Le minimalisme n’est pas une excuse

Ces dernières années, le monde digital s’est de plus en plus orienté vers une dynamique minimaliste, dynamique qui en soit est parfaitement fondée et apportant énormément : meilleure accessibilité, mise en avant du contenu plus que d’effets de manches, meilleurs performances, … En soit énormément de gains pour l’utilisateur final. Cependant, comme toute mouvance, le minimalisme vient avec son armée de personnes l’interprétant à leur sauce, et pour beaucoup à la mode slacking.

En effet, là où le minimalisme prône la mise en avant d’un contenu riche, essentiel à un site internet efficace (déclinable à votre projet quel qu’il soit en fait), il est trop souvent interprété par certains comme une diminution drastique de ce contenu qui va à l’encontre même de l’essence du minimalisme.

Minimalisme : Qui met en oeuvre le minimum d’éléments, qui bouleverse le minimum de choses.

Le minimalisme appliqué à votre projet consiste à s’interroger en effet sur chaque élément et son apport à ce projet et à la compréhension globale de celui-ci. De façon quasi absolue, le contenu (sauf s’il remplit 50 pages A4, et encore) sera le dernier mis au banc des accusés dans la recherche minimaliste. Malheureusement dans beaucoup de cas, c’est le contenu qui pâtit de telles décisions. Et l’on tente alors de rattraper son absence par une surdose d’effets, que ce soit d’un point de vue visuel ou autre.

Il est assez terrifiant de constater que dans la mise en place de projets et dans tous les coeurs de métiers, beaucoup peinent encore à expliquer leurs projets par un simple Elevator pitch. Beaucoup, une fois le nez dans le projet, ne se rendent pas compte que l’utilisateur final ne prendra pas autant de temps qu’eux pour comprendre et appréhender le projet, et que c’est par un contenu riche, direct et percutant qu’il faudra réussir à le convaincre.

Dès lors il faut parfois pouvoir s’arrêter, même lorsque les délais sont très courts, pour apprendre à se recentrer sur son contenu et l’enrichir. Dans la même volonté de créer un contenu tout d’abord qualitatif, il faut savoir jouer avec ce contenu en le rendant convaincant. Car au final, ce sera votre contenu qui convaincra l’utilisateur final d’effectuer un achat, une action, de s’engager avec vous. Aucun effet d’apparition en fondue ne viendra rattraper une promesse bancale.

Une fois ce contenu créé, il sera temps alors de travailler sur sa présentation, sa mise en avant et les effets nécessaires à le rendre plus percutant… mais pas dans l’autre sens.

“The lack of instructions doesn’t make something simple.” Seth Godin

Vous voulez que l’on travaille ensemble ? N’hésitez pas à regarder mon portfolio.