Clothilde Goujard
Sep 27, 2016 · 3 min read

Charlotte Salomon est une de ces femmes aux destins tragiques. Je n’avais jamais entendu parler d’elle. C’est le livre envoutant de David Foenkinos, écrivain français, qui me l’a fait découvrir.

Un après-midi cet été, alors que je cherchais un nouveau roman à lire, ma tante m’a passé un livre de couleur crème au titre simple, Charlotte .

Il ne m’a fallu peu de temps pour me laisser entrainer par les vers et les mots tranchants de Foenkinos. Au fil des pages, le lecteur apprend la triste vie de Charlotte, une artiste juive qui fuira l’Allemagne nazie pour se réfugier en France où elle sera finalement dénoncée et meurt à Auschwitz. Son histoire familiale laissait déjà entrevoir une grande tristesse. La famille Salomon est meurtrie par des suicides. La grand-oncle, la tante, la mère, puis la sœur de Charlotte s’enlèveront la vie.

La grand-mère et la petite fille se comprennent.
Leur coeur bat de la même façon.
Comme s’il était enroulé dans une étoffe.
Il se débat en sourdine, sans faire de bruit dans le corps.
A la manière coupable dont les survivants respirent.

Auto-portrait de Charlotte Salomon

La façon très épurée de Foenkinos pour raconter une histoire si complexe m’a touché. Il semble qu’il a préféré utiliser des courtes phrases, comme s’il écrivait un long poème.

J’éprouvais la nécessité d’aller à la ligne pour respirer.

Alors j’ai compris qu’il fallait l’écrire ainsi.

Son style d’écriture apparemment simple, a d’autant plus d’impact que chaque mot a été choisi parfaitement. Chaque adjectif caractérise la situation. Cette justesse lui a nécessité du travail.

« Ce fut un travail infini, je l’ai écrit pendant 10 ans ce livre. Surtout quand j’ai pensé l’écrire une phrase par ligne, chaque mot serait alors visible… j’ai retravaillé le texte pendant 2 ans. Pour être certain de chaque mot,» m’a t-il écrit.

Il écrit lui-même sur la difficulté d’écrire dans Charlotte :

J’ai tenté d’écrire ce livre tant de fois.
Mais comment ?
Devais-je être présent ?
Devais-je romancer son histoire ?
Quelle forme mon obsession devait-elle prendre?
Je commençais, j’essayais, puis j’abandonnais.

Si le style d’écriture est particulièrement remarquable, l’histoire de Charlotte Salomon est fascinante. Alors que je la lisais, je me disais que la vie de l’artiste était si tragique que cela en faisait une histoire merveilleuse. Charles Baxter, un écrivain américain, a dit que « Hell is story-friendly » (L’enfer est parfait pour une histoire). Charlotte semble etre le parfait exemple avec sa vie si dramatique. Une histoire devrait donc comporter de la souffrance et des tragédies…

« Les deux sont liés. J’ai été fasciné par ses dessins, aspiré. Et forcément, comme elle raconte sa vie, on est aussi bouleversés. C’est une oeuvre qui attrape le corps et le coeur. C’est une histoire romanesque démente. Mais j’aime tout autant le dérisoire et la légèreté, l’humour. Donc je ne pense qu’une histoire doit forcément être tragique. Avec Charlotte, je ne me suis posé aucune question de cet ordre là. Elle était dans ma vie dès l’instant où j’ai vu ses toiles, » m’a répondu David Foenkinos.

“Vie ou theatre” est inscrit sur le dos de la jeune femme.

Petite note :

Après avoir fini ce roman, j’ai décidé d’en savoir plus. J’ai d’abord été étonnée de trouver un écrivain aussi connu que David Foenkinos sur Twitter. Je l’ai étée encore plus quand après l’avoir interpelé, il m’a répondu en me donnant son adresse courriel. J’ai donc eu l’opportunité de lui poser quelques questions auxquelles il a répondu. Si je lui ai dit être journaliste et avoir ce blogue, je lui ai toutefois présenté mes questions comme celles d’une lectrice passionnée par ce livre. Bref, quand j’ai vu sa réponse dans ma liste de courriels, j’ai été vraiment impressionnée par sa disponibilité et sa gentillesse envers ses lecteurs.

L’enfant en moi, si reconnaissant!

Connaissez-vous des histoires (roman, film, pièce de théatre, et autres) intéressantes de personnes ayant vécues des vies romanesques?

The Curious Storyteller

Exploring our ways of telling stories across media, and all the “behind-the-scenes” involved in telling a story.

Clothilde Goujard

Written by

Freelance journalist. International politics/ women’s issues/ digital news and storytelling. Avid reader and fan of VR.

The Curious Storyteller

Exploring our ways of telling stories across media, and all the “behind-the-scenes” involved in telling a story.

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade