://t.co/G5upIk0WRN?amp=1

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store
Kéliane Martenon

Kéliane Martenon

Internet, startups & formats innovants • Précédemment, chef(fe) des Internets de Bruno Le Maire.