Pourquoi être sponsor au TDG ? On a pas le même maillot mais la même passion

Nous et notre leader, Marc, vainqueur l’étape reine, et Jean-Baptiste, 6ème. Refaits !

Voilà maintenant trois mois que le Tour des Goodies est terminé. Nous avons vécu pour la première fois cette année ce week-end de convivialité cycliste en tant que sponsor.

Pourquoi nous y avons participé

Sponsoriser une équipe rentrait pour nous dans une logique d’ouverture future de notre restaurant au cœur de Paris dans le 2e arrondissement : Liife. Notre concept : proposer une nourriture saine pour les sportifs. Nous avions la possibilité de participer au Tour des Goodies en tant que sponsor à deux niveaux cette année :

  • en donnant un peu d’argent pour qu’une équipe porte les couleurs de son entreprise
  • en proposant nos produits / solutions sur le Tour

Et nous avons choisi les deux. Parce-que notre intérêt était double : participer au Tour des Goodies était une opportunité de gagner de la visibilité mais aussi de pouvoir faire tester nos produits et échanger directement avec les sportifs/clients potentiels.

En sponsorisant une équipe, on s’est ainsi offert la possibilité de communiquer très tôt en amont de l’évènement, de faire vivre notre marque avec nos 5 petits ambassadeurs. On leur a expliqué notre projet autour d’un café. Deux d’entre eux sont allés planter notre drapeau Liife en haut du Mont-Blanc un mois et demi avant l’événement. On les a motivé à s’entraîner à l’aide de punchlines de folies sur Whatsapp les semaines précédents l’évènement. Bien nous en a pris : quelques semaines plus tard, Marc, un des deux grimpeurs du Mont-Blanc, est allé chercher la victoire en haut du Tourmalet de l’étape la plus prestigieuse du Tour des Goodies. Arborant fièrement notre belle tunique Liife, ce qui nous permet aujourd’hui de fanfaronner devant les copains autant que de crédibiliser le partenariat.

Notre équipe avant le départ de la première étape, un contre-la-montre par équipe de 40km

En venant sur l’événement, on s’est offert le luxe de distribuer nous même les excellentes barres énergétiques que l’on avait concocté. Faites maison avec des objectifs différents pour les coureurs s’il vous plait.

3 barres: une avant effort pour faire le plein de glycogène, une pendant l’effort pour éviter la fringale et une après effort pour récupérer après une ascension de fou furieux !

En plus d’être sponsor, nous avons donc été intégré dans l’organisation ce qui nous a permis de vivre pleinement l’expérience du Tour de France à petite échelle . Lors du contre-la-montre, nous suivions la tête de la course en voiture, ce qui nous a permis d’alimenter en live les réseaux sociaux avec des photos et des vidéos. Nous avons aussi pu profiter du cadre exceptionnel des Pyrénées, voir la souffrance et la joie sur les visages des coureurs, l’entraide, la détermination, le dépassement de soi et profiter pleinement à notre échelle de cette intense expérience humaine.

Lors de la 2ème étape, plus longue et bien plus difficile, en tant que fournisseur officiel de barres énergétiques, l’organisation nous a confié la gestion des ravitaillement à mi-course. Beaucoup on ressenti le besoin de s’arrêter et de pouvoir poser un peu le pied pour se ravitailler, reprendre des forces au pied de ce monstre de Tourmalet. La fatigue a permis aux coureurs de se livrer et d’exprimer ce qu’ils ressentaient. Être sur place nous a permis d’entendre leurs commentaires sans langue de bois, de les encourager pour les rebooster et de tisser un lien forcément spécial avec eux.

Au-delà de notre propre intérêt, le vrai plus du Tour des Goodies était son ambiance, qu’on nous avait promis géniale. Et on n’a pas été déçu. On a passé un moment unique. Avec les éditions précédemment organisées, tout le monde se retrouve pour en découdre à nouveau et remettre son titre en jeu mais surtout pour passer un moment très convivial et bon enfant. Chaque soir, après les épreuves, des « conférences de presse » sont organisées afin de se tailler entre coureurs mais aussi permettre à l’organisation de tacler les « crocodiles », ceux qui ont des grandes gueules mais des petites pattes !

Boris racontant avec humour l’expérience vécue par un des coureurs, a priori en difficulté lors de l’étape reine :-)

What’s next

Au final, pour nous sponsors, c’est une super expérience. Certes, en tant que restaurant pour sportifs nous étions directement concernés, mais toutes les entreprises ont une visibilité et une formidable opportunité de tisser des liens le peloton sur place autant qu’avec leur communauté à travers les réseaux sociaux. Flows Management est venu se faire connaître auprès d’ingénieurs en herbe. Sixtine’s a fait découvrir ces caleçons. Mr. Moustache ses chaussures. Cheerz son service d’impression photo en ligne. Et j’en passe. En tissant des liens avec notre équipe et en étant présent sur l’évènement, nous avons pleinement tiré profit du partenariat.

Notre page Instagram quelques semaine après l’évènement

Pour l’année prochaine, nous souhaitons absolument remettre notre titre en jeu et participer personnellement. Cette ambiance, ce dépassement de soi, cette visibilité, les rencontres, tout ça fait que le Tour des Goodies peut devenir incontournable et nous sommes vraiment contents d’avoir pu y participer. Longue vie au Tour des Goodies !

PS : nous sommes tout tout proche d’ouvrir notre restaurant et avons besoin d’un petit coup de pouce. Si vous le faîtes, promis, on vous laissera gagner à la prochaine édition…

Go to ulule