Quelles sont les tendances pour les applications mobiles en 2017?

Depuis plusieurs années, l’explosion de la navigation sur mobile a incité les entreprises à faire pivoter leurs stratégies d’atteinte des consommateurs sur le web. Le trafic sur mobile est désormais plus important que le trafic sur desktop (voir plus bas), et les statistiques de conversion sont également favorables aux applications mobiles. Ainsi, après les grandes multinationales du marché B2C, les PME cherchent à leur tour de plus en plus à proposer des applications à leur clientèle. En effet, plus de 50% des petites entreprises prévoient de mettre une application en ligne au courant de l’année 2017, et tous les secteurs d’activités sont concernés. Quelles sont donc les tendances à exploiter dans le cadre d’un projet d’app mobile?

Réalité virtuelle et augmentée

Le phénomène Pokemon Go a complètement changé la donne. Avec plus de 500 millions de téléchargements à travers le globe, le jeu créé par Nantic a ouvert de nouveaux horizons à l’expérience utilisateur sur mobile. De nombreuses entreprises ont su tirer parti de cette tendance pour renouveler leur approche de la relation client. Que ce soit pour simuler une interaction physique, ou encore pour modifier la vision de l’environnement immédiat, les compagnies rivalisent d’inventivité pour aller chercher les consommateurs au niveau de leurs émotions. La réalité virtuelle et augmentée est, par ailleurs, de plus en plus accessible comme on peut le voir avec les dernières lunettes Gear VR de Samsung, dont on peut devenir l’heureux propriétaire à moins de 150$.

Les messageries automatisées ou “chatbots”

Déjà devenu un “must” pour tous les sites web d’entreprise, le chatbot s’invite sur les smartphones pour pousser l’expérience encore plus loin. Bien que l’intelligence artificielle ne soit pas encore en mesure de tenir une conversation complète avec un humain, cette dernière est une solution précieuse pour le service à la clientèle. Il est en effet maintenant possible d’orienter, de conseiller ou encore de régler le problème d’un client à distance et de manière automatisée. Actuellement, on constate aussi l’essor du commerce conversationnel, où il devient donc possible de commander un taxi ou de payer ses factures via un simple message envoyé à un robot.

L’Internet des objets (IoT)

L’IoT (Internet of Things en anglais) représente l’extension d’internet à des choses et à des lieux du monde physique. En d’autres termes, c’est ce qu’on considère comme le Web 3.0. Pour le grand public, l’IoT correspond aujourd’hui aux montres, maisons et autres voitures connectées qui peuvent être contrôlées à distance via un smartphone. Pour les entreprises, l’évolution récente de ce type de technologie ne peut pas être dissociée de l’évolution du Big Data ou encore du Machine Learning. Le concept se base sur le traitement d’un grand volume de données qui sont captées et stockées par ces objets connectés. À quoi ça sert concrètement? Faciliter le traitement et l’analyse des informations afin de rendre la prise de décision plus fiable au sein des organisations. Pour en savoir plus, je vous invite à consulter cet article très intéressant sur le sujet.

Applications liées aux transports

Chez Symbiosys, nous avons récemment réalisé une petite étude de marché à Montréal afin d’en savoir plus sur les secteurs “chauds” pour les projets d’applications mobiles. Les résultats obtenus n’ont laissés aucune place au doute: le secteur des transports (et de la logistique par extension) est largement dominant, avec plus de 20% du total des projets. Rien de très étonnant à l’ère d’Uber et des autres applications pour les VTC. On constate qu’il y a donc de nombreux entrepreneurs qui cherchent à surfer sur la vague de l’économie de partage ou collaborative en créant le “nouveau Uber”. Ainsi, tout ce qui se rapporte au covoiturage ou à l’autopartage est très à la mode en ce moment.

D’autre part, d’autres secteurs se sont inspirés de certaines spécificités propres aux applications de VTC. En effet, on retrouve beaucoup d’applications qui se basent sur la géolocalisation en temps réel, en proposant par exemple des bonnes affaires aux utilisateurs lorsque ceux-ci se situent aux alentours du commerce.

Autres secteurs notables

Arrivés en deuxième position juste après celui des transports, les secteurs de l’alimentation et de la restauration ont également le vent en poupe, avec 11% du total. Les applications pour commander un repas, les recettes de cuisine, pour évaluer un restaurant ou encore pour se faire livrer ses courses à domicile se multiplient. Ces dernières sont souvent proposées sous la forme de communautés en ligne.

Enfin, toutes les variantes d’assistants personnels sous forme d’application (comparateurs de prix pour les voyages, coach sportif etc.) sont très en vogue.

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Antoine Gadaud’s story.