Portrait du porteur de projet idéal en TI

Avez-vous les caractéristiques d’un client idéal?

La construction d’une relation saine et bénéfique entre un porteur de projet et son équipe technique dépend du “fit” qu’il peut y avoir entre les deux parties. Que ce soit pour la réalisation d’une application, d’un logiciel, ou même d’un simple site web, le processus de qualification réalisé par les entreprises spécialisées ne doit pas être perçu comme une forme de discrimination mais bien comme un service rendu. Dans une perspective de collaboration sur le long terme, il est toujours préférable d’éviter de s’engager avec une équipe qui ne correspond pas aux caractéristiques de son projet ou à sa personnalité d’entrepreneur.

Chez Symbiosys, notre client idéal est …

Réaliste quant au potentiel retour sur investissement de son projet

Selon différentes études menées en 2005 (1), seules 60% des entreprises effectuent une étude de rentabilité préalablement au lancement d’un projet informatique. Cette statistique illustre bien le décalage qu’il peut y avoir entre les attentes finales et la volonté d’investissement sur un projet. De nombreux porteurs de projet sont en effet convaincus de pouvoir créer le nouvel Uber ou Airbnb avec un budget à peine équivalent à 4 semaines de développement. Pensent-ils vraiment qu’il est possible de construire une plateforme génératrice de millions de dollars par magie? Peut être pour certains. Mais le véritable problème est la multiplication exponentielle des applications web et mobiles disponibles sur le marché, ce qui a pour conséquence logique d’en réduire la valeur perçue. Pour bien analyser la rentabilité future d’un projet, il est important de considérer les principes suivants dans son calcul: définir les alternatives possibles (coût d’opportunité); calculer les coûts complets; estimer et définir les hypothèses de gains; évaluer les risques et la sensibilité de la rentabilité en fonction de ces risques.

Déjà passé par une expérience infructueuse auprès d’une agence offshore “pas chère”

Comment ne pas tomber dans un piège lorsqu’on y est confronté pour la première fois? Le meilleur moyen est malheureusement souvent de tomber dedans pour ne plus refaire les mêmes erreurs par la suite. Bien qu’il soit évidemment toujours préférable de prévenir que de guérir, ce concept s’applique également aux projets en TI. Lors d’un appel d’offres au marché, le porteur de projet est amené à considérer un nombre incalculable de propositions, sans avoir forcément la capacité d’évaluer justement la qualité de finition offerte par les différents soumissionnaires. Ainsi, à expertise et qualité perçue comparable, c’est souvent le prix proposé qui va faire la différence dans le choix stratégique final. Or, en voulant à tout prix économiser, on se retrouve souvent avec des résultats très insatisfaisants à moyen et long termes, ce qui amène incontournablement à un changement de prestataire. En effet, certaines de ces entreprises qui offrent des prix moins élevés peuvent se le permettre en sous traitant une partie de leur production. Attention donc à ne pas considérer votre projet TI comme une dépense, mais bien comme un investissement qui doit vous ouvrir des perspectives de croissance.

Conscient de l’équilibre à trouver entre l’investissement en développement informatique versus l’investissement en marketing

Quoi de plus frustrant que de développer un beau produit pour qu’en fin de compte personne ne l’utilise? Tout porteur de projet se doit de rester cohérent dans son business plan, mais aussi de formaliser sa stratégie de mise en marché. Principalement pour le marché du B2C, il n’est en effet pas très visionnaire de dépenser tout son budget dans le développement d’une plateforme s’il ne reste plus rien pour en faire la promotion par la suite. Il faut toujours garder à l’esprit le fait que les utilisateurs seront avant tout convaincus par votre communication plutôt que par le produit que vous leur proposerez en soit même.

Un expert sur son marché et cherche à connaître parfaitement ses futurs utilisateurs

L’entrepreneur associe quasi-systématiquement son projet à la prunelle de ses yeux. Par conséquent, le risque est qu’il veuille à tout prix le modeler tel qu’il l’imagine dans sa tête plutôt que comme ses utilisateurs voudraient que ce soit. C’est cet écart entre la théorie et la pratique au niveau de l’expérience utilisateur qui engendre une grande partie des échecs de projets en TI. Il est donc primordial d’effectuer une étude de marché avancée, en B2C comme en B2B, avant même de penser à développer la solution en tant que telle. Ce travail préliminaire permet en plus de gagner beaucoup de temps lors du lancement du produit sur le marché. Par ailleurs, pendant le développement du produit, il est aussi fortement recommandé d’effectuer des tests utilisateurs réguliers afin de valider le travail effectué.

Conciliant avec nos processus de fonctionnement internes

Le développement informatique n’est en aucun cas comparable à un self-service. Ce n’est pas pour rien que l’on établit un cahier des charge et autres spécifications fonctionnelles avant même le début d’un projet web. Beaucoup de personnes croient que l’on peut ajouter des fonctionnalités à une application de la même façon que l’on pourrait ajouter une petite frite à son menu au fast-food. Dans le cadre d’une méthodologie agile, chaque itération de développement requiert différentes phases d’analyse, de conception et de tests qui sont nécessaires à la production d’une solution finale aboutie. Il est donc important de définir dès la signature de l’entente si le cahier des charges établit est définitif et fermé, ou si il y aura besoin d’ajouter de nouvelles fonctionnalités au cours du projet. Chez Symbiosys, nous avons compris que certains de nos clients ont besoin de pouvoir pivoter quand ça leur semble nécessaire. C’est pourquoi nous proposons désormais un mode de facturation horaire qui offre une vraie flexibilité en laissant le cahier des charges ouvert tout au long de la collaboration.

Endurant et a une confiance indéfectible envers son projet

Devenir un entrepreneur à succès est un travail de longue haleine. Vous conviendrez que la chance existe rarement dans le monde des affaires, raison pour laquelle il faut savoir faire preuve de détermination et de pugnacité pour arriver à ses fins. Si un entrepreneur baisse les bras à la moindre complication, et se désengage petit à petit, son projet risque de ne jamais se réaliser. Dans le développement informatique, les obstacles sont nombreux et les résultats parfois très long à apparaître. C’est pourquoi nous essayons de faire prendre conscience à nos clients et partenaires qu’il est préférable de privilégier la qualité de finition au détriment de la rapidité de livraison s’ils veulent obtenir une solution finale aboutie et solide sur le long terme.

(1)http://www.isaca.org/chapters6/paris/B%C3%A9n%C3%A9fices/Documents/Projet/80pp4_8.pdf

Like what you read? Give Antoine Gadaud a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.