Bienvenue dans le monde merveilleux du coffee spoofing

Ce billet s’adresse en premier lieu aux personnes qui, comme moi, ont fait une erreur en achetant leur café.

Ce billet s’adresse également a Nespresso, qui ne rends pas service au consommateur en ne permettant pas une inter-operabilité de capsule, en changeant de format selon les machines.

La petite histoire :

J’ai un jour fait l’expérience d’acheter un café dans le mauvais format de capsule, hors, les suremballages ne m’ont pas permis de me rendre compte de cette grossière erreur avant l’ouverture du paquet.

J’ai donc acheté du café royal Nescafé Dolce Gusto par inadvertance, hors, la machine que nous avons au travail est une machine Vertuo.

Je me suis alors un peu creusé la tête et j’ai regardé les capsules originales ainsi que les capsules du mauvais format pour constater que celles-ci avaient le même diamètre et la même profondeur.

Seulement, en mettant la capsule dans la machine et en appuyant sur le bouton «marche» rien ne se passait : il y a une protection logicielle et matérielle bloquant les consommateurs sur un format de capsule, il fallait donc trouver comment contourner cette protection.

J’ai alors constaté qu’il y avait un code barre sur les capsules. C’est la seule protection, un code barre sur le bord de la capsule…

Ok, la technique, c’est de spoofer la machine en lui filant un code barre original.

Fais chier, je veux boire mon café, je l’ai payé après tout !

Ni une-ni deux, je choppe une capsule originale déjà utilisée, la decoupe afin de créer une petite bague de qui se positionne parfaitement sur la dosette n’etant pas la bonne.

Et voila un hack qui marche !

Concrètement ce que cela implique.

Mon utilisation de la machine n’est pas une utilisation «prevue» mais cela souleve des problématiques assez intéressante :

  • Le logiciel n’est pas capable d’identifier que la capsule est hacké materiellement.

Viennent alors les questions sur la propriété industrielle, suis-je libre d’utiliser un café «spoofant» la machine.

Afin de répondre a ces questions, je tiens a souligner que je travaille dans le monde du web, et que je suis particulièrement intéressé par l’opensource.

Et que dans le web, les sites webs (capsules) sont fait pour fonctionner avec tout les navigateurs (machines a café)

Je trouve que les industriels du café, devraient, sans trop se poser de questions, se concentrer sur l’interet du consommateur, et qu’au lieu de créer des formats de capsules toujours plus élaborées afin de protéger leur propriété industrielle, devrait commencer a se renseigner autour des initiatives open-sources.

Si un format de capsule de café etait meilleur qu’un autre, pour la conservation du gout et des arômes, même si il est open-source, il devrait avoir toutes les raisons de s’imposer. Et donc la popularisation de ce modèle serait bénéfique aux consommateurs de café.

L’évolution des machines à café ?

Une solution perenne pour ces industriels du café consiterait a crypter le café avec une clé à usage unique détruite au moment ou le café se prépare. Cette clé pourrait être stockée dans une puce RFID.

Cela est couteux, et donc, demontre que nespresso ne s’intéresse pas aux bénéfices consommateurs, mais uniquement a ces profits.