Stratégie de l’échec amoureux.

Derrière ce titre provocateur se cache une réalité beaucoup plus complexe, je suis en effet en échec amoureux. Pourquoi ? Voici quelques éléments de réponses.

Tout d’abord, laissez moi vous présenter mes 3 de mes ex : (les prénoms ont étés changés, ou pas…)

Il y en a eu un peu plus, mais certaines sont encore des amies, ainsi, pour ne pas les blesser, j’ai préféré ne pas en parler.

Chroniques d’échecs annoncés.

- Julie : je l’ai rencontré le soir de mes 18 ans, soirée déguisée, elle est la cousine d’un ami, nous sommes sortis très rapidement ensemble, le lendemain, elle me quittait alors que nous passions l’après-midi ensemble, elle m’a avoué vouloir rendre jaloux son ex.

- Sandrine : elle m’a été présentée par une amie d’enfance, elle était frappée par son copain. Alors qu’elle vivait encore chez lui, nous avons entamé une relation qui a durée environ 2 mois. Nous nous voyons alors régulièrement, et elle faisait sans souci l’heure de route qui nous séparait l’un de l’autre. Elle m’a quitté pour me dire qu’elle avait beaucoup discuté avec son ex, et qu’ils etaient de nouveau ensemble, qu’il avait arrêté de la frapper, qu’ils se fiançaient.

- Clotilde : rencontrée dans une soirée célibataire, elle a alors entamé une relation avec une autre personne que moi le soir de notre rencontre. Elle m’avait dit que je lui plaisait mais que c’etait hélas trop tard. Il aura fallut deux ans avant qu’elle se sépare et qu’elle accepte une invitation a un rendez-vous. L’histoire a duré environ 2 mois. Elle était avec moi pour ne pas être seule.

Quel schéma ?

Avec un peu de recul, je me rends maintenant compte du schéma amoureux dans lequel j’ai été enfermé pendant tout ce temps :

  • Mes qualités sont instantanément visibles, je transpire l’amour et l’envie de donner l’amour.
  • Une femme le voit, et tout cet amour les inspires.
  • Je répare affectivement celle-ci, en leur donnant tout l’amour que j’attends que l’on me porte.
  • Une fois la confiance en elle de ces femmes retrouvées, elles me quittent.

Je ne suis pas un objet

Il faut beaucoup de courage pour se mettre en face de cette réalité, les femmes ont besoin de moi et je les repare, puis une fois que c’est fait, on me dit : «excuse moi, tu es parfait. vraiment, mais je ne cherche pas le grand amour» (bitch!)

S’en viennent ensuite des larmes, des deux côtés.

Vers quel modèle dois-je me tourner ?

Je me rends de plus en plus compte au fil du temps, que mes qualités ont leur défauts.

Ma gentillesse peut être perçue comme un manque de personnalité, alors que je ne souhaite que le bonheur de la personne en face de moi.

Je donne tout, trop vite…

Lorsque j’aime quelqu’un, je peux très rapidement lui donner une quantité d’amour tellement énorme qu’elle est déstabilisante. C’est ce qui fait peur aux femmes que j’ai rencontrée.

Pourquoi devrais-je changer ?

Ma sincérité affective (j’entends naïveté au fond de la salle) fait souvent penser a celle d’un adolescent, mais oui, quand je suis amoureux de quelqu’un j’ai envie de passer le plus de mon temps possible avec elle. Pour mieux la connaître et découvrir son quotidien.

Je suis également très affectueux, j’aime embrasser, faire de longs câlins, et tout ce qui fait pour moi partie de ma façon d’etre m’est souvent reproché a la fin de la relation.

Dois-je changer ?

Pour moi, l’amour, s’exprime avec une intensité émotionnellement forte, avec très peu de retenu.

Pour moi, l’amour est quelque chose de tellement beau, qu’il m’est impossible de le freiner.

Hors, je me rends compte, qu’a l’heure actuelle, l’amour est de moins en moins sincère, les personnes se rencontrent sur des critères frôlant la dictature du paraitre, de l’hyperconsommation des rencontres basés sur le physique. Tout cela a un leger gout d’eugénisme, sur des critères qui ne bénéficient a aucun des deux protagonistes.

Et si mon problème, c’était Disney ?

En effet, les contes de fée qui s’adressent aux petites filles montrent le prince charmant comme étant fort, beau, intelligent, et poussent les femmes a chercher ce modele, elles veulent vivre un conte de fee.

Hors, dans la vraie vrie, les femmes sont attirées généralement par des hommes qui se moquent d'elles

Vers quel type de femmes aller ?

Je ne sais sincèrement plus si je peux faire confiance a mon instinct, a chaque fois que j’ai été vers une femme récemment, le bonheur de la decouverte de l’autre s’est estompé tellement rapidement que je crois ne plus être en mesure de me faire confiance.

J’ai même fais l’opposé de ce que mon schéma me montrait, aller vers une femme qui pour moi n’avait aucun probleme, il s’avère qu’en fait, ces problèmes étaient sans doutes bien pire.

Que dois-je faire pour me sentir aimé, moi qui aime plus que tout ?

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.