The Design Crew
Published in

The Design Crew

Qu’est ce que le Product Design ?

Il existe une action que nous réalisons tous des dizaines de fois par semaine sur nos téléphones sans même nous en rendre compte. Nous répétons inlassablement ce même geste lorsque nous voulons vérifier si de nouveaux mails viennent d’arriver, pour charger de nouvelles photos sur Instagram ou pour voir ce qu’on a manqué sur Twitter.

Cette action, c’est le pull-to-refresh (“tirer pour rafraichir” en français). Avant son invention par Loren Brichter dans son application Tweetie, les applications devaient proposer cette fonctionnalité sous la forme d’un bouton ajoutée au chausse-pied dans un coin de l’écran comme en témoigne cette capture d’une des premières versions d’Instagram :

La première version d’Instagram sur Android

Loren Brichter a imaginé une fonctionnalité simple et élégante qui est devenue si naturelle qu’elle est maintenant considérée comme “standard” dans la majorité des applications actuelles.

Si cette histoire est une illustration très parlante de ce que peuvent réaliser des product designers, ce métier reste difficile à expliquer de par sa relative jeunesse et des connotations que porte le mot “design” en France. Si bien que certains a priori sont difficiles à éliminer :

“Ah oui, c’est toi qui rend l’application jolie”

Il s’agit d’une des confusions les plus répandues et compréhensibles autour du métier de product designer. Le terme “design” étant (et particulièrement en France) très associé à la notion d’esthétisme, il est très facile de penser que les product designers ne sont responsables que de l’apparence d’une application. Il existe pourtant des designers dans beaucoup de domaines différents et leur attention ne se porte pas toujours sur l’aspect visuel :

  • Des “designers industriels”, ceux qui vont imaginer les objets que vous utilisez dans votre quotidien (stylos, lampes, canapés…)
  • Des “brand designers”, qui vont créer les identités visuelles et les logos de vos marques préférées
  • Des “service designers”, qui vont concevoir des parcours client en portant leur attention sur tous les points de contact qui existent entre une entreprise et ses clients (interaction humaine, email, publicité, appel téléphonique…)
  • Des “content designers” qui vont plus se concentrer sur la création de contenu écrit (messages dans une interfaces mais aussi notices d’explication ou emails transactionnels)

Par ailleurs, la traduction la plus littérale du mot “design” en français est “conception” et Steve Jobs l’avait parfaitement exprimé dans sa désormais célèbre citation :

The design is not just what it looks like and feels like. The design is how it works

(Le design n’est pas seulement ce à quoi ça ressemble. Le design c’est comment cela fonctionne)

“Ah donc en fait tu fais du développement ?”

C’est une réponse que peut obtenir un·e product designer ayant voulu éviter la connotation esthétique de son métier en disant “je conçois des applications”. Là encore, cette confusion peut s’expliquer car il n’est pas très intuitif d’imaginer qu’une application nécessite plus que des développeurs pour voir le jour.

En réalité, les product designers travaillent avec les développeurs pour construire les fonctionnalités, ce sont eux qui vont imaginer comment va fonctionner l’application et définir ce qui devra être par la suite codé. Si on reprend l’exemple du “pull-to-refresh”, le résultat du travail d’un product designer s’approche de ce qu’on peut trouver dans le contenu d’un brevet : une description fonctionnelle d’une nouvelle solution.

Ce que font les designers VS ce que font les développeurs

“Ah oui, c’est l’UX design, c’est ça ?”

C’est presque ça ! Le métier d’UX designer est spécialisé sur la compréhension profonde des besoins utilisateurs. en menant des entretiens ou en observant comment ils interagissent avec une application ou un service.

Imaginer une idée alignée avec les utilisateurs d’une application ne suffit pas à faire voir le jour une nouvelle fonctionnalité. Le métier de product designer est dans ce sens un peu plus généraliste et s’assure qu’en plus de répondre à un réel besoin, une idée va être viable pour une entreprise et compatible avec toutes les autres fonctionnalités existantes en anticipant les implications qu’entraineront le développement de cette nouveauté.

Le chemin est encore long pour réussir à faire comprendre le métier de product designer. C’est pourquoi, au travers une série d’articles intitulés Product Design 101, nous allons tenter apporter à la pléthore d’articles existants sur le sujet notre définition et nos points de vue sur ce métier.

Notre définition

Les product designers répondent aux besoins des personnes en y apportant des solutions qui s’inscrivent dans la continuité des objectifs d’une entreprise mais aussi de l’environnement technique actuel et à venir .

Il est moins question ici de “goûts et de couleurs” mais d’atteindre certains objectifs. Un bon design sera qualifié de la sorte si on est capable de démontrer qu’il a un impact positif sur l’expérience utilisateur et sur l’activité de l’entreprise.

Une bonne façon d’améliorer cette expérience utilisateur est de réaliser un produit simple à utiliser. Des startups comme Citymapper ou Trainline en ont fait d’ailleurs leur principale proposition de valeur tant la simplicité est devenu un argument de vente.

“La simplicité”, un argument mis en avant par beaucoup de startups

Cependant, cette simplicité si elle peut sonner comme une évidence, est quelque chose de très complexe à atteindre. Et c’est encore une fois chez Apple qu’on peut se tourner pour trouver une citation qui fait mouche :

When you first start off trying to solve a problem, the first solutions you come up with are very complex, and most people stop there. But if you keep going, and live with the problem and peel more layers of the onion off, you can sometimes arrive at some very elegant and simple solutions

(Lorsque vous vous penchez sur la résolution d’un problème, les premières solutions que vous allez trouver sont très complexes. La plupart des gens s’arrêtent là. Mais si vous persévérez, que vous vivez littéralement avec ce problème et que vous le pelez comme les couches d’un oignon, vous arriverez parfois à imaginer des solutions qui sont à la fois élégantes et simples.)

— Ken Segall, Insanely simple

Pour créer les écrans d’une application, les product designers utilisent des logiciels de création d’interfaces comme Sketch ou Figma. Cette phase est la partie émergée de l’iceberg. Une phase de compréhension du point de vue de leurs utilisateurs et des problèmes qu’ils rencontrent est nécessaire avant même de commencer à penser à la forme et à la couleur des boutons. Cette faculté à réussir à se mettre à la place d’une autre personne pour comprendre ce qu’elle ressent, c’est ce qu’on appelle l’empathie et c’est une des qualités principales du product designer.

Sherlock Holmes aurait été un excellent product designer

C’est un métier qui demande de fortes capacités d’analyse et un goût pour la résolution de problème. Au final, l’état d’esprit du product designer ressemble fort à celui du détective privé :

  • Interroger des personnes pour essayer de comprendre la vue d’ensemble
  • Synthétiser ce qu’on a appris pour simplifier au maximum la situation
  • Envisager toutes les hypothèses plausibles
  • Les confronter à ces personnes pour pouvoir les vérifier

Le travail d’un designer n’est donc pas le fruit d’une inspiration divine mais plutôt le résultat d’un processus rigoureux et empirique :

À gauche comment les gens imaginent le process d’un·e designer. À droite ce à quoi ce process ressemble. (source Julie Zhuo)

If you have literally tried every possible variation, you will have come across the best solution.

(Si vous avez envisagé toutes les possibilités, vous êtes nécessairement passé par la meilleure solution)

— Julie Zhuo, ex VP of Product Design chez Facebook

Dans une startup, le temps des développeurs est une resource très précieuse et développer toutes ces potentielles solutions prendrait un temps considérable et impliquerait un nombre important de personnes (développeur back-end, front-end, product manager, ingénieurs QA…). Une autre façon de voir le rôle des product designers est de considérer qu’ils sont là pour économiser le temps des développeurs. Il est très rapide avec les outils de design de matérialiser une idée, de la tester et d’en conclure si il est intéressant de la développer ou non.

La conséquence de cela est que 90% du travail d’un product designer ne sera jamais mis en production, non pas parce qu’il n’a pas de valeur, mais parque ces 90% constituent les chemins qu’une équipe technique ne doit pas emprunter sous peine d’échec. Il est donc préférable pour un designer de ne pas trop s’attacher à ses premières idées parce qu’il y a fort à parier qu’elles ne correspondront pas à ce qu’il sera pertinent de développer.

Cette définition n’est qu’une introduction à tout ce que nous avons envie de raconter sur le métier passionnant de product designer. Notre prochain article donnera quelques clés pour commencer sa carrière.

Dans cette optique, nous avons aussi développé une formation destinée à quiconque souhaitant ce reconvertir dans le product design. Elle se déroule sur 8 semaines et aborde tous les sujets qu’il est important de connaître pour décrocher un premier job de product designer. Retrouvez tous les détails sur notre site www.thedesigncrew.co/bootcamp.

--

--

--

The Design Crew vous forme au Product Design. Durant 8 samedis consécutifs, les designers des plus belles entreprises Tech (Adobe, Alan, Algolia, Doctolib, Drivy, Heetch & Lydia) viennent vous partager leurs retours d’expérience et des tips facilement actionnables.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store
Julien Pelletier

Julien Pelletier

Cofounder @_TheDesignCrew

More from Medium

Hopping aboard a moving product as a UX designer

UX design considerations for acquisitions: Product Ecosystem

Running a remote Design thinking workshop

Product Design: The benefit of Slack outside of professional life