Quand c’est gratuit, c’est pas toujours toi le produit

Maxime Digue
Jun 21 · 5 min read
  • c’est long
  • ça coûte cher
  • C’est rapide : en 48h nous pouvons délivrer un KBis si toutes les pièces justificatives nous sont fournies.
  • C’est gratuit, car nous avons voulu qu’il en soit ainsi.

La satisfaction avant le prix

Quand nous avons lancé notre service de création d’entreprise gratuit, nous avons reçu un flot de retours excessivement positifs : « c’est génial », « merci », « et dire que j’aurai payé 1000€ ailleurs pour ma SASU». Parfait ! C’est précisément ce genre de réactions qui valident notre philosophie. En revanche, nous sommes très conscients que ces remerciements ne tombent pas du ciel si la qualité de la prestation n’est pas au rendez-vous. Que l’on parle de l’accompagnement, du conseil ou des formalités, nous nous attachons à offrir un service d’une qualité irréprochable.

La gratuité, la cerise sur le gâteau

La gratuité, c’est la cerise sur le gâteau. Une cerise avec plein de chantilly certes, mais une cerise qui n’est pas là pour faire oublier la saveur de la génoise. Le gâteau est donc succulent, car nous savons que les attentes sont potentiellement plus fortes lorsqu’une prestation est gratuite. C’est bien pour cela que nous redoublons d’efforts pour que l’expérience soit mémorable.

Il est où alors le business model ?

Dans le petit monde des startups -plus d’ailleurs que de la bouche de nos clients- on adore se poser cette question. La réponse est finalement assez simple :

Quand c’est gratuit, c’est pas toujours toi le produit

La deuxième remarque qui survient avec la question du business model est le fameux adage “quand c’est gratuit, c’est toi le produit ». Là encore, soyons très clair : nous ne revendons ou transmettons de données à personne sans le consentement de nos clients. Nous réalisons leur création d’entreprise, et pour prolonger notre mission, nous pouvons leur proposer s’ils en ont besoin, une mise en relation avec un expert comptable ou un autre partenaire. Cette mise en relation est faite sur leur demande. Vous voulez connaître les données que nous transmettons à ces partenaires ? Les voici : nom, prénom, email, code postal, téléphone. Rien d’extraordinaire en somme, d’autant que la mise en relation s’effectue de façon consentie, sélective, sans aucun engagement ni obligation d’achat.

Les vertues de la gratuité

Free-to-play, freemium, open-source: les exemples de société qui ont battis des empires sur la base d’un produit gratuit sont légions en 2019, alleluia. Si vous êtes comme moi, vous n’avez pas payé pour utiliser Chrome, Trello, LinkedIn, Wikipédia, ni pour jouer à 2048 ou à Candy Crush. Je parie même que vous n’avez pas acheté plus de 10% des applis présentes sur votre smartphone.

  • Une croissance rapide, donc des parts de marché en plus, qu’il sera toujours temps de monétiser lorsque notre part du gâteau sera plus conséquente
  • Un discours empreint d’une réelle honnêteté. Pas besoin de concocter des offres croisées, des bundles, des remises, de la fausse instantanéité ou autres prix psychologiques que le consommateur d’aujourd’hui détecte à quelques kilomètres à la ronde.

Devrions-nous exister ?

Pour nous, la vraie question n’est pas tellement “pourquoi c’est gratuit chez Tiime? » mais plutôt “Pourquoi c’est payant ailleurs ». Le commerce autour de la création d’une entreprise s’explique par la complexité imposée par les lois et les formalités. Si l’Etat venait à assouplir les process de création, réduire les subtilités juridiques et fournir des outils simples pour créer une boîte, nous n’aurions pas de raison d’être. Il est d’ailleurs question que la loi Pacte vienne chambouler tout cela. Si le choc de simplification annoncé rencontre le même succès que celui de l’auto-entrepreneur il y a 10 ans, alors il nous restera qu’à nous féliciter d’avoir cru à cette hyper-simplicité 3 ans en avance.

Moins cher que pas cher

Vous voulez la vérité : en plus les frais de tiers sont les moins chers du marché. Et en plus on les avance. On vous explique tout cela dans cet article.

Tiime

Fresh news from Tiime

    Maxime Digue

    Written by

    Co-founder & intrapreneur @tiime

    Tiime

    Tiime

    Fresh news from Tiime